Dimanche 11 Avril 2021
Banniere SAma Money

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Dépêches du Mali

Santé : Les médecins du district font le point

L’Assemblée générale de l’ordre des médecins tenue samedi 27 mars dernier a été une véritable occasion de faire le bilan des activités et passer en revue l’ensemble des activités menées par l’organisation dans un contexte sanitaire très marqué par le Covid-19. 

L’APPEL À CANDIDATURES DE LA 5E EDITION DU PRIX OUMAR DIALLO EST PROLONGÉ JUSQU’AU MERCREDI 24 MARS 2021 À MINUIT.

 « Prix Oumar Diallo » pour les jeunes journalistes 5e édition

Radio, presse écrite et en ligne

Termes de référence du concours – Modalités générales

1- Dépêches du Mali, journal d’information en ligne ayant son siège à Hamdallaye ACI 2000, rue : 390/Porte : 1687/BP : 1744 Bamako (Mali), organise le concours de la 5e édition du « prix Oumar Diallo ».

Le concours est organisé en partenariat avec :

- Binthily Communication : Hamdallaye ACI/Bamako ;

- Les Échos : Niamakoro - Cité Unicef/Bamako ;

- La radio Joliba 105.0 FM : Hamdallaye ACI/Bamako.

2- Calendrier du concours

Les dépôts de candidature s’effectueront entre le mardi 16 février  et le mercredi 24 mars 2021.

Date de clôture des candidatures : le mercredi 24 mars 2021 à minuit.

Les dossiers de participation reçus après cette date ne seront pas retenus.

Date de communication du lauréat : le mercredi 31 mars 2021.

3- Description du concours

Dépêches du Mali lance la 5e édition du concours journalistique dénommé « prix Oumar Diallo », en hommage à feu Oumar Diallo, jeune journaliste émérite décédé en décembre 2016.

L’objectif général du concours est de stimuler la production journalistique, afin de promouvoir la littérature et de susciter l’esprit critique chez les plus jeunes. Il a pour but de découvrir et d’encourager les jeunes talents de la presse écrite et numérique et des radios du Mali, et de leur permettre de bénéficier d’un prix.

4- Thème du concours

Le prix vise à récompenser l’excellence des articles et des reportages radios qui seront publiés entre le mardi 16 février et le mercredi 24 mars 2021 autour de la thématique suivante : « quelles solutions pour le Mali afin de vaincre la Covid-19 ? »

5- Conditions de dépôt des candidatures

Le prix Oumar Diallo est ouvert aux jeunes journalistes (radio, presse écrite et numérique) de moins de 35 ans à la date limite de dépôt des articles.

Le participant devra obligatoirement joindre à sa publication (article ou élément sonore) le scan de sa carte de presse, sinon sa pièce d’identité, et décliner son organe de presse.

Les candidats seront jugés sur la base de trois critères : l’actualité, l’originalité de l’angle choisi pour traiter le sujet et la valeur informative de celui-ci.

Vous avez le sens de la critique journalistique, vous souhaitez mettre en avant votre talent, alors  posez votre candidature pour ce concours !

L’article ou l’élément sonore ainsi que la carte de presse scannée (ou à défaut la pièce d’identité) doivent être envoyés à l’attention de la direction générale de Dépêches du Mali par voie électronique à l’adresse Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. .

Support papier et numérique

Pour participer, l’exercice est simple. Les journalistes travaillant sur un support papier doivent fournir le scan de l’article publié et l’envoyer à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. .

Les journalistes travaillant sur le Web (presse en ligne) doivent envoyer le lien de l’article à la même adresse.

L’article doit être dactylographié, rédigé en français et d’une longueur d’au moins 6000 signes (espaces comprises).

Support audio

Les journalistes travaillant à la radio doivent envoyer le lien ou joindre le fichier sonore à la même adresse.

La production radio ne doit pas dépasser 5 à 10 min.

Le reportage peut être réalisé en langue française ou bambara.

Les candidats au concours ne peuvent présenter qu’un seul élément tous supports confondus.

6- Sélection du lauréat

Le jury chargé de désigner les deux lauréats se réunira à partir du samedi 27 mars 2021, et sera composé de trois membres.

Le jury est souverain dans son appréciation et sa décision qui sera sans appel.

Il se réunit dès le lendemain de la clôture du dépôt des candidatures et étudiera la qualité des soumissions à son appréciation. Les candidats seront jugés sur la base de trois critères : l’actualité, l’originalité de l’angle choisi pour traiter le sujet et la valeur informative de ce dernier.

Aucun plagiat ne sera toléré.

Le concours sera couronné par la sélection d’un seul lauréat par catégorie

La date de la remise des prix fera l'objet d'une autre communication.

7- Le « prix Oumar Diallo »

Chaque lauréat se verra décerner une indemnité de 500 000 francs CFA.

8- Acceptation du règlement

La participation au prix vaut acceptation par les candidats de toutes les clauses du présent règlement. Toute difficulté quant à l’application du règlement fera l’objet d’une interprétation souveraine des organisateurs.

Dépêches du Mali se réserve le droit de modifier ou d’annuler la bourse s’il estime que les circonstances l’exigent.

Dépêches du Mali ne sera pas tenu pour responsable en cas de force majeure le contraignant à annuler, reporter ou modifier le prix.

N. B. Les articles et reportages radio doivent être transmis par voie électronique aux organisateurs au plus tard le mercredi 24 mars 2021 minuit à l’adresse Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. .

Crise à la FEBEVIM : Le président sortant met le feu à la case

Aboubacar Bah

La Fédération des professionnels de la filière bétail/viande du Mali (FEBEVIM) traverse depuis plusieurs années une crise sans précédent. A l’origine, la gestion calamiteuse de la faîtière, soldée récemment par la réélection irrégulière et illégale du président sortant, Boubacar Ba.

Falémé : chronique d’une mort silencieuse

Une pollution imputable au dragage des eaux ; un scandale environnemental dû à l’orpaillage ; des activités de pêche qui entraîne la disparition des ressources halieutiques

Mali, ces rapports qui excluent les tueries des groupes d’autodéfense et de Barkhane

Aucun des rapports de la MINUSMA, y compris le dernier comptant pour le premier trimestre de 2020, ne fait mention des bavures commises par la force française Barkhane et surtout les groupes d’autodéfense contre les populations civiles du Mali. Connivence ou complicité ? L’Armée malienne reste manifestement le seul bourreau en la matière. 

Au Sénégal, malgré un démenti officiel, un «faux décret» au cœur de la polémique

Des avantages financiers et protocolaires jugés indécents sont présumés accordés à des dignitaires politiques sénégalais par «décret» présidentiel. Devant le tollé soulevé, le Palais a rapidement dénoncé un «fake décret»

Covid-19 : Des kits pour le personnel soignant du District

Le Conseil régional de l’ordre des médecins du district de Bamako a reçu de son partenaire, le laboratoire Denk Pharma, un important lot de kit de lavage des mains destiné au corps médical du district de Bamako.

Concours de recrutement de 2.200 élèves fonctionnaires à la Police Nationale: L’AMLCDF dénonce des faits de corruption au Pôle Économique

L’Association Malienne de Lutte contre la Corruption et la Délinquance Financière (AMLCDF) a dénoncé la Police Nationale au Pôle économique et financier de Bamako pour des faits de corruption dans le concours direct de recrutement de 2 200 élèves 

Premiers cas de coronavirus signalés au Mali

Le Mali a enregistré ses premiers cas de coronavirus. Il s'agit de 2 cas testés positifs au COVID-19 à la date du 25 mars 2020. Selon le communiqué officiel du gouvernement, il s'agit de deux personnes de nationalité malienne rentrées de France les 12 et 16 mars 2020.

Prisons au Mali : Le poids de la détention provisoire

Au Mali il y a plus de personnes dans les prisons qui attendent un procès que de personnes jugées et condamnées. Les chiffres donnent des vertiges. Les dernières statistiques disponibles font état de plus de 60% de détenus sous le coup de la détention provisoire. 

Mali baara : La journée de l’emploi a tenu ses promesses

La journée internationale de l’Emploi, de la Formation et de l’Entrepreneuriat (JIEFE) a bien eu lieu samedi 29 février 2020 à Bamako. Le Mémorial Modibo Keïta qui a abrité l’évènement a refusé du monde. Etudiants, diplômés sans emploi, professionnels, chefs d’entreprises, observateurs…ont pris d’assaut les lieux.

Koury, Heremakono, Zegoua : Les corridors de l’argent sale

L’un à travers ses frasques récurrentes sur les passagers, l’autre pour ses incartades à foison sur les voyageurs, le troisième à travers ses rackets quotidiens et massifs à l’encontre des transporteurs. Ainsi se dessine la situation dans trois postes transfrontaliers maliens qui brassent des flux financiers importants indument prélevés sur les usagers

Journée de de l’emploi : Nouer le contact physique entre employeurs et chercheurs d’emploi

La Journée internationale de l’emploi, de la formation et de l’entreprenariat (JIEFE) tiendra sa toute première édition le 29 février 2020 au Mémorial Modibo Keita autour du thème «  formation adéquation emploi ».

Droit d’auteur en danger : L’Agence de promotion touristique se pavane avec un nom commercial volé

Le stratagème qui a guidé l’Agence de promotion touristique du Mali (APTM) à se prévaloir d’un nom commercial qui ne lui appartient guère, en dit long sur la mafieuse pratique d’accaparement des propriétés et noms protégés. Le jeune opérateur culturel, Mahamane Aliou Touré, l’aura appris à ses dépens. 

Une agence de coopération française livre un journaliste béninois à ses bourreaux

L’Agence de coopération française CFI se présente comme étant « au service du développement pour les médias et par les médias des pays du Sud ». Mais on a vu récemment, au Bénin, que lorsque ses intérêts sont en jeu, elle est capable de se transformer elle-même en une menace pour les journalistes. 

Benin : La CENOZO exige la libération immédiate et sans condition de Ignace Sossou

Ignace K. Sossou, journaliste membre de la Cellule Norbert Zongo pour le journalisme d’investigation en Afrique de l’Ouest (CENOZO), a été enlevé en matinée vendredi 20 décembre à son domicile à Cotonou devant le regard abasourdi et impuissant des siens

CENOZO : Le Mali enlève un poste au sein du Conseil d'Administration

David Dembele

David Dembele a été plébiscité 18 voix contre 14 pour son rival mauritanien. C'est à la faveur de la 2eme Assemblée générale ordinaire de la Cellule Norbert Zongo pour le journalisme d'investigation (CENOZO) ouverte ce 25 Novembre à Accra.

Dr Charles Dara à propos de la Dengue : « c’est une maladie contagieuse ! »

Infection virale transmise par la piqûre d’un moustique, la « Dengue » sévit depuis début octobre dans les ménages au point que le département de la santé semble en prendre la mesure et dégainer des astuces préventives et surtout des conduites à tenir

Les sortants de la nouvelle ENA : Une amicale pour apporter leur pierre à la construction de l’édifice Mali

C’est avec le thème « Quelle fonction publique pour un Mali émergent ?» que l’Amicale des Anciens Élèves Fonctionnaires de l’École Nationale d’Administration du Mali (AEFFENAM) a marqué son lancement officiel.

« Culture for Justice » : Slam et théâtre en faveur d’une justice pour tous

A travers une journée d’expression culturelle ponctuée par un concours de slam et de théâtre, le Projet Mali Justice (MJP) entend ouvrir le boulevard de l’accès à la justice au Mali.

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

 

Prévention et répression de l’enrichissement illicite au Mali : « La Loi N°2014-065 est une chance à saisir »

Pour Me Alifa Habib Koné, Avocat à la Cour et Auditeur, la Loi N°2014-065 portant Prévention et répression de l’enrichissement illicite au Mali est plus que jamais la panacée pour enrayer la lancinante spirale des biens mal acquis et le détournement subtil des biens du contribuable 

Lire la suite

Ecoutez

« DIS ! » Le Débat Interactif du Soir

Appelle-nous et donne ton point de vue sur une question d’actualité (politique, économique, culturelle, religieuse, etc.). Pas de sujets tabous : arguments, contre arguments ! Dis-nous tout !

16 Mars


JÒ KÓNO

 

Réécoutez votre émission de débat politique en bambara.

Dans JÒ KÓNO, Moussa Timbiné reçoit M. Housseini Amion Guindo.

16 Mars

© Dépêches du Mali 2012 - 2021