Jeudi 24 Janvier 2019

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Mali: quatre civils tués dans l'explosion d'une mine (responsables locaux)

Au moins quatre civils revenant d'une foire dans le centre du Mali ont été tués vendredi lorsque leur véhicule a sauté sur une mine, a-t-on appris auprès d'élus locaux et de sources de sécurité.

"Selon le bilan provisoire, quatre civils ont été tués vendredi quand leur voiture a sauté sur une mine non loin de la localité de Konna. Il y a aussi au moins cinq blessés", a déclaré à l'AFP un élu de la ville sous le couvert de l'anonymat.

"C'est un véhicule transportant des civils qui venaient d'une foire", a précisé une source policière locale, accusant "les terroristes d'avoir posé une mine pour tuer".

"Tous les passagers se dirigeaient vers la localité de Konna quand le véhicule a sauté sur une mine. Le chauffeur a été tué, ainsi qu'un passager et deux passagères", a ajouté la même source, soulignant qu'il s'agissait d'un "bilan provisoire".

Selon une source de sécurité à Mopti, chef-lieu de la région, "des dispositions sont prises pour évacuer les blessés vers un hôpital plus performant que celui de Konna".

Le 25 janvier, 26 civils maliens et burkinabè, dont six femmes et quatre enfants, ont péri dans l'explosion d'une mine au passage de leur véhicule, parti de Djibo, au Burkina Faso à destination de la foire hebdomadaire de Boni, dans le centre du Mali. Cette attaque n'avait pas été revendiquée.

Le nord du Mali était tombé en mars-avril 2012 sous la coupe de groupes jihadistes liés à Al-Qaïda. Ces groupes en ont été en grande partie chassés par une intervention militaire internationale, lancée en janvier 2013 à l'initiative de la France, qui se poursuit actuellement.

Mais des zones entières du pays échappent encore au contrôle des forces maliennes et étrangères, régulièrement visées par des attaques, malgré la signature en mai-juin 2015 d'un accord de paix, censé isoler définitivement les jihadistes, mais dont l'application accumule les retards.

Depuis 2015, ces attaques se sont étendues au centre et au sud du Mali et le phénomène gagne les pays voisins, en particulier le Burkina Faso et le Niger.

Source : AFP 10/02/18

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

« Prix Oumar Diallo » 3e édition

Presse (écrite/numérique) et radio

Termes de référence du concours – Modalités générales

Lire la suite

Coup d'gueule

Adame Ba Konaré, à propos de l’hécatombe perpétrée sur les Peuls : « La formidable cohésion a pris un grand coup et un tournant tragique »

Dans une publication, Pr Adame Ba Konaré, ancienne première dame et marraine de l’association Tabital Pulaaku internationale, dénonce les crimes perpétrés contre les communautés peules.

Pour moi, il s’agissait d’ancrer les communautés peules encore mieux dans des cadres étatiques soucieux d’harmonie sociale entre l’ensemble de leurs citoyens regroupés dans une communauté de destin.

Lire la suite

Blog

Lettre ouverte de Doumbi Fakoly à IBK : « La malédiction des Morts et des Vivants s’ébranle »

Ibrahima Boubacar Keïta le sais-tu ? La Spiritualité est la gestion du rapport du Monde Invisible au Monde Visible ; car les deux dimensions du temps et de l’espace sont imbriquées l’une dans l’autre ; tout événement dans l’une a des répercussions dans l’autre.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Ils n'ont rien laissé

21 Janvier 


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] RDC: l'UA fait pression

21 Janvier

© Dépêches du Mali 2012 - 2019