Samedi 29 Février 2020
Journée de l'emploi

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Festival international soninké : Rendez-vous à BANJUL en février

Plusieurs activités sont programmées, dont une exposition d’objets d’art et des conférences

C’est dans une ambiance de fête, empreinte de fraternité que les initiateurs du Festival international Soninké (Fiso) ont lancé, le week-end dernier au Centre international de conférences de Bamako (CICB), les activités de la 6è édition de ce rendez-vous culturel.

Habib Kane, directeur national des affaires religieuses et du culte revelé : “Le département n’a jamais proposé de loi interdisant des prêches dans les espaces publics”

Dans une interview qu’il a bien voulu nous accorder, le directeur national des Affaires religieuses et du Culte Habib Kane donne son point de vue sur le sentiment de rejet provoqué par rapport à la réunification des trois anciennes lois qui régissent les cultes au Mali

Habib Koité : Des sonorités à nulle autre pareilles

Le guitariste et chanteur vient de mettre Kharifa sur le marché discographique, un nouvel album profondément ancré dans les valeurs maliennes. Ses créations ne ressemblent à rien d’autre.

Capital social : L’origine de la stabilité du Mali !

Depuis des siècles, l’harmonie entre les diverses ethnies au Mali surprend les visiteurs originaires d’autres régions d’Afrique. Entre les groupes de population établis le long du fleuve Niger existent des relations de voisinage basées sur le respect mutuel et l’interdépendance. En essayant de traduire ce concept qui est au cœur du système social malien

Mémorial feu Karifala Kanté en Guinée : “Djélitomba” du Mali en guest star

Sur invitation de leurs frères griots de la Guinée, l’Association nationale “Djélitomba“ du Mali participera, les 15 et 16 janvier prochains, à la cérémonie de sacrifice en la mémoire de feu Karifala Kanté dit l’Oiseau de Sankaran, décédé le jeudi 18 juillet 2019.

Rentrée littéraire du Mali 2020

La Rentrée littéraire du Mali 2020 se tiendra du 18 au 23 février 2020 sur le thème : « Petites histoires et grands récits ». Partenaire de l’événement, L’Essor vous propose, chaque jour, le portrait d’un auteur invité

Réhabilitation du patrimoine culturel : L’UE apporte 325 millions de fcfa

Mme N’Diaye Ramatoulaye Diallo échange le document avec Ouvry Bart en présence du représentant de l’Unesco, Edmond Moukala

Dans le cadre de la continuité de la première phase du Programme de réhabilitation du patrimoine culturel malien, endommagé par la crise de 2012, le ministère de la Culture et l’Union européenne (UE) ont signé, vendredi dernier

Diéma : Le « DATOU un condiment diversement», apprécié

Si la transformation de cet ingrédient est très fastidieux pour les femmes, il n’en demeure pas moins que son incorporation dans la cuisson des répas permet de rehausser le goût, en plus de ses vertus

Rentrée littéraire du Mali 2020

La Rentrée littéraire du Mali 2020 se tiendra du 18 au 23 février 2020 sur le thème : « Petites histoires et grands récits ». Partenaire de l’événement, L’Essor vous propose, chaque jour, le portrait d’un auteur invité

Mali, Vœux de Nouvel An à Koulouba : Les défis de l’heure, le temps du sursaut

Paix, sécurité, école, trêve sociale, gestion des productions céréalières, mise en œuvre des résolutions du Dialogue national inclusif, consommation de drogue… les sujets abordés par les leaders religieux et les légitimités traditionnelles traduisent les inquiétudes du moment.

Ballaké Sissoko: Un chantre du métissage musical

Avec lui, la kora a franchi la porte des cercles fermés de la musique. Son jeu s’appuie sur le socle des mélodies mandingues pour mieux en prolonger la portée, les enrichir de nouveaux échos

Mali, Seydou Badian Kouyaté : Hommage au grand écrivain

À l’occasion du 1er anniversaire de la disparition de l’écrivain et homme politique, Seydou Badian Kouyaté, la troupe théâtrale de la bibliothèque éphémère des éditions Cauris livres lui a rendu hommage à travers une présentation théâtrale 

Système d’écriture : Le n’ko a fait du chemin

Créée en 1949 par Solomana Kanté, un chercheur guinéen, cette écriture est aujourd’hui enseignée dans nos universités et dans plusieurs centres d’enseignement dans le monde, y compris à Harvard et Indiana (états-Unis) et en égypte.

Fête Noël 2019 : Prières et Bénédictions pour le retour de la paix au Mali

La communauté chrétienne du Mali célèbre depuis ce 25 décembre 2019 la fête de Noël, marquant la naissance de Jésus Christ. Selon les responsables l’Église de Bamako, l'édition de cette année est mise à profit pour protéger les enfants et soutenir les forces armées malienne.

Mali, Grande mosquée de Bamako : Prière collective pour la paix des cœurs et des esprits

Le président de la République a pris part à ce recueillement  Au-delà du Dialogue national inclusif, dont l’objectif est de faire en sorte que tous les Maliens sans exclusive, se parlent pour parvenir à l’entente et à la cohésion, les religieux n’ont jamais manqué d’occasion pour prier Dieu le Tout-Puissant et Miséricordieux afin qu’il accorde la félicité à notre cher Mali. Vendredi dernier, le Haut conseil islamique du Mali avait convié à une prière collective à la Grande mosquée de Bamako. Le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, y a pris part afin de joindre sa voix à celle des fidèles musulmans pour formuler des vœux et faire des bénédictions pour le retour définitif de la paix dans notre pays. Le chef de l’état avait à ses côtés le Premier ministre, Dr Boubou Cissé, plusieurs membres du gouvernement, des chefs d’institutions de la République. On notait aussi la présence du président du Haut conseil islamique du Mali, Chérif Ousmane Madani Haïdara et de nombreux fidèles musulmans. «Ce jour est un grand jour pour nous. Nous demandons à tous d’invoquer Dieu, le Tout-Puissant pour le retour de la paix, de la concorde et de la cohésion entre nous», pouvait-on entendre çà et là dans la mosquée.  Après la prière sous la conduite de l’imam Koké Kalé, Me Harouna Toureh qui s’est présenté comme le porte-parole de la CMA et de la Plateforme, a demandé pardon à tous les Maliens au nom des groupes armés signataires de l’Accord pour la paix et la réconciliation. «Le plus important, c’est de se pardonner entre nous croyants. Nous demandons pardon à ce peuple qui a tant souffert depuis 2012. Pour lui, la prière du jour était l’occasion du grand pardon entre les fils de ce pays. À sa suite, d’autres orateurs ont pris la parole pour unanimement reconnaître que le pays a beaucoup souffert pendant près d’une décennie de crise. Ils ont demandé aux uns et autres de saisir l’occasion de se donner la main pour une sortie de crie. Abondant dans le même sens, le président du Haut conseil islamique du Mali, Chérif Ousmane Madani Haïdara a, au nom de tous ses coreligionnaires, apprécié cette initiative. «Que Dieu le Tout-Puissant protège et préserve le Mali», a-t-il lancé avant d’appeler tous les fils du pays à l’unité. Bref, ce sont des fidèles visiblement satisfaits de cette initiative qui ont, à l’unisson, prié pour le retour définitif de la paix dans notre pays.  Le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, a fait part de toute sa reconnaissance, envers tous les religieux du pays. «C’est ça le Mali. Ce Mali qui n’est ni l’adversité, ni la haine. Entre frères du même pays, c’est la seule règle qui doit prévaloir. Tu m’as causé du tort, je te pardonne. Dieu qui nous a créé pardonne, pourquoi nous êtres humains, nous ne nous pardonnons pas ? », s’est interrogé le chef d’État qui a dit toute sa fierté pour ce pays, tout en rappelant que seul le Mali compte. Mais l’enthousiasme du pardon formulé par Me Toureh a été douché plus tard par le démenti formel des deux groupes armés au nom desquels, il avait prétendu porter la parole. Aussi bien la CMA que la Plateforme, chacun d’eux a publié un communiqué pour désavouer Me Harouna Toureh, tout en assurant qu’ils s’inscrivent dans la dynamique de paix qui vient de prendre un nouvel élan avec leur participation au Dialogue national inclusif.  Mohamed TRAORÉ

Au-delà du Dialogue national inclusif, dont l’objectif est de faire en sorte que tous les Maliens sans exclusive, se parlent pour parvenir à l’entente et à la cohésion

Conquêtes coloniales : Controverse autour du sabre d’El Hadj Omar Tall

Nous avons assisté, il y a quelques semaines, à une large diffusion sur les réseaux sociaux et sur certaines chaînes de télévision, des images d’une grandiose cérémonie à Dakar dite de restitution du sabre d’El Hadj Omar Tall

Mopti : Mobilisation pour la culture de la paix

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet «Appui aux communautés pour le traitement des causes profondes des conflits dans la Région de Mopti» financé par les Pays-Bas, l’ONG Eveil a organisé, le vendredi 13 décembre à Sévaré

Développement du tourisme au Mali : L’APTM envisage l’aménagement de plusieurs sites touristiques !

A l’hôtel Azalaï Salam, le jeudi 12 décembre, les administrateurs du Conseil d’administration de l’Agence de Promotion Touristique du Mali (APTM), ont tenu leur 4ème session ordinaire.

Réconciliation nationale : Bientôt une stratégie et son plan d’actions

Le plan d’actions sera exécuté entre 2020 et 2024

La réconciliation nationale se trouve au cœur du processus de sortie de crise au Mali. Elle apparaît même comme la condition sine qua non de la stabilisation politico-institutionnelle et de la refondation de l’État.

Vérité, Justice, Réconciliation : Audiences ouvertes

13 victimes sont déjà passées à la barre. Elles ont en commun d’avoir traversé plusieurs atrocités lors des différentes crises du Mali de 1960 à nos jours.

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

APPEL A CANDIDATURES « Prix Oumar Diallo » 4e édition

Radio, presse écrite et en ligne
« La cohésion sociale au Mali : c’est encore possible ! »

Termes de référence du concours – Modalités générales

Lire la suite

Blog

Professeur Ahmadou Aly Mbaye, à propos de la fin du F CFA : « l’ECO a le mérite d’éjecter la France du système »

La date du 21 décembre 2019 sera historique pour les pays de la Zone CFA, qui vient de connaitre le second important changement dans son arrangement institutionnel, en 75 ans d’existence, après la non-moins historique dévaluation de 1994.

Lire la suite

Fin de la formation des jeunes communicateurs traditionnels

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Epidemie_et_pandemie

27 Février


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Émission spéciale coronavirus: vers une propagation de l'épidémie?

28 Février

 

 

© Dépêches du Mali 2012 - 2020