Mercredi 16 Janvier 2019

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Festia 2018 : Coup d’essai, coup de maitre pour Fadi Maïga

Bamako a rayonné du vendredi 04 au dimanche 05 mai 2018 aux couleurs de la 1ère édition de la caravane de la mode. Au delà des mannequins, des stylistes, et des artisans venus des quatre coins du Mali et d’ailleurs, c’est l’ensemble des acteurs de la mode qui étaient conviés à cet évènement baptisé Festival d’Ici et d’Ailleurs (FESTIA).   

C’est le Mémorial Modibo Keïta sis en plein cœur de la capitale malienne qui a abrité ces festivités. Malgré sa densité, ce haut lieu historique et culturel a refusé du monde, tant à la cérémonie d’ouverture que sur le déroulement du festival.

Lors de la cérémonie d’ouverture, la promotrice du festival, Fadi Maïga a souligné l’impérieuse nécessité de soutenir l’industrie de la mode au Mali. Une industrie qui affirme-t-elle regorge d’une kyrielle de potentialités car implique à la fois plusieurs métiers dont le stylisme et le mannequinat.

La première dame, Keïta Aminata Maïga qui n’a ménagé aucun effort pour présider la cérémonie d’ouverture du FESTIA a réitéré tout son soutien à la mode au Mali. Elle estime que la valorisation du métier de la mode passe inéluctablement par une prise de conscience des acteurs eux même et des pouvoirs publics.

Pour la circonstance, un quartier artisanal meublé d’une plusieurs dizaines de stands regroupant des artisans de tout bord a été aménagé.

Après la cérémonie d’ouverture, une visite des stands a suivi. S’en est suivi une séance de dégustation de mets traditionnels.

Plusieurs ateliers ont permis à la cinquantaine de mannequins et de stylistes conviée de comprendre par exemple « comment se maquiller ? », « comment attacher son foulard ? ». D’autres ateliers ont porté sur le « perlage » et la « coiffure pour les enfants ».

Le festival est arrivé à son terme dimanche après 3 jours de fêtes et d’échanges autour de la mode.

La dernière conférence tenue dimanche a porté sur « comment accroître la redistribution des produits culturels et artisanaux en Afrique ». Beaucoup de questions liées à la vie des stylistes et des mannequins ont été soulevées par différents acteurs.

L’ivoirienne Lady, le styliste ivoirien Moussa Cissé et la Princesse Kamatari ont largement édifié l’assistance à travers leurs expériences diverses.

La créatrice de mode Fadi Maïga a souligné que l’industrie de la mode devrait susciter beaucoup d’investissements. Elle pense que : « La mode est une industrie que nos pays gagneraient à encourager ».

Un défilé de rue au quartier Medine Coura a mis fin à cette première édition du FESTIA.  La prochaine édition s’annonce prometteuse au regard de l’engouement suscité par ce premier grand coup d’essai.

Par David Dembélé

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

« Prix Oumar Diallo » 3e édition

Presse (écrite/numérique) et radio

Termes de référence du concours – Modalités générales

Lire la suite

Coup d'gueule

Adame Ba Konaré, à propos de l’hécatombe perpétrée sur les Peuls : « La formidable cohésion a pris un grand coup et un tournant tragique »

Dans une publication, Pr Adame Ba Konaré, ancienne première dame et marraine de l’association Tabital Pulaaku internationale, dénonce les crimes perpétrés contre les communautés peules.

Pour moi, il s’agissait d’ancrer les communautés peules encore mieux dans des cadres étatiques soucieux d’harmonie sociale entre l’ensemble de leurs citoyens regroupés dans une communauté de destin.

Lire la suite

Blog

Lettre ouverte de Doumbi Fakoly à IBK : « La malédiction des Morts et des Vivants s’ébranle »

Ibrahima Boubacar Keïta le sais-tu ? La Spiritualité est la gestion du rapport du Monde Invisible au Monde Visible ; car les deux dimensions du temps et de l’espace sont imbriquées l’une dans l’autre ; tout événement dans l’une a des répercussions dans l’autre.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Energie solaire pour tous

16 Janvier 


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

CPI : décision historique

16 Janvier

© Dépêches du Mali 2012 - 2019