Vendredi 02 Décembre 2022

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Tournoi UFOA-A U20 : Le rêve brisé des Aiglons

Après 2021, le Mali va rater une nouvelle fois la phase finale de la CAN U20. La faute, à la Gambie qui a brisé le rêve des Aiglons (surnom de la sélection nationale junior) battus 4-2 aux tirs au but, vendredi en demi-finale du tournoi qualificatif de la Zone A de l'Union des fédérations ouest-africaines (UFOA).

À l’issue du temps réglementaire et des prolongations, les deux sélections étaient à égalité 1-1 et il a fallu attendre la séance fatidique des tirs au but pour voir les Gambiens s’imposer 4-2 et barrer la route de la finale et de la CAN aux protégés du sélectionneur Demba Mamadou Traoré.

Ces derniers croyaient avoir fait le plus difficile, en ouvrant le score à la 22è minute, grâce à Amady Camara, mais à six minutes de la fin du temps réglementaire, Alieu Gibba a remis les pendules à l’heure pour la Gambie (84è min) et envoyé les deux protagonistes en prolongation.

On connaît la suite : dans cet exercice, les juniors gambiens, champions sortants de la Zone, ont eu les nerfs plus solides, réussissant quatre tirs contre deux pour les Aiglons. Une fin de partie cruelle pour le Mali sacré champion d’Afrique en 2019 au Niger et qui va rater, pour la deuxième fois d’affilée, la phase finale de la CAN.

Dès lors, on comprend la déception et la tristesse du capitaine Cheick Oumar Keïta et de ses coéquipiers qui ont pleuré à chaudes larmes après le coup de sifflet final de l’arbitre libérien Emmanuel Mensah. «Je suis déçu comme tous mes camarades, parce que nous méritions mieux. Nous avons été meilleurs et au-dessus de notre adversaire.

Nous aurions pu aller à la pause avec une bonne avance, mais dommage pour nous. C’est triste et nous rentrons avec d’autres ambitions pour le football malien», a confié Abdoul Salam Dembélé après la rencontre.

Son coéquipier Amadi Camara abondera dans le même sens, en expliquant que l’équipe a simplement manqué de réussite face aux Scorpions juniors (surnom de la sélection gambienne). «La défaite est cruelle, mais c’est la loi du football. Il y a toujours un vainqueur et un vaincu. Le meilleur ne gagne pas toujours», a dit le milieu de terrain des Aiglons.

Le sociétaire du FC Diarra a exprimé son regret de voir le Mali s’arrêter aux portes de la finale, avant de présenter ses excuses aux supporters.

Philosophe, le défenseur Moussa Camara dira qu’il faut tourner la page et regarder vers l’avenir. «Le football se joue souvent sur des détails. Le Mali ne méritait pas de perdre ce match, mais c’est comme ça. Je dis félicitations aux Gambiens», a-t-il confié, avant de remercier la communauté malienne de Nouakchott pour son soutien.

Le tournoi qualificatif de la CAN est donc terminé pour les Aiglons, version Demba Mamadou Traoré. Les nôtres ne seront pas présents en Égypte, l’année prochaine et le capitaine Cheick Oumar Keïta et ses coéquipiers ratent également la Coupe du monde de la catégorie.

Tout en reconnaissant la valeur de la sélection gambienne, il faut dire que les juniors maliens ont des excuses à faire valoir pour avoir perdu trois éléments en deuxième période. Il s’agit du défenseur Boubacar Dème, du milieu de terrain Bandjougou Diallo et de l’avant-centre Abdoul Salam Dembélé. La sortie sur blessure des trois joueurs a beaucoup fragilisé l’équipe malienne qui a cependant résisté jusqu’à la 84è minute, avant de concéder l’égalisation. Quand un tel scénario se produit, c’est souvent la qualité ou la gestion du banc qui peut permettre à une équipe de se tirer d’affaire.

Dans l’autre demi-finale, le Sénégal n’a fait qu’une bouchée de la Mauritanie, sèchement battue 4-1. Les deux finalistes du tournoi, à savoir la Gambie et le Sénégal décrochent ainsi, les deux tickets de la phase finale de la CAN et représenteront la Zone UFOA-A au pays des Pharaons.

Envoyé spécial

Seïbou S.

KAMISSOKO

 

Vendredi 9 septembre au stade Cheikha Ould Boïdiya (Mauritanie).

Mali-Gambie : 1-1, 2-4 t.a.b.

Buts d’Amady Camara (22è min) pour le Mali ; Alieu Gibba (84è min) pour la Gambie.

Arbitrage du Libérien Emmanuel Mensah, assisté de son compatriote Joel Wonka Doe et du Sierra-Léonais Michael Conteh.

Mali : Madou Diakite, Moussa Camara, Lassine Keïta, Adam Koné, Boubacar Dème, Cheick O. Keïta (cap), Abdoul K. Traoré, Tidiane Danioko (Issa Diakité, 38è min) (Mery Traoré, 109è min), Amady Camara (Youba Koïta, 71è min), Bandjougou Diallo (Sékou Sanogo, 57è min), Abdou Salam Dembélé (Moussa Koné, 45è min).

Sélectionneur : Demba Mamadou Traoré.

 

Gambie :

Pa E. Dampha (Ebrima Jaiteh, 117è min), Ba Lamin Sowe (Dembo Saidykhan, 55è min), Sainey Sanyang, Alagie Saine, Boubacar Faal (Mansour Mbaye, 82è min), Momodou Jallow (Ismaïla Manneh, 82è min), Haruna Rasid Njie, Muhamed Sawaneh (Alieu Gibba, 55è min), Moses Jarju, Bakary Jawara (Salifu Colley, 82è ùin), Muhammed Jobe.

Sélectionneur : Abdoulie Bojang.

Source : l’Essor

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

APPEL A CANDIDATURES « Prix Oumar Diallo » pour les jeunes journalistes 6e édition

Radio, presse écrite et en ligne
Termes de référence du concours – Modalités générales

Lire la suite

Blog

Lettre ouverte à messieurs les chefs d’État de la Cedeao

Messieurs les chefs d’État,

Avec toutes mes excuses et la déférence due à votre rang, j’ai à cœur de vous parler de la situation de crise multidimensionnelle qui sévit dans mon pays depuis janvier 2012, -près de 10 ans déjà- et de la lecture peu heureuse que vous, au sein de la Conférence des chefs d’État de la CEDEAO, en faites, avec une certaine altération des idéaux de notre organisation régionale d’intégration.

Lire la suite

Ecoutez

« DIS ! » Le Débat Interactif du Soir

Thème : Les nouvelles autorités de la transition peuvent-elles venir à bout de l’insécurité grandissante ?

13 Juillet


JÒ KÓNO

 

Réécoutez votre émission de débat politique en bambara.

Dans JÒ KÓNO, Moussa Timbiné reçoit M. Nouhoum Togo, Président de l’Union pour la Sauvegarde de la République.

13 Juillet

© Dépêches du Mali 2012 - 2022