Vendredi 22 Juin 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Sabati 2012 donnera le nom de son candidat avant juillet

Le mouvement politique proche des milieux religieux, Sabati 2012 entend choisir son candidat pour la présidentielle du 29 juillet 2018 avant la fin de juin. Cette décision a été annoncée en conférence de presse le 11 juin par Moussa Boubacar Diallo, le président de Sabati 2012.

Moins de 500 000 inscrits pour 6 millions de Maliens de l’extérieur : La diaspora crie à l’exclusion

Pour la bonne tenue du scrutin du 29 juillet, les hautes autorités ne veulent négliger aucun détail. En plus de mettre les bouchées doubles pour le respect des délais et l’organisation matérielle

Jean-Yves Le Drian reproche au Mali de manquer de volonté politique

Malgré les accords d’Alger signés en 2015, des zones entières du pays échappent encore au contrôle des forces maliennes, françaises et de l’ONU.

Présidentielle 2018: Les «Bâtisseurs » mutualisent leurs moyens

Lors d’une conférence de presse à Bamako, les membres de la Convention des bâtisseurs ont annoncé le vendredi 8 juin 2018, la mise en commun de leurs moyens.

Malaise au sein des forces armées maliennes : Les raisons de la démission du secrétaire général du ministère de la Défense et des Anciens Combattants

Les frustrations au sein de la grande muette sont désormais un secret de polichinelle. Mécontent comme la plupart des hauts gradés de l’armée concernant les récentes nominations partisanes au grade de général, le général de brigade Salif Koné

Des heurts ont opposés population et forces de l'ordre au chef-lieu de la préfecture de Kéniéba, dans le sud-ouest du Mali.

© Google Maps

Au Mali, explosion de violences au chef-lieu de la préfecture de Kéniéba, dans le sud-ouest du Mali, où des heurts opposent population aux forces de l'ordre depuis dimanche soir.

Manifestations violentes à Kénieba : Un mort, des blessés et des “cartes d’électeurs brûlées”

Une tension est survenue hier lundi à Kéniéba entre les habitants et la préfecture. Selon des sources locales, cette situation fait suite à l’échec de négociation entre les villageois et le préfet du cercle à propos de la mine d’or de Goungoto.

L’École d’État-major de Koulikoro : LA PROMOTION 2017-2018 PARRAINÉE PAR LE CHEF SUPRÊME DES ARMÉES

Les officiers ont remis un cadeau à leur parrain, le président Ibrahim Boubacar Keïta

Il est connu de tous que le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta depuis le début de son mandat, s’est évertué malgré les maigres ressources de l’Etat, à mettre les forces de défense et de sécurité de notre pays en capacité de remplir leurs missions régaliennes.

Attaque à Boni au Mali: confusion sur l'identité d'hommes abattus par les Fama

Militaire malien en patrouille (photo d'illustration). © © AFP PHOTO / KAMBOU SIA

Samedi 9 juin, une position de l'armée malienne a été attaquée à Boni, dans le centre du pays. L'incident a causé la mort de trois soldats et dix assaillants.

Une ONG alerte sur la dégradation de la situation à la frontière Niger-Mali

La région de Ménaka, dans le nord du Mali, fait partie de ces zones rurales difficiles à contrôler pour les Etats centraux. © Wikimedia Commons / Animali  Par RFI Publié le 12-06-2018 Modifié le 12-06-2018 à 04:22 International Crisis Group tire la sonnette d'alarme sur la situation à la frontière entre le Niger et le Mali. Dans un rapport publié ce mardi 12 juin, le centre d'analyse s'inquiète de la montée des tensions allant à l'ouest du Niger jusqu'à l'est du Mali. Cette zone constitue, selon les experts d'ICG, un nouveau foyer insurrectionnel au Sahel.  Entre le 27 avril et le 18 mai, des attaques de campements à la frontière du Niger et du Mali ont fait une centaine de morts, selon International Crisis Group.  Les motivations et les responsabilités restent à définir mais pour l'ONG, ces évènements témoignent de la brutale dégradation de la situation dans cette zone rurale difficile à contrôler par les Etats centraux.  Depuis février 2018, dans cette région du Nord Tillabéri au Niger et de Ménaka au Mali, les opérations anti-terroristes ont repris. Des opérations menées par les groupes politico-militaires maliens comme le Gatia ou le MSA soutenus par les forces armées, notamment françaises, lit-on dans le rapport.  Mais les recours à ces groupes risquent d'exacerber les tensions communautaires déjà existantes, et qui, dans ce contexte de militarisation de la frontière, prennent un virage de plus en plus meurtrier, préviennent les experts.  International Crisis Group recommande plutôt de privilégier le « dialogue, la réconciliation entre communautés et l'amnistie pour les militants n'ayant pas commis de crimes graves ».

International Crisis Group tire la sonnette d'alarme sur la situation à la frontière entre le Niger et le Mali. Dans un rapport publié ce mardi 12 juin, le centre d'analyse s'inquiète de la montée des tensions allant à l'ouest du Niger jusqu'à l'est du Mali.

Mali : Un terroriste à Korofina

Sidi Mohammed Ould Hamid, le chef des opérations du groupe terroriste de Kouffa sur l’axe Douentza-Niafunké, a été arrêté à Korofina par des éléments de la Sécurité d’État grâce au concours des services de renseignements burkinabè et français.

Les ODD au centre d’un débat initié par l’APEM

Samedi 2 juin, l’Association pour la promotion de l’évaluation au Mali (Apem) a organisé une conférence-débat dont le thème s’intitulait «informer et sensibiliser les participants sur les enjeux des Objectifs de développement durable (Odd)». C’était au Centre de formation pour le développement (Cfd) sis à Hamdallaye ACI 2000, en présence des parties prenantes de la mise en œuvre des Odd dans notre pays.

Évacuation de la montagne d’ordures en Commune II : Le gouvernement et Ozone-Mali interpellés par la société civile et les GIE

L’organisation de la société civile (Wash pour une ville propre) et les GIE de la commune II ont tenu vendredi une conférence de presse en face du dépôt de transit d’ordures à Médina-Coura.

Moussa Mara à propos des initiateurs de la marche du 8 juin : ‘’Ils veulent tout mélanger, tout détruire…’’

C’est dans une vidéo, qui circule sur les réseaux sociaux, que l’ancien Premier ministre Moussa Mara, président du parti Yelema, a expliqué les raisons de sa non-participation à la marche du 8 juin dernier, organisée par les déstabilisateurs de la République.

Mali: un ex-militaire candidat à la présidentielle de juillet prochain

Le général Moussa Sinko Coulibaly. © AFP PHOTO / ISSOUF SANOGO

Les candidats se bousculent au Mali devant le portillon pour l’élection présidentielle. Un ancien militaire vient d’entrer dans la course. Le général démissionnaire Moussa Sinko Coulibaly a officiellement annoncé sa candidature ce weekend.

Adema Pasj : Dramane Dembélé refuse le diktat du CE, l’Ardéma voit le jour

En prélude à la présidentielle du 29 juillet 2018 Dramane Dembélé a été investi candidat du Front pour le redressement de l’Adéma/PASJ. Cette investiture a fait couler beaucoup de salive d’où son exclusion du parti.

Discours d’investiture du président AlpHa Oumar Konaré: « je ne suis qu’un fois parmi les fils, appelé à jouer aujourd’hui un rôle d’aîné sans être le plus âgé’

Aujourd’hui, grâce à Dieu, au sacrifice de nos martyrs, aux bénédictions de nos anciens dont celles d’un vieux maître d’école et d’une ménagère, le peuple souverain du Mali m’a investi de la lourde mais exaltante mission de conduire les destinées de notre pays.

Moussa Timbiné, président de la jeunesse “ensemble pour le Mali” (J-EPM) face à la presse : “L’opposition s’est comportée en irresponsable, en voyou…”

Après la conférence de presse de Dr. Bocary Tréta, président d'”Ensemble pour le Mali”, le mardi 5 juin pour condamner la marche de l’opposition, c’était le tour le mercredi 6 juin 2018 de l’honorable Moussa Timbiné

Un Albanais travaillant pour un sous-traitant de l’ONU tué à Gao

Un employé albanais d’un sous-traitant de la Mission de l’ONU au Mali (Minusma) a été tué vendredi à Gao (nord) lors d’une tentative de vol de son véhicule, a-t-on appris auprès de leur employeur, de l’ONU et de source policière.

Mopti : Des morts après des affrontements entre milices communautaires

Des affrontements violents ont opposé des éléments des milices Dana Amassagou à ceux de l’Alliance pour le Salut du Sahel, près du village de Taguru, dans le cercle de Koro, hier jeudi 7 juin.

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Interview de Hamed Diane SEMEGA Haut Commissaire de l'OMVS

Coup d'gueule

Modibo Fofana, journaliste : « Le Mali souffre de cinq maux: l'obscurantisme, l'analphabétisme, l'opportunisme, le népotisme et le "situationnisme" »

Blog

 « Cheick Modibo Diarra et Moussa Mara, deux hommes politiquement maladroits »

« Cheick Modibo Diarra et Moussa Mara, deux combinaisons dangereuses pour le Mali » 

« On ne dirigera pas ce pays par tâtonnements. La scène politique actuelle au Mali, est balayée de toute force d’attraction idéologique ou de visions ou compétences politiques. Et prétentieusement, une alliance s’affiche avec deux hommes politiquement maladroits; Moussa Mara (un bilan et comportement d’incertitude à tout moment, même souvent populiste), et pire, maintenant Cheick Modibo Diarra (qui est tout sauf un bon stratège politique).

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Réfugiés économiques... ou de guerre (rediffusion)

21 Juin


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Angélique Kidjo lance le débat

21 Juin

© Dépêches du Mali 2012 - 2018