Lundi 16 Décembre 2019

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Récompenses des Aiglonnets: 25 millions de FCFA pour chaque joueurs et 50 millions pour l’entraîneur Baye Ba

Les Aiglonnets footballeurs, vice-champions du monde, arrivés au pays dans la nuit du mardi au mercredi, ont été accueillis en véritable héros par des membres du gouvernement et une foule en liesse à l’aéroport international Bamako-Sénou ; puis escortés au Palais des sports à l’ACI 2000.

C’est aux environs de 21 heures GMT que l’avion transportant les vice-champions du monde de football de leur catégorie a atterri à l’aéroport international Bamako-Sénou.

À leur descendant d’avion, ils ont étaient accueillis par des membres du gouvernement, dont le ministre des Sports Housseini Amion GUINDO; des responsables de la fédération malienne de football.

Malgré l’heure tardive, les officiels n’étaient les seuls à accueillir les vice-champions du monde.

En effet, une marée humaine (supporters, badauds…) se sont aussi massivement mobilisée pour aller accueillir Baye BA et ses protégés de la manière la plus belle en vue de les exprimer leur reconnaissance le palmarès inédit qu’ils viennent de réaliser à la coupe du monde Chili 2015 de leur catégorie.

Chacun avait son moyen et sa manière de célébrer l’arrivée des vice-champions du monde. Ils chantaient et dansaient. En somme, c’était un monde fou de joie et d’enthousiasme. Impossible d’entendre quelqu’un d’un coin à un autre à cause des cris des vuvuzelas et de son tam-tam.

Dans cette marée humaine, on pouvait entendre:« Vive les Aiglonnets, vive le Mali», «Le Mali vice-champion du monde », « Vive le Mali, vive le football malien».

Adama KEITA était de ceux qui ont voulu commuer ce moment avec les cadets.

Habillé aux couleurs nationales, notre interlocuteur indique avoir fait le déplacement en vue de soutenir et encourager ces jeunes. Pour lui, ce n’est pas tous les jours qu’une équipe fait ce résultat et c’est pourquoi il a voulu être témoin de ces moments.

De même pour Issa DEMBELE, avec ce résultat premier du genre pour le Mali, il est du devoir de tout le peuple de se mobiliser pour accueillir ces jeunes avec la manière qui sied.

« Vive le Mali, vive le football malien. Il n’y a rien à dire après ce résultat même si on aurait souhaité qu’ils remportent le trophée mondial. J’estime qu’avec de ce palmarès qu’il faut que ces jeunes soient accompagnés et encouragés par les autorités. Les responsables du football malien doivent tout faire pour maintenir la cohésion au sein de ce groupe», a-t-il sollicité.

À côté, Aïchata BAMBA disait : « Ces jeunes méritent plus de la part du peuple malien et des autorités du pays. Ils ont mouillé les maillots, ils se sont battus pour hisser haut les couleurs nationales sur la scène mondiale».

Pour toutes ces raisons, a-t-elle justifié, sa participation à cet accueil qu’elle va retenir pour toute sa vie.

Ainsi, après quelques moments de communion entre les joueurs se trouvant dans un mobile-homes et le public sorti pour les accueillir devant l’aéroport international Bamako-Sénou, le cortège a pris la direction du Palais des sports de Bamako sis à l’ACI 2000. Ce cortège, sous une forte protection policière, était suivi des milliers de motocyclistes et d’auto mobiles.

Durant tout le trajet, de l’aéroport au pont Fahd en passant par le monument de la colombe jusqu’au Palais des sports, ces joueurs étaient acclamés par des populations qui les attendaient dans les grands carrefours et aux abords de l’itinéraire pour un seul message : « Bravo au capitaine DANTE et à ses coéquipiers pour ce palmarès inédit pour notre pays ».

Tant la mobilisation a été grandiose, il a fallu plus de 3 heures de temps pour rallier l’aéroport international Bamako-Sénou au Palais des sports de Bamako sis à l’ACI 2000. C’était pratiquement aux environs de 1 heure du matin que les joueurs sont arrivés au Palais des sports. Ici, également de milliers jeunes attendaient l’équipe nationale de cadette.

Après la présentation de la délégation, le capitaine DANTE a eu l’honneur de saluer et remercier tous ceux qui sont sortis pour leur accueil. Au nom de ses coéquipiers, il a indiqué être impressionné et touché par la mobilisation de reconnaissance et d’encouragement du peuple malien.

Selon le capitaine DANTE, c’est un devoir pour ses coéquipiers et lui de mouiller le maillot pour le pays.

Compte tenu des conditions extrêmes de travail, nous n’avons pu avoir les impressions d’autres acteurs du football ou des joueurs de l’équipe nationale.

Notons que le gouvernement a décidé d’octroyer à chaque joueur 25 millions FCFA, en guise de prime. Quant à l’entraineur, Baye BA, il empochera 50 millions FCFA.

Par Sikou BAH

Source : Info-Matin 16/11/15

 

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Coup d'gueule

Dr Charles Dara à propos de la Dengue : « c’est une maladie contagieuse ! »

Infection virale transmise par la piqûre d’un moustique, la « Dengue » sévit depuis début octobre dans les ménages au point que le département de la santé semble en prendre la mesure et dégainer des astuces préventives et surtout des conduites à tenir.  

Lire la suite

 

Blog

Ibrahim Ikassa Maiga, Enseignant à la Faculté de Droit Privé (USJP/Bamako – Mali) : « Comment comprendre qu’avec cette superpuissante ou hyperpuissante force française militaire, aucun secours ne vient aux soldats maliens »

« Monsieur l’Ambassadeur de France à Bamako,

C’est avec force indignation que je vous ai lu, au fil d’un communiqué faisant état de votre prétendu « étonnement » à propos du secret de polichinelle dont le Très Respecté Salif KEITA s’est fait porteur à l’intention du Président IBK.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

L'âge légal de départ à la retraite

12 Décembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

13 Décembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2019