Lundi 23 Avril 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

FEMAFOOT : Un Comité de normalisation mis en place

La Fédération internationale de football (FIFA) a tranché hier la crise qui prévaut à la fédération malienne de football (Fémafoot) depuis quatre ans. Elle a décrété la mise en place d’un Comité de normalisation.

Les membres de ce comité seront désignés les 9 et 10 janviers prochains et procédera à l’organisation de l’élection du président de la Fémafoot avant le 30 avril 2018.

Dans une correspondance adressée au secrétaire général de la Fémafoot hier mercredi 20 décembre, la FIFA  invite la Fédération malienne de football à mettre en place un Comité de normalisation. L’organe intérimaire est chargé de « gérer les affaires courantes de la Fémafoot, réviser, si nécessaire, les statuts de la Fémafoot et assurer leur conformité avec les statuts et exigences de la FIFA, réviser, si nécessaire, les statuts des ligues régionales et assurer leur conformité avec les statuts de la Fémafoot ainsi qu’avec les statuts et exigences de la FIFA, identifier les délégués légitimes à l’assemblée générale de la Fémafoot ».

Selon la lettre de la FIFA, le Comité de normalisation sera composé d’un nombre opportun de membres, qui seront désignés par une mission conjointe de la FIFA et de la CAF prévue les 9 et 10 janvier 2017.

« La composition du comité doit en outre garantir une expertise adéquate en termes de comptabilité, de finances et de questions juridiques. Tous les membres du comité de normalisation seront tenus de se soumettre à un contrôle d’éligibilité mené par la commission de contrôle de la FIFA, conformément à la gouvernance de l’instance », indique la FIFA dans sa correspondance.

Aussi, il est expliqué dans la lettre de la FIFA que durant la période passée sous l’égide du comité de normalisation, tout financement devant être versé à la Fémafoot sera bloqué, à l’exception des fonds visant à couvrir les coûts opérationnels. En outre, un audit judiciaire des comptes de la Fémafoot sera mené à bien dès que possible.

Le mandat du comité de normalisation prendra fin plus tard le 30 avril 2018.

Maliki Diallo

Source : L'Indicateur du Renouveau 21 Déc 2017

 

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Présidentielle 2018 : l’Interview de la Semaine

Coup d'gueule

« Choguel Kokala Maïga est complice dans le massacre de 200 enfants du Mali le 26 mars 1991 », Dixit Aguibou Koné, ancien de l’AEEM et candidat à la présidentielle 2018

« Choguel Maïga ? Un complice passif des massacres qui doit sa liberté au choix de la réconciliation nationale décidée après le 26 mars; car trop de gens étaient mouillés dans le massacre des enfants du Mali : plus de 200 morts en 4 jours, des milliers de blessés.

Lire la suite

Blog

« Si nous disons la vérité en faisant preuve d'humilité et de bon sens, le Mali va se redresser »

La classe politique dirigeante depuis 1960 y compris Moussa Traoré lui même est celle formée par l'USRDA. Que l'ADEMA et ses partis fils aient imposé une culture de parti unique de fait, ne doit étonner personne, pas plus que leur corruption.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

V comme faire le vide

20 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

20 Avril

© Dépêches du Mali 2012 - 2018