Jeudi 25 Avril 2019
Bannière CPA

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Manifestations de colère à Bamako contre IBK et Boubeye

Des milliers de personnes étaient ce vendredi 05 avril dans la rue pour dénoncer « la mauvaise gouvernance et l’insécurité au Nord et au Centre du pays ».

Mali: des milliers de manifestants à Bamako contre les violences dans le Centre

Plus de 10 000 Maliens sont descendus dans les rues de Bamako à l'appel des leaders religieux. © MICHELE CATTANI / AFP

Au Mali, plus de 10 000 personnes ont manifesté ce vendredi 5 avril. Les revendications sont larges : depuis la fin de l’été, enseignants, médecins, magistrats ou cheminots multiplient les grèves.

L’association malienne des droits de l’Homme demande à la CPI une enquête à Ogossagou.

Après le massacre d’Ogossagou, les enquêteurs du pôle judiciaire spécialisé ont commencé leur investigation. Ce village peul du pays, a été victime de barbarie par un groupe armé de chasseurs dozos qui ont tué plus de 160 personnes.

Tueries des civils dans le Centre- Mauvaise gouvernance… : Le peuple malien dans la rue aujourd’hui

A l’appel de l’imam Mahmoud Dicko, président du Haut Conseil Islamique(HCIM) et du chérif de Nioro du Sahel Mohamed Ould Cheikhna dit Bouillé Haïdara, les Maliens vont battre le pavé aujourd’hui, vendredi 5 avril 2019, à Bamako.

Événements tragiques survenus dans notre pays : LA CEDEAO ANNONCE UN APPUI DE 100 MILLIONS DE FCFA POUR LES VICTIMES

Les actions de soutien et de solidarité vraie en faveur de notre pays suite aux événements tragiques, ne faiblissent pas. En effet, la Commission de la CEDEAO a exprimé, hier, son soutien et sa solidarité à l’égard du Mali.

Pour sauver l’année académique : Le gouvernement sommé par l’Assemblée nationale de trouver une solution à la crise scolaire

Depuis un bon moment, l’année scolaire au Mali est secouée par une grève intempestive des enseignants, des élèves et étudiants. L’année académique est alarmante et risque d’être blanche si rien n’est fait.

Grand meeting de protestation contre le régime / IBK a semé le vent, n’est- il pas en train de récolter la tempête ?

Ils seront, à coup sûr, des milliers de partisans de l’Imam Dicko et du Chérif de Nioro, à sortir massivement pour un meeting de protestation contre le régime d’IBK.

Mali: manifestations pour réclamer le retour de la sécurité en pays dogon

Un militaire sur les lieux d'une tuerie dans la zone de Bankass, près de la frontière avec le Burkina Faso. © Reuters

Ce jeudi 4 avril au Mali, trois manifestations synchronisées se sont déroulées dans le centre du pays, dans les villes de Bankass, Koro et Bandiagara, trois communes affectées par le conflit intercommunautaire.

Badalabougou : La population s’oppose à l’installation du QG du G5 sahel

La soirée du mardi 2 avril 2019 a été assez tumultueuse à Badalabougou. Cela à cause d’un sit-in de la population devant le QG du G5 Sahel. Objectif : dénoncer l’installation du quartier général de cette force au milieu des populations.

Session d’avril de l’Assemblée nationale : Le projet de révision constitutionnelle et la loi d’entente en ligne de mire

Cette session examinera une soixantaine de projets et propositions de lois qui intéressent aujourd’hui la vie de la Nation. Le top départ de la session ordinaire d’avril de l’Assemblée nationale a été donné lundi après-midi par le président de l’Institution, Issiaka Sidibé.

Après Ogossagou, le gouvernement interpellé hier à l’Assemblée nationale : « Ce gouvernement ne peut pas aller loin, il faut revoir le gouvernement …», selon l’honorable Mamadou Diarrassouba du RPM

Le centre du Mali fait l’objet d’attaques terroristes. Pour preuve, le 23 mars 2019, le village peulh d’Ogossagou dans le cercle de Bankass (Mopti) a été attaqué par des groupes armés faisant plus de 160 morts.

Issa Kaou Djim à l’Aube : « Il s’agit de délivrer un dernier message à IBK »

A l’appel de l’imam Mahmoud Dicko, président du Haut Conseil Islamique du Mali (HCIM), une grande marche est prévue, ce  vendredi 5 avril à Bamako et dans plusieurs localités de l’intérieur…

Marche du 5 Avril de l’imam Dicko : Le ministre Alhassane tente de démobiliser des commerçants

La marche programmée de l’imam Mahamoud Dicko n’est pas au bout des sabotages clandestins des détracteurs. Nos sources nous ont révélé que sur instruction du premier ministre Soumeylou Boubeye MAIGA des consultations seraient en cours

Assemblée Nationale : Mohamed Tounkara, député RPM de Kita demande la motion de censure contre le gouvernement SBM

L’intervention de l’honorable Mohamed Tounkara, député RPM élu à Kita, lors l’interpellation du gouvernement par l’Assemblée nationale n’a pas passée inaperçue. Il a montré sa déception envers le premier Ministre tout en demandant une motion de censure contre son Gouvernement.

Recrutement de DG par appel à candidature : La procédure foulée au pied

On se rappelle que Tatam Ly, alors Premier ministre, dans le souci d’améliorer la gouvernance politique et économique du Mali, avait pris un texte exigeant que la nomination des Directeurs généraux des établissements publics, fasse désormais l’objet d’un appel à candidatures.

Situation sécuritaire du pays : LE MINISTRE DE LA SÉCURITÉ RASSURE LES ÉLUS DE LA NATION

Le général Salif Traoré a mis l’accent sur les efforts consentis par l’Etat pour équiper nos forces de défense et de sécurité. Ce qui rend la situation complexe, selon lui, c’est l’immensité du territoire

Kidal : Mbouillé accuse IBK de faire le « jeu des ennemis du Mali »

Le Chérif de Nioro du Sahel a tenu hier matin une assemblée générale d’informations dans sa Zawiya. De nombreux fidèles de Nioro et mêmes de localités environnantes y ont assisté. Menu ? La marche projetée à Bamako le vendredi 05 avril prochain.

Mali: le gouvernement interpellé à l'Assemblée sur le massacre d'Ogossagou

Le village d'Ogossagou, dans le centre du Mali, où au moins 157 personnes ont trouvé la mort dans des massacres. © RFI

Une semaine et demie après le massacre d’Ogossagou, où au moins 157 villageois ont été assassinés, le Mali reste sous le choc. L’enquête est toujours en cours. À l’Assemblée nationale, mercredi 3 avril, les députés ont interpellé le gouvernement sur ce massacre.

Marche patriotique du 5 avril : Plier les indécis par la force !

Le Mali va de mal en pis. Les crises sécuritaires avec ses lots de morts, sociales avec ses lots de grèves, les atteintes aux libertés et droits constitutionnels …sont de trop.

Cour Suprême : Tapily donne à moitié raison à Mamadou Sinsy, Bathily l’enfonce

Contrairement à ce que l’on s’attendait, le président de la Cour suprême n’a pas porté plainte contre Mamadou Sinsy Coulibaly pour diffamation, mais pour ‘‘outrage à magistrat et menace’’.

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Coup d'gueule

UNESCO : Les journalistes de Reuters, Wa Lone et Kyaw Soe Oo, lauréats du Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO/Guillermo Cano 2019

Les journalistes du Myanmar Kyaw Soe Oo et Wa Lone sont les lauréats conjoints 2019 du Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO/Guillermo Cano, après recommandation par un jury international de professionnels des médias.

Lire la suite

Blog

Je suis dogon mais pas un génocidaire*

Ici c’est chez moi

Mes ancêtres sont venus de loin.

Du lointain Mandé, ils sont venus jusqu’ici.

Ils ne recherchaient pas de terres.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La cuisine électorale

25 Avril 


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Appels sur l'Actualité à Abidjan: 2020, vers une élection apaisée?

25 Avril

© Dépêches du Mali 2012 - 2019