Mardi 25 Septembre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Mali-Minusma: ’’Le statu quo’’ ne peut pas continuer

Mahamat Saleh Annadif, le patron de la Minusma, a mis dos à dos gouvernement malien et ex rébellion opérant dans plusieurs zones du pays.

Le tchadien s’est prononcé jeudi sur la situation sécuritaire et l’avenir de la force des Nations Unies au Mali.

Face à la presse jeudi, il a expliqué que le nouveau mandat de la mission en vigueur depuis le 30 juin est pour un an.

Selon Mahamat Saleh Annadif, l’ONU pourrait ne plus reconduire systématiquement le mandat de cette mission si l’accord de paix n’enregistre pas d’avancée majeure d’ici une année.

Le gouvernement et les mouvements armés opérant dans le pays s’accusent mutuellement d’être obstacle à l’application des accords de paix.

La sortie du chef de la Minusma intervient à moins d’un mois des élections présidentielles au Mali.

Source : BBC

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Sory  Ibrahim Guindo, journaliste : « En réponse à la lettre circulaire du ministre des Finance, Boubou Cissé, ordonnant une rétention du salaire des magistrats grévistes, le syndicat des magistrats affirment une sombre affaire de 3,5 milliards CFA disparu à l'hôtel des Finances.

C'est maintenant que nos braves magistrats se sont souvenus de cette scabreuse affaire. Au Mali, chacun défend sa sauce. L'Etat vous paye pour lutter contre la corruption et la délinquance financière, vous vous taisez. Maintenant que l'on menace de vous couper les vivres, vous nous balancer ça ».

 

Blog

« Quand le pays sombre dans la politique politicienne, la démocratie se résume aux luttes électoralistes »

Une petite rétrospective sur la lutte des pères de l’Independence, et du vent de démocratie qui souffla sur l’Afrique dans les années 1990, fait constater aisément l’échec cuisant de toute la classe politique actuelle.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Délégation gondwanaise à l’ONU

25 Septembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Afrique : Faut-il s’inquiéter des investissements chinois ?

25 Septembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018