Mercredi 24 Juillet 2024

Digitalisation et modernisation de l’administration : Le rôle vital de la SMTD

Les administrations et entreprises maliennes doivent se réinventer en enclenchant une transformation profonde de leurs méthodes et procédures de travail.

Cette révolution passe inéluctablement par les innovations digitales. Celles-ci se traduisent par l’utilisation d’outils digitaux, qui génèrent un changement organisationnel important, optimisant par la même occasion la performance des nos services.

La Société malienne de transmission et de diffusion (SMTD) est appelée à jouer un grand rôle dans ce chantier et garder à l’esprit la nécessité d’avoir des services performants. Comment conçoit-elle cette mission ? Que fait-elle pour y arriver ? Comment s’y prendra-t-elle ?  à ces différentes interrogations, les responsables de la Société semblent avoir les réponses nécessaires.

Dans un monde dominé par l’évolution numérique (intelligence artificielle, réalité virtuelle, cloud, etc.), «il y a tellement de choses à faire qu’on ne peut pas se permettre de trainer les pieds», explique le directeur général de la SMTD, Cheick Oumar Traoré. En la matière, explique le docteur en sciences de la communication (option technologies de l’information et de la communication) de l’Université de Montréal, la SMTD-SA est chargée, entre autres, de la gestion de la dorsale nationale de la fibre optique, du Data Center (centre de données) et de la télédiffusion. Ce rôle est vital pour l’administration publique et le secteur privé.

Selon Cheick Oumar Traoré, cette transformation digitale permettra la disparition des barrières spatiales et temporelles, la possibilité de rester connecté en mobilité. Ce qui à l’avantage, selon le patron de la SMTD, de faciliter notamment le télétravail au sein d’une société digitale, la notion d’Internet des objets avec la rencontre du monde physique et digital.

Parlant des acquis, le directeur général souligne que la SMTD a la particularité d’être la seule structure en Afrique de l’Ouest à être sur la télédiffusion et sur les infrastructures de télécommunications avec 3.500 km de fibre de Zégua à Gao. Elle gère des caméras de surveillance à Bamako et dans certaines régions du Mali. Elle peut aussi assurer la connexion Internet dans les zones rurales.

En termes de difficulté, l’importance de la sauvegarde des données n’est pas encore comprise par l’administration publique, déplore le directeur général de la SMTD qui reconnaît qu’il y a quelques progrès en la matière. Cheick Oumar Traoré se réjouit de voir le secteur privé (les banques et les mines …) manifester un grand intérêt pour les innovations technologiques.

Afin d’amener les structures publiques et privées à profiter des avantages de la digitalisation des données, la SMTD mise sur la sensibilisation en s’impliquant dans l’organisation d’activités visant la promotion des innovations technologiques. C’est dans cette optique qu’elle a co-organisé la 2è édition de Mali Média Awards.

Tenu du 20 au 22 octobre dernier au CICB, sous le haut parrainage du ministre de la Communication, de l’Économie numérique et de la Modernisation de l’Administration,  Me Harouna Toureh, l’événement avait l’allure du plus grand salon du digital malien à l’initiative de l’agence Dashili Business Solutions.

La rencontre a mobilisé plus de 1.000 participants, formé une centaine de jeunes lors des ateliers et récompensé une vingtaine d’entrepreneurs.

Cette tribune a été mise à profit par la SMTD pour animer plusieurs panels sur la «transformation digitale de l’administration et des entreprises» ; «Era et futur du numérique : parlons Intelligence artificielle (IA), blockchain, Big data et robotique» et «Innovation numérique : risques sur les systèmes IT, protection des données à caractère personnel».

Source : l’Essor

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Mon analyse personnelle sur le projet de constitution :

A prime abord, on remarquera que la constitution n’est pas nouvelle car elle ne met pas sur pied une nouvelle république mais elle  se contente de modifier la constitution actuelle en y ajoutant d’autres institutions.

Lire la suite

© Dépêches du Mali 2012 - 2024