Mardi 23 Octobre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Suspension du compte Twitter de Boko Haram

Le réseau social Twitter a suspendu mardi un compte attribué au groupe islamiste nigérian Boko Haram, a constaté l'AFP. Créé le 1er février et actif depuis le 8, le compte avait quelque 5.000 abonnés à sa fermeture.

Il avait posté sur son fil une vingtaine de tweets, rédigés en arabe et en anglais - ainsi qu'un message en français.

Le groupe armé y avait notamment diffusé le 17 février une vidéo de son leader Abubakar Shekau, dans laquelle ce dernier promettait d'empêcher la tenue des élections présidentielle et législatives le 28 mars au Nigeria.

Ce compte Twitter symbolisait un tournant dans la communication de Boko Haram, marquant une rupture avec les vidéos de mauvaise qualité auparavant transmises aux médias par CD-Rom ou clé USB. Les films et les photos y étaient d'une qualité nettement supérieure, s'apparentant davantage aux codes des jihadistes de l'organisation État islamique (EI).

Selon les observateurs du compte attribué à Boko Haram, la plupart des retweets provenaient de sympathisants connus de l'EI.

Depuis 2009, l'insurrection de Boko Haram et sa répression par les forces nigérianes ont fait plus de 13.000 morts et 1,5 million de déplacés au Nigeria, essentiellement dans le nord-est du pays, où le groupe extrémiste s'est emparé de plusieurs localités.

Source : AFP 24/02/15

 

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Sory  Ibrahim Guindo, journaliste : « En réponse à la lettre circulaire du ministre des Finance, Boubou Cissé, ordonnant une rétention du salaire des magistrats grévistes, le syndicat des magistrats affirment une sombre affaire de 3,5 milliards CFA disparu à l'hôtel des Finances.

C'est maintenant que nos braves magistrats se sont souvenus de cette scabreuse affaire. Au Mali, chacun défend sa sauce. L'Etat vous paye pour lutter contre la corruption et la délinquance financière, vous vous taisez. Maintenant que l'on menace de vous couper les vivres, vous nous balancer ça ».

 

Blog

« Quand le pays sombre dans la politique politicienne, la démocratie se résume aux luttes électoralistes »

Une petite rétrospective sur la lutte des pères de l’Independence, et du vent de démocratie qui souffla sur l’Afrique dans les années 1990, fait constater aisément l’échec cuisant de toute la classe politique actuelle.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Limitation des mandats

23 0ctobre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Paul Biya réélu: et maintenant?

23 Octobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018