Vendredi 02 Décembre 2022

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Cybercriminalité, Broutage : Les restaurateurs ciblés

Les brouteurs qui ont changé de mode opératoire continuent de sévir. Les victimes se comptent dans la restauration. Bien que démantelés par la gendarmerie du Camp I, des cybercriminels ou brouteurs dictent leurs lois aux chasseurs de commande. Ils sont en train de causer de nombreux dégâts en détroussant plusieurs personnes ces derniers temps.

Depuis quelques jours, leurs nouvelles cibles sont les restaurateurs. En une semaine environ, 4 personnes, toutes des tenancières de restaurants à Bamako, ont été grugées par ces malfrats à coup de millions de F CFA.

Leur nouvelle stratégie consiste à se faire passer pour une grande entreprise ayant besoin de clou de girofle, de poivre, etc., tout en bio. Selon des personnes arnaquées, ils commencent par commander des faibles quantités allant de 50 à 60 kg, pour se retrouver à 500 kg. La facture atteint pour certains 1,5 à 3 millions de F CFA. Afin que l’argent leur soit versé par Orange Money, les malfrats se déguisent même temps en fournisseurs des mêmes commandes passées. C’est ainsi, ils réussissent facilement à attirer leurs victimes dans leurs filets.

Une bande de 5 brouteurs (des Togolais, Camerounais et Nigérians) avait été appréhendée le 18 août dernier par le Camp I, suite à de nombreuses plaintes (voir Mali Tribune du mardi 23 août 2022). Un de ses membres agissait en qualité de chef cuisinier ou responsable chargé de l’approvisionnement à l’Hôtel Radisson Blu ou à Sheraton de Bamako pour passer des commandes de produits vivriers et non vivriers. Le montant de leurs forfaits pourrait atteindre plus de 100 millions de F CFA.

Plusieurs cadres, hauts gradés de l’armée, opérateurs économiques, professionnels de l’agro business, entre autres, ont laissé 20 à 30 millions de F CFA dans la main de ces cybercriminels. La gendarmerie du Camp I a reçu des dizaines de plaintes, ce qui a contribué au démantèlement du réseau. Mais  certains craignant le regard de la société, n’ont pas osé porter plainte. Ils ont tout simplement préféré digérer leur mal à leur corps défendant.

Les 5 brouteurs arrêtés par le Camp I, avec comme chef un Camerounais du nom de Stephan, ont été placés sous mandat de dépôt mercredi dernier.

Abdrahamane Dicko

Source : Mali Tribune 31 Août 2022

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

APPEL A CANDIDATURES « Prix Oumar Diallo » pour les jeunes journalistes 6e édition

Radio, presse écrite et en ligne
Termes de référence du concours – Modalités générales

Lire la suite

Blog

Lettre ouverte à messieurs les chefs d’État de la Cedeao

Messieurs les chefs d’État,

Avec toutes mes excuses et la déférence due à votre rang, j’ai à cœur de vous parler de la situation de crise multidimensionnelle qui sévit dans mon pays depuis janvier 2012, -près de 10 ans déjà- et de la lecture peu heureuse que vous, au sein de la Conférence des chefs d’État de la CEDEAO, en faites, avec une certaine altération des idéaux de notre organisation régionale d’intégration.

Lire la suite

Ecoutez

« DIS ! » Le Débat Interactif du Soir

Thème : Les nouvelles autorités de la transition peuvent-elles venir à bout de l’insécurité grandissante ?

13 Juillet


JÒ KÓNO

 

Réécoutez votre émission de débat politique en bambara.

Dans JÒ KÓNO, Moussa Timbiné reçoit M. Nouhoum Togo, Président de l’Union pour la Sauvegarde de la République.

13 Juillet

© Dépêches du Mali 2012 - 2022