Dimanche 17 Février 2019

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Attaque à Zangouala : quatre présumés auteurs arrêtés sur sept

Dans la journée du dimanche 25 juin dernier, sept personnes non identifiées ont attaqué des marchands de bétail du marché de Niéna dans la forêt de Zangouala, commune de Tessoukéla, dans le cercle de Kolondiéba.

L’attaque a occasionné la mort d’une personne et faisant deux blessés du côté des marchands, selon des sources sécuritaires.

Il s’agit de Karim Koné, Ivoirien ; de Tiécoura Konaté, Ivoirien ; de Brahima Diallo, Burkinabé et de Chaka Coulibaly qui est originaire du Mali mais résidant en Côte d’Ivoire.  Ils étaient tous logés chez Oumar Sangaré dans le village de Zangouala. Ces bandits ont mené une attaque dans la journée du dimanche 25 juin entre 14 h et 16 heures. Cette attaque a fait un mort et deux blessées, a indiqué un responsable local.

Après une enquête de longue haleine, menée par les éléments de la gendarmerie de Kolondiéba, quatre personnes ont été arrêtées sur sept.

Selon nos sources, l’auteur principal de cette attaque est âgé d’une cinquantaine d’années. Il aurait monté un complot contre les marchands de bétail du village de Zangouala.  Et sur le terrain un de ces marchands de bétail a reconnu l’auteur principal. Ce qui les a poussés d’ailleurs à tirer à balles réelles faisant un mort du côté des marchands.

Interrogés, les quatre présumés ont reconnu les faits mais n’étaient pas en possession d’armes et du butin (l’argent) pris sur les marchands.

« Nous ne voulions pas tirer sur les marchands. Mais quand nous avons découvert que l’un de ces hommes nous a reconnus à travers le visage, nous étions obligés de tirer sur lui », a répondu Chacun Coulibaly, auteur principal.  Leur sort est entre les mains de la gendarmerie de Kolondiéba selon la même source. La même source indique que les recherches sont en cours pour déterminer et traquer les autres suspects.

« Nous n’allons pas laisser ces bandits tels qu’ils se trouvent. Nous allons continuer à leur rechercher pour qu’un tel acte ne se reproduise plus ici dans cette Zone. Notre mission est de protéger les citoyens contre le banditisme.», a déclaré une source sécuritaire.

« Nous devons saluer le courage de nos forces de sécurité. Tout le village était inquiet  de cette attaque. Nous pensons qu’on n’allait pas les retrouver. Nous demandons à ce qu’ils soient punis par la justice. Il est grand temps que l’Etat prenne des dispositions pour sécuriser les personnes  et leurs biens», a expliqué sous couvert d’anonymat un chef de famille de Zangouala.

Adama Diabaté

Source: L'Indicateur du Renouveau

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

« Prix Oumar Diallo » 3e édition

Presse (écrite/numérique) et radio

Termes de référence du concours – Modalités générales

Lire la suite

Blog

Le Pape François à Abou Dhabi : « Non à la guerre, aux extrémismes et à l’utilisation du Nom de Dieu pour tuer ».

Le pape venait de prononcer son discours d’Abou Dhabi pour le sommet interreligieux pour la paix qu’il a conclu par la signature d’une « Déclaration sur la Fraternité humaine pour la paix mondiale et la coexistence commune » dans laquelle il est aussi question de liberté et de la dignité de la femme et des enfants.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La privilégite, la maladie des privilèges

15 Février 


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

15 Février

© Dépêches du Mali 2012 - 2019