Lundi 15 Octobre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Tieman H. Coulibaly, ministre des affaires étrangères: “L’accord sera appliqué et les élections se tiendront à bonne date”

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Tiéman Hubert Coulibaly, de retour d’une mission qui l’avait conduit à New York et à Addis-Abeba, a rencontré la presse nationale pour partager les grandes lignes de son voyage.

Au menu des échanges : le dernier rapport du secrétaire général des Nations unies, sur l’évolution du  processus de paix, la situation sécuritaire au Mali et le dernier sommet de l’Union africaine.

Si à New York le chef de la diplomatie malienne a participé au débat sur le dernier rapport du secrétaire général des Nations unies sur l’évolution du  processus de paix et la situation sécuritaire au Mali, Tiéman Hubert Coulibaly a représenté le président de la République au sommet d’Addis-Abeba dans la capitale éthiopienne.

Cependant, l’actualité reste dominée par les débats sur d’éventuelles mesures de sanction du Conseil de sécurité de l’ONU qui viserait le Mali. Mais, selon Tiéman Hubert, “il n’en est rien. Il s’agit d’une mauvaise interprétation du rapport du secrétaire général de l’ONU sinon il n’accuse en rien le gouvernement malien”.

A l’en croire, le gouvernement n’a pas peur des sanctions, et n’est d’ailleurs pas concerné, “car le Mali ne fera rien qui puisse entraver la mise en œuvre de l’accord. Antonio Guterres a reconnu lui-même l’effort consenti par le gouvernement  malien dans la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation nationale”, a-t-il déclaré.

Que va faire le gouvernement s’il n’arrivait pas à mettre en œuvre l’accord ? L’élection présidentielle pourra-t-elle se tenir dans cette atmosphère en 2018 ?

A ces questions Tiéman Hubert a souligné que les intentions du gouvernement n’autorisent pas le doute. A l’en croire, l’accord sera mis en œuvre et l’élection se tiendra à bonne date. Pour lui le gouvernement n’a pas un chronogramme différent de la mise en œuvre de l’accord et de la tenue des élections.

Zoumana Coulibaly

Source : L'Indicateur du Renouveau 5 Fév 2018

 

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Sory  Ibrahim Guindo, journaliste : « En réponse à la lettre circulaire du ministre des Finance, Boubou Cissé, ordonnant une rétention du salaire des magistrats grévistes, le syndicat des magistrats affirment une sombre affaire de 3,5 milliards CFA disparu à l'hôtel des Finances.

C'est maintenant que nos braves magistrats se sont souvenus de cette scabreuse affaire. Au Mali, chacun défend sa sauce. L'Etat vous paye pour lutter contre la corruption et la délinquance financière, vous vous taisez. Maintenant que l'on menace de vous couper les vivres, vous nous balancer ça ».

 

Blog

« Quand le pays sombre dans la politique politicienne, la démocratie se résume aux luttes électoralistes »

Une petite rétrospective sur la lutte des pères de l’Independence, et du vent de démocratie qui souffla sur l’Afrique dans les années 1990, fait constater aisément l’échec cuisant de toute la classe politique actuelle.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

F comme francophone

12 0ctobre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

12 Octobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018