Vendredi 25 Mai 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Tentative infructueuse du PM de réunir les partis de la CMP: IBK a-t-il perdu le contrôle de la Majorité ?

Le nouveau Premier Ministre Soumeylou Boubéye Maiga aurait tenté la semaine dernière de réunir tous les leaders des partis de la Convention de la Majorité Présidentielle afin d’obtenir leur soutien à la candidature d’IBK pour un second mandat.

Cette réunion, aux dires de certains, aurait été boycottée par les grands partis à l’instar du RPM et de l’ADEMA pour vice de forme. Le PM, qui aurait promis à son patron de lui assurer une réélection en dépit du médiocre bilan, pourra-t-il renverser la tendance d’ici juillet ?

Nombreux étaient les observateurs de la scène politique à avoir pensé que le choix de Soumeylou Boubéye pour remplacer Abdoulaye Idrissa Maiga à la Primature n’était pas judicieux. Ils estimaient que cette nomination porte en lui les germes de la division, non seulement au sein du RPM, mais aussi et surtout au sein de la CMP. Tout d’abord au sein du parti majoritaire, qui voit mal comment, fort de la majorité absolue à l’Assemblée Nationale, le poste de PM ne lui échoit pas.

De plus, les partisans d’Abdoulaye Idrissa Maiga pensent que si Boubéye a été choisi pour satisfaire une autre tendance au sein du RPM, en l’occurrence celle du président du parti Bocari Tréta, IBK semble encore tirer à côté de la cible. Car, à leurs yeux, Abdoulaye Idrissa Maiga serait, après Oumar Tatam LY, (le premier chef de gouvernement de IBK), le Premier ministre qui aurait marqué le plus de points positifs sous IBK ; et ce, en plus du fait qu’il ne traine pas de casseroles derrière lui, contrairement à Bocari Tréta. Quant à l’ADEMA-PASJ, il aurait boudé la rencontre initiée par Soumeylou Boubéye Maiga pour deux raisons.

La première serait due au fait que le parti a décidé de présenter un candidat. Dans ce cas, Tiémoko Sangaré, le Président de l’ADEMA, n’aurait pas jugé opportun de participer à une réunion dont l’ordre du jour était relatif à la détermination de la position de chaque parti au sujet d’un éventuel soutien à la candidature d’IBK. La seconde raison serait que Boubèye en tant que PM n’est pas habilité à convoquer et présider une réunion de la CMP pour demander aux partis qui la composent de se déterminer par rapport à la candidature du Président la République pour sa succession.

En somme, une CMP, sans l’ADEMA et boudée par une frange importance du RPM, et aussi après le départ des partis comme l’ADP Maliba, Yèlèma, le CNID et la SADI, est tout simplement une coquille vide. Après l’échec du PM Soumeylou Boubéye Maiga à réunir les partis de la CMP, la messe semble être dite pour le Président de la République.

Youssouf Sissoko

Source : Infosept

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Présidentielle 2018 : l’Interview de la Semaine

Coup d'gueule

Souleymane Koné, cadre du parti FARE évoque « Le Mali face au péril IBK » : « nous sommes devenus la risée du Sahel »

« Le Mali aura le 29 juillet prochain le choix entre l'affaissement actuel et le redressement. C'est dire qu'il n'y aura pas d'alternative à l'alternance. S’il n’y a de bilan pour le quinquennat du Président IBK, par contre une suite de souffrances et détresses infligées au peuple et au pays en dit long sur la ruine du Mali sous son mandat.

Lire la suite

Blog

« Cultivez vos propres champs ! », dixit le Pr Clément Dembélé

« Jeunes maliens, Je vous vois un jour tous ensemble dans « le parti du peuple malien » au lieu de vous diviser pour des gens qui n’ont rien donné autre que la désuétude politicienne dans ce pays.

Ne soyez pas porteurs de témoin de cette déception dont vous en êtes victime. Cultivez vos propres champs!!!

Lire la suite

Présidentielle 2018 : La Voix de la Société Civile

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

L’hôpital public est mort (rediffusion)

24 Mai


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Sénégal: les universités en ébullition

24 Mai

© Dépêches du Mali 2012 - 2018