Jeudi 18 Octobre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

STADE MALIEN DE BAMAKO : CE QUE LES SUPPORTERS REPROCHENT AU PRÉSIDENT

Les supporters du Stade malien de Bamako ont, au cours d’une assemblée générale organisée le 13 mai dernier au Complexe Fousseyni Diarra (site d’entrainement des blancs), demandé le départ du président de leur club, Me Boubacar Karamoko Coulibaly.

Ils reprochent au président Coulibaly son incapacité de gérer le Club.

 « Il ne peut pas gérer le Stade malien. Dites au comité de sages, que nous n’aimons pas le président. Il ne peut pas faire l’affaire du Stade malien. Le club recule depuis qu’il est le premier responsable », a déclaré Amadou Dramera, un des supporters du Stade malien en s’adressant au président des supporters du club.

Alou Dembélé, un autre supporter des Blancs de Bamako abonde dans le même sens.

 « Me Boubacar Karamoko doit quitter la présidence du Stade malien. Le président est incapable de gérer le club» a-t-il souligné

 « Notre club n’a même pas un comité directeur. Ceux qui composent le bureau ne dépensent pas. Le bureau du Stade malien doit être constitué de personnes qui donnent leur argent et leur temps au club et qui sont capables de déposer d’emblée deux millions de francs CFA », a-t-il conclu.

« Cinq titulaires ont quitté l’équipe, mais un seul joueur a été recruté, Alseny Bangoura, venu du COB», Abdoulaye Dembélé.

Me Boubacar Karamoko Coulibaly, président du Stade malien de Bamako

Un autre supporter répondant au nom d’Abdoulaye Dembélé aborde la question sur le plan du manque d’anticipation.

« Nous savons que le Stade malien allait évoluer cette saison en ligue des champions. Mais, pourtant, le défenseur central, Ahmed Marius, le milieu récupérateur, Moussa Coulibaly « Bako », les meneurs de jeu, Aboubacar Diarra et Gouné Niangadou et l’avant centre, Amara Mallé ont été vendus » a-t-il affirmé

Chian DIALLO

Source: La Dépêche

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Sory  Ibrahim Guindo, journaliste : « En réponse à la lettre circulaire du ministre des Finance, Boubou Cissé, ordonnant une rétention du salaire des magistrats grévistes, le syndicat des magistrats affirment une sombre affaire de 3,5 milliards CFA disparu à l'hôtel des Finances.

C'est maintenant que nos braves magistrats se sont souvenus de cette scabreuse affaire. Au Mali, chacun défend sa sauce. L'Etat vous paye pour lutter contre la corruption et la délinquance financière, vous vous taisez. Maintenant que l'on menace de vous couper les vivres, vous nous balancer ça ».

 

Blog

« Quand le pays sombre dans la politique politicienne, la démocratie se résume aux luttes électoralistes »

Une petite rétrospective sur la lutte des pères de l’Independence, et du vent de démocratie qui souffla sur l’Afrique dans les années 1990, fait constater aisément l’échec cuisant de toute la classe politique actuelle.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Les routes au Gondwana

18 0ctobre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Mali: un nouvel espoir de paix?

18 Octobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018