Mercredi 26 Juillet 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Koulikoro : Les femmes des ex-travailleurs de l’Huicoma font pleurer IBK

Le vendredi 7 juillet 2017, le président IBK était à Koulikoro pour la sortie de la 38e promotion de l’Emia. Et cette cérémonie n’est pas passée inaperçue pour les femmes des ex-travailleurs de l’Huicoma.

Courageuses et déterminées, ces femmes ont minutieusement préparé leur stratagème. Le matin, elles ont laissé passer le cortège présidentiel en partance pour l’Emia. C’est au retour d’IBK qu’elles ont vivement manifesté jusqu’à faire arrêter le cortège présidentiel. Et “contraint”, le président est descendu de son véhicule pour aller à la rencontre des manifestantes qui lui expliquèrent leur misère après la fermeture de l’Huicoma qui était tout pour la population de Koulikoro. Très émotif, comme à son habitude, IBK se mit à pleurer.  Devant les larmes du président, les femmes n’ont pas pu se retenir. Elles se sont à mises à pleurer à leur tour. Selon notre source, la scène était pathétique. Après avoir essuyé les larmes, les femmes sollicitèrent du président la réouverture de l’Huicoma. Et ce dernier de leur promettre de s’impliquer pour trouver une solution à leur demande.                                    

Siaka Doumbia

Source : Aujourd'hui-Mali  15 Juil 2017

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Coup de gueule

Aliou Boubacar Diallo, à propos de la révision constitutionnelle : « La priorité est la stabilisation du pays et non un référendum »

Il y a quelques jours, j'ai été très étonné d'entendre certains responsables du pays affirmer qu'il n'y avait plus aucune belligérance entre les parties signataires de l'accord de paix, que l'intégrité du territoire national n'était nullement violée et que nous devrions accepter d'aller vers un référendum Constitutionnel.

Lire la suite

Blog

 Réforme Constitutionnelle : « dégonflez tous les biceps, Monsieur le Président ! »

A travers sa lettre ouverte à Ibrahim Boubacar Keïta, l’ancienne première dame du Mali, Pr Adame Ba Konaré, fait une sortie sans concession contre l’entêtement du président de la République à faire passer une constitution qui suscite des dissensions sans précédent au sein de la société malienne.

Lisez le regard de l’historienne !

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Réfugiés économiques... ou de guerre

26 Juillet


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Sénégal: comment s'annoncent les législatives?

26 Juillet

© Dépêches du Mali 2012 - 2017