Lundi 19 Novembre 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Pour Microsoft, «Windows 10 est un nouveau départ»

INTERVIEW - L'éditeur de logiciels a levé le voile mardi sur la nouvelle version de son système d'exploitation. Retour sur ces annonces avec Nicolas Petit, directeur de la division «Marketing&Operations» de Microsoft France.

LE FIGARO. - Tout le monde s'attendait à la présentation de Windows 9. Finalement, il s'agira de Windows 10. Est-ce un choix dicté par la communication, pour montrer que Microsoft avance plus rapidement?

NICOLAS PETIT. - Le choix du nom de Windows 10 s'éclairera lorsque les observateurs auront l'image d'ensemble de ce que nous préparons et constateront que l'appellation n'est pas seulement symbolique. Cette première présentation mardi à San Francisco était dédiée aux entreprises et aux professionnels de l'informatique. D'autres suivront concernant l'aspect grand public, en 2015. Windows 10 est un nouveau départ pour Windows, le début d'une nouvelle génération. C'est une plateforme pensée pour être utilisée sur tous les écrans, et même sans écrans dans l'Internet des objets, depuis la machine à café intelligente jusqu'aux «data centers», en passant par les smartphones, les tablettes, les PC et la Xbox. Une plateforme ambitieuse, avec des applications universelles, distribuées depuis un même «store».

Pourquoi commencez-vous par vous adresser aux entreprises?

Nous avions déjà beaucoup écouté les observations des entreprises avec Windows 8. Nous avons beaucoup appris et voulions avoir une conversation plus large avec elles, en les faisant collaborer dès à présent au développement de Windows 10. C'est la première fois que nous mettons à disposition une version bêta de Windows aussi rapidement après la sortie d'un OS majeur.

Quelles erreurs avez-vous commises avec Windows 8?

Windows 8 est arrivé après Windows 7, le système d'exploitation le plus populaire de l'histoire. C'était une vision assez tranchée, qui a déconcerté, en particulier ceux qui ne disposaient pas d'écrans tactiles. Ces PC commencent à se répandre, avec les ordinateurs hydrides ou notre tablette Surface Pro 3. On voit d'ailleurs que le marché des tablettes, supposées remplacer les PC, commence à stagner. Les utilisateurs se sont rendus compte qu'ils voulaient aussi gérer leur travail, ce qui signifie souvent avoir un clavier. Avec Windows 10, vous allez retrouver dans un univers moderne tout ce que vous avez aimé avec Windows 7, comme le bouton «Démarrer».

Pour les entreprises, l'accent sera mis sur la sécurité et la simplicité d'administration. L'autre sujet porte sur le rythme de mise à jour, qui avec Windows 8 n'était pas adapté aux contraintes de certaines grandes entreprises, avec des structures complexes. Elles auront maintenant le choix et pourront décider d'aller au rythme du «cloud», pour embrasser sans attendre la révolution numérique, ou de garder le contrôle sur la vitesse de mise à jour, avec des évolutions qui se feront plutôt tous les ans.

Une rumeur annonçait que la mise à jour vers Windows 10 serait gratuite. Est-ce envisageable?

Windows 7 a été un OS majeur. Il est logique que nous voulions faciliter la migration vers Windows 10. D'abord par la facilité d'usage. Un utilisateur de Windows 10 va retrouver immédiatement ses marques. Concernant les tarifs, nous travaillons sur ce sujet.

Les mises à jour d'Android, d'iOS et même d'OS X sont désormais gratuites. La perception de la valeur d'un système d'exploitation n'est-elle pas en train de changer?

Dans le grand public, c'est effectivement le cas. Nous avons déjà tiré cette conclusion en distribuant gratuitement la mise à jour Windows 8.1. Nous avons aussi annoncé cette année que Windows serait gratuit pour les écrans de moins de 9 pouces. Le modèle de monétisation a changé, mais le niveau d'exigence et les attentes n'ont jamais été aussi élevés, comme l'ont montré les réactions épidermiques à la mise à jour d'iOS 8 d'Apple. Dans les entreprises, c'est très différent. Il y a des attentes concernant la sécurité, l'administration, la gestion des parcs et la virtualisation. Il ne suffit pas de faire un système qui satisfasse le grand public pour devenir un acteur majeur de l'entreprise, comme le montre l'exemple d'Apple.

Annoncer Windows 10 dès maintenant, pour une sortie en 2015, ne va-t-il pas nuire aux ventes de PC sous Windows 8 à Noël?

Je ne le crois pas. Nous l'avons déjà vu lors du développement de Windows 7 ou Windows 8. Les passionnés, les connaisseurs, pourront participer au développement de Windows 10 de manière étroite et bénéficieront des nouveautés dès maintenant. Les autres ne sont pas concernés pour le moment. Le marché des PC est dans une bonne dynamique, il y a des produits très intéressants qui arrivent à Noël, chez Asus, Acer, HP ou Lenovo, ainsi que la Surface Pro 3 qui démarre très fort. Il y a un vrai appétit après la vague des tablettes pour des produits qui peuvent en faire plus.

Source : lefigaro.fr

Commentez avec facebook

Commentaires   

0 #1 machine à café 22-03-2016 16:00
J’ai exactement le mêmee problème depuis quelques jours……
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Dépêches du Mali

Coup d'gueule

Issa N’Diaye à propos de la démocratie au Mali : « Le système électoral malien souffre d'un problème de légitimité »

Blog

 

Cheick Boucadry Traoré : « La gouvernance malienne est en crise.

… Une décentralisation inefficace, coercitive et non démocratique »

« Notre conviction est qu’il faut transformer le Mali au niveau de ses structures politiques et sociales artificiellement édifiées dans l’intérêt d’une classe politique corrompue et capricieuse et une soi-disant communauté internationale qui continue à traumatiser notre pays

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

B comme base

16 Novembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

16 Novembre

 

 

© Dépêches du Mali 2012 - 2018