Samedi 25 Mars 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Au revoir 2016, 2017 sous de nouveaux auspices

Une année s’achève, une autre commence.

L’espoir reste néanmoins vivace dans un Mali qui peine encore à sortir des décombres de la crise sociale et sécuritaire qui la secoue depuis plusieurs années.

Les défis restent colossaux dans un pays où tout semble à faire ou à refaire. La sécurité, la santé, l’éducation, l’emploi des jeunes sont autant de secteurs où le leadership politique devrait s’affirmer le plus dans le sens de l’apaisement du climat social.

Puisse 2017 être véritablement l’année de la revanche sur l’injustice sociale, la mauvaise gouvernance et tous les maux dont souffre notre Maliba.

Dépêches du Mali continuera à dénoncer. Pas pour dénoncer, mais pour mieux construire. Les dérives, l’abus et l’outrecuidance doivent être boutés avec la dernière énergie. Notre rôle de veille dévient absolument impérieux. Sans répit et sans ménagement aucun, nous continuerons à alerter le politique sur le respect strict des libertés fondamentales et démocratiques, arrachées de haute lutte par la révolution de mars 1992, gage de la stabilité sociale tant clamée.

L’équipe « Dépêches du Mali » vous présentes ses sincères excuses pour les incartades, écarts ou manquements relevés ça et là dans ses productions.

BONNE ET HEUREUSE ANNEE 2017 !!! 

La rédaction !

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Blog

GAO PLEURE PLEURE ET PLEURE

Dans ce récital poétique au relent mélancolique, Niaré Fatoumata Keïta égrène sa détresse. La poétesse, co-auteure de la « plusique », pleure Gao qui poursuit son décompte macabre au lendemain de l’attentat perpétré contre le Mécanisme opérationnel de coordination (MOC).

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Un vote de crise: définition

24 Mars


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

 [Vos réactions] La Libre Antenne

24 Mars

© Dépêches du Mali 2012 - 2017