Mercredi 26 Juillet 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Le Stade malien et l’AS Réal apportent leur soutien à Boubacar Baba Diarra et à son équipe

Le stade malien de Bamako et l’AS Réal de Bamako ont apporté leur soutien au comité exécutif de la FEMAFOOT dissout. Ils ont fait savoir à travers des communiqués séparés. Pour les deux clubs de la capitale, le bureau dissout de la FEMAFOOT a été légalement élu en octobre  2013 à Mopti.

Les deux clubs se disent attachés à la légalité et à l’aspiration de la majorité des acteurs du football dans le respect des textes nationaux et internationaux.  « Le Stade et l’AS Réal  restent  fidèle à la déclaration commune du 09 Mars signée par un groupe de 13 clubs de ligue I dès l’annonce de la dissolution du comité Exécutif de la FEMAFOOT par M. le Ministre des Sports », peut-on lire dans les deux  communiqués.

Avec ces deux communiqués, le Stade malien et l’AS Réal apportent clairement leur soutien à l’ancienne équipe. Ce qui compliquera la tâche de réunification du comité de normalisation. Iront-ils, jusqu’à  ouvrir une nouvelle fronde ?  Rien n’est moins sûr. En tout état de cause, ces deux communiqués constituent des soutiens de taille pour l’ancienne équipe du comité Exécutif de la FEMAFOOT. C’est dire que la crise est loin d’être terminée.

A suivre…

Abdrahamane Sissoko

Source : Le Pays  20 Mar 2017

 

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Coup de gueule

Aliou Boubacar Diallo, à propos de la révision constitutionnelle : « La priorité est la stabilisation du pays et non un référendum »

Il y a quelques jours, j'ai été très étonné d'entendre certains responsables du pays affirmer qu'il n'y avait plus aucune belligérance entre les parties signataires de l'accord de paix, que l'intégrité du territoire national n'était nullement violée et que nous devrions accepter d'aller vers un référendum Constitutionnel.

Lire la suite

Blog

 Réforme Constitutionnelle : « dégonflez tous les biceps, Monsieur le Président ! »

A travers sa lettre ouverte à Ibrahim Boubacar Keïta, l’ancienne première dame du Mali, Pr Adame Ba Konaré, fait une sortie sans concession contre l’entêtement du président de la République à faire passer une constitution qui suscite des dissensions sans précédent au sein de la société malienne.

Lisez le regard de l’historienne !

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Réfugiés économiques... ou de guerre

26 Juillet


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Sénégal: comment s'annoncent les législatives?

26 Juillet

© Dépêches du Mali 2012 - 2017