Vendredi 22 Septembre 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Climat et phénomène météorologique : Bientôt un plan de stratégie national de la métrologie -2018- 2027 : La mise en œuvre de ce plan va permettre à Mali-Météo de renforcer sa capacité à produire des informations fiables à ses usagers

Dans le cadre d’un plus grand partage de sa vision de développement de la météorologie d’ici à l’horizon 2027, l’Agence nationale de la météorologie a organisé le lundi 3 Juillet dernier dans la salle de conférence Moussa Maiga de l’Agence nationale de l’aviation civile, l’atelier national de validation de son plan stratégique. L’objectif de cette rencontre est d’anticiper sur l’intensification de la fréquence et les phénomènes météorologiques dans la prochaine décennie pour une participation efficace de la météo au développement économique et social du Mali.

La cérémonie d’ouverture des travaux était présidée par le ministre des Transports, Me Baber Gano. Il avait à ses côtés, le Directeur général de Mali-Météo, Djibrilla A. Maiga, l’Ambassadeur des Etats Unis au Mali, S.E. Paul A. Folmsebee.

 L’objectif de cette rencontre est, entre autres, la promotion et l’utilisation des informations climatiques par les populations vulnérables ; l’intégration davantage des questions liées au changement climatique dans le système de gouvernance, et l’adoption des solutions locales au changement climatique et à la variabilité du climat dans les zones ciblées.

 Durant une journée, les partenaires techniques de Mali-météo et l’ensemble des usagers des services météorologiques ont réfléchi  réflexion sur les voies et moyens pour élaborer un document de plan stratégique 2017-2027.

Dans son allocution d’ouverture de l’atelier, le ministre des Transports, a rappelé que ce plan (stratégique de développement de Mali-météo) s’inscrit dans le Cadre stratégique pour la relance économique et le développement durable (CREDD) 2016-2018 et les Objectifs du développement durable (ODD) à travers notamment, la contribution à l’accroissement de la productivité agricole et la sécurité alimentaire ; la prévention de l’apparition de certaines maladies comme le paludisme, les maladies cardio-vasculaires, la méningite, l’évaluation du potentiel énergétique solaire et éolien, la réalisation et l’exploitation d’ouvrages, la sécurité du transport aérien, la prévention des catastrophes naturelles telles que les inondations, les vents violents, les sècheresses, les vagues de chaleurs. Et Me Baber Gano d’ajouter qu’en mettant en œuvre sa stratégie de plan météorologique développement 2017-2027, à travers des ressources adéquates, Mali-Météo deviendra un service de référence reconnu comme leader en matière de météorologie d’ici à l’horizon 2027.

Pour le diplomate américain « le renforcement des capacités des organisations étatiques et du secteur privé va pouvoir évaluer et traiter les questions relatives au changement climatique et pour le développement de systèmes résilients face au changement climatique. »

L’adoption et la mise en œuvre du plan stratégique permettront à l’Agence Mali-Météo de devenir plus pérenne et de répondre aux besoins de ses usagers des secteurs public et privé estime S.E. Paul Folmbee,.

Le Directeur de l’Agence nationale de la météorologie, Djibrilla A. Maiga a déclaré qu’«avec les changements climatiques, la fréquence et les phénomènes météorologiques s’intensifiant, les décideurs et les usagers ont besoin d’informations fiables et adaptées chacun dans son domaine spécifique. La mise en œuvre de ce plan va permettre à Mali-Météo de renforcer sa capacité à produire des informations fiables à ses usagers a expliqué Djibrilla A. Maiga.

Et pour rendre sa mise en œuvre effective, le Directeur général de Mali-Météo dira que le réseau d’observation doit être renforcé et moderniser et les moyens de traitement de calcul et d’information et que cette dernière parvienne à temps aux usagers et que ça soit adapté à leur besoin, afin qu’ils puissent en faire un bon usager.

 Rappelons que les Etats-Unis appuient notre pays à travers le projet Mali climate change adaptation activity, (MACCAA) de l’Agence américaine pour le développement, (USAID), à hauteur de 7. 400. 000.000 milliards de CFA.

Mohamed Naman Keita

Source: 22 Septembre

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Coup d'gueule

Rokia Traoré à propos de l’insalubrité à Bamako : « Que chacun nettoie devant sa maison ! »

« Je vis à Bamako, mes enfants vont à l'école à Bamako. La différence entre vous et moi c'est que j'ai de l'ambition pour Bamako, Je m'aime en tant qu'africaine et malienne. Je ne vois pas pourquoi la propreté devrait être exclusivement blanche ou européenne. Nous étions propres avant de rencontrer les blancs je crois.

Lire la suite

Blog

 Complicité Algero-Française !

Peut-on avoir une réunion de haut niveau à Alger réunissant autour du Ministre Algérien des Affaires Etrangères les plus hauts fonctionnaires et militaires français pour évoquer la situation au nord du Mali sans les gouvernants Maliens ? Il y a certes une complicité algero-française sur le dos du Mali, mais pas pour le même but. Les gouvernants maliens, comme toujours, semblent être incompétents et inadaptés à la situation qui prévaut actuellement. Le fait que l’ordre du jour ait été consacré au processus de paix sans la participation du Mali laisse la place à la suspicion.

Lire la suite

Youssouf Maïga, PDG de l’OPAM

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La Cour de Récré à l'ONU

20 Septembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] «La RCA a besoin de la Communauté internationale»

21 Septembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2017