Samedi 23 Septembre 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Koulikoro : Les femmes des ex-travailleurs de l’Huicoma font pleurer IBK

Le vendredi 7 juillet 2017, le président IBK était à Koulikoro pour la sortie de la 38e promotion de l’Emia. Et cette cérémonie n’est pas passée inaperçue pour les femmes des ex-travailleurs de l’Huicoma.

Courageuses et déterminées, ces femmes ont minutieusement préparé leur stratagème. Le matin, elles ont laissé passer le cortège présidentiel en partance pour l’Emia. C’est au retour d’IBK qu’elles ont vivement manifesté jusqu’à faire arrêter le cortège présidentiel. Et “contraint”, le président est descendu de son véhicule pour aller à la rencontre des manifestantes qui lui expliquèrent leur misère après la fermeture de l’Huicoma qui était tout pour la population de Koulikoro. Très émotif, comme à son habitude, IBK se mit à pleurer.  Devant les larmes du président, les femmes n’ont pas pu se retenir. Elles se sont à mises à pleurer à leur tour. Selon notre source, la scène était pathétique. Après avoir essuyé les larmes, les femmes sollicitèrent du président la réouverture de l’Huicoma. Et ce dernier de leur promettre de s’impliquer pour trouver une solution à leur demande.                                    

Siaka Doumbia

Source : Aujourd'hui-Mali  15 Juil 2017

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Coup d'gueule

Rokia Traoré à propos de l’insalubrité à Bamako : « Que chacun nettoie devant sa maison ! »

« Je vis à Bamako, mes enfants vont à l'école à Bamako. La différence entre vous et moi c'est que j'ai de l'ambition pour Bamako, Je m'aime en tant qu'africaine et malienne. Je ne vois pas pourquoi la propreté devrait être exclusivement blanche ou européenne. Nous étions propres avant de rencontrer les blancs je crois.

Lire la suite

Blog

 Complicité Algero-Française !

Peut-on avoir une réunion de haut niveau à Alger réunissant autour du Ministre Algérien des Affaires Etrangères les plus hauts fonctionnaires et militaires français pour évoquer la situation au nord du Mali sans les gouvernants Maliens ? Il y a certes une complicité algero-française sur le dos du Mali, mais pas pour le même but. Les gouvernants maliens, comme toujours, semblent être incompétents et inadaptés à la situation qui prévaut actuellement. Le fait que l’ordre du jour ait été consacré au processus de paix sans la participation du Mali laisse la place à la suspicion.

Lire la suite

Youssouf Maïga, PDG de l’OPAM

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La Cour de Récré à l'ONU

20 Septembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] «La RCA a besoin de la Communauté internationale»

21 Septembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2017