Vendredi 03 Février 2023

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Mali-Russie : La machine économique en marche !

Entre Bamako et Moscou la coopération ne se limite pas qu’aux domaines de la Défense, elle va plus loin. Notre pays et la Russie viennent, en effet, de poser les jalons d’une coopération économique fructueuse avec la signature d’importants accords économique lors du déplacement d’une délégation conduite par le ministre de l’Économie et des Finances Alousséni Sanou. La Russie compte fournir 60 000 tonnes d’hydrocarbures (25 000 tonnes de blé et 35 000 tonnes d’engrais d’une valeur de 100 millions de dollars).

La Russie fournira au Mali 60 000 tonnes d’hydrocarbures, 25 000 tonnes de blé et 35 000 tonnes d’engrais d’une valeur de 100 millions de dollars qui seront acheminés de Moscou à Bamako via le port de Conakry, a déclaré, mercredi, Alousséni Sanou ministre de l’Economie et des Finances.

« A la suite de nos échanges, une première expédition de marchandises doit arriver à Bamako dans quelques semaines. Il s’agit de 60 000 tonnes de produits pétroliers, 35 mille tonnes d’engrais et 25 mille tonnes de blé », a fait savoir le ministre de l’Economie et des Finances.

Alousséni Sanou souligne que « cette première expédition doit permettre de tracer toutes les autres difficultés liées aux opérations de commerce entre le Mali et la Russie (…) Nous devons vérifier si toutes les conditions sont effectivement réunies pour des envois de quantités beaucoup plus importantes et nous pensons que les premières commandes doivent atteindre un montant maximum de 100 millions de dollars ».

Une coopération dans tous les sens

Autre acte posé dans ce domaine ? La visite du ministre des Affaires étrangères, et de la coopération internationale, Abdoulaye Diop, à la tête d’une importante délégation ministérielle malienne, comprenant ses homologues de l’Economie et des Finances, des Infrastructures et des Transports, et celui des Mines, de l’Energie et de l’Eau, en mars 2022. Au cours de cette visite, M. Diop a appelé la Russie, à aider son pays pour assurer sa sécurité, défendre l’unité, l’intégrité territoriale et la souveraineté du Mali.

Le chef de la diplomatie malienne s’est exprimé devant la presse avec son homologue russe, Sergueï Lavrov.

« Nous sommes là, pour réaffirmer notre volonté de travailler avec la Russie, pour le renforcement de notre coopération, parce que le Mali n’a rien à cacher en venant à Moscou. Je crois que c’est une relation qu’on fait au grand jour. C’est une relation qui n’est dirigée contre personne mais qui est sensée prendre en charge les préoccupations des maliens pour assurer leur propre sécurité, défendre l’unité, l’intégrité territoriale et la souveraineté du Mali », a déclaré le ministre Diop.

Il a également indiqué qu’il s’agit aussi de renforcer la stabilité du Mali et trouver une relation gagnant-gagnant sur le plan économique et commercial : « Nous sommes là, aussi, pour pouvoir trouver les voies et moyens nécessaires de donner une impulsion à cette coopération sur les questions de défense et de sécurité parce qu’aujourd’hui le Mali est en train de se battre pour sa survie. Il y a des plans de partition du pays qui existaient depuis longtemps et nous souhaitons que le Mali soit mis à l’abri ».

« Ce que nous attendons de la Russie qui est un partenaire pragmatique, réaliste et qui a su faire preuve d’efficacité dans le cadre de la lutte contre le terrorisme dans d’autres théâtres d’opérations. Nous souhaitons pouvoir compter sur les appuis que nous avons demandés sur le plan des équipements militaires, de formation et de tous les moyens qui permettent à nos forces de défense et de sécurité d’être les premiers responsables de la sécurité du pays », a affirmé Abdoulaye Diop.

Pour sa part, le ministre des Affaires étrangères russe, Sergueï Lavrov avait déclaré : « Nous fournissons de l’équipement militaire et de la formation aux cadres de l’armée malienne».

Sergueï Lavrov a précisé : « Cette coopération entre la Russie et le Mali vise à soutenir la capacité de défense du gouvernement malien face à la menace terroriste qui se maintient. Nous allons faire tout ce qui est possible pour éviter que la menace terroriste pèse sur la structure de l’Etat du Mali ».

Mohamed Sylla

Source: L'Aube

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Lettre ouverte à messieurs les chefs d’État de la Cedeao

Messieurs les chefs d’État,

Avec toutes mes excuses et la déférence due à votre rang, j’ai à cœur de vous parler de la situation de crise multidimensionnelle qui sévit dans mon pays depuis janvier 2012, -près de 10 ans déjà- et de la lecture peu heureuse que vous, au sein de la Conférence des chefs d’État de la CEDEAO, en faites, avec une certaine altération des idéaux de notre organisation régionale d’intégration.

Lire la suite

Ecoutez

« DIS ! » Le Débat Interactif du Soir

Thème : Les nouvelles autorités de la transition peuvent-elles venir à bout de l’insécurité grandissante ?

13 Juillet


JÒ KÓNO

 

Réécoutez votre émission de débat politique en bambara.

Dans JÒ KÓNO, Moussa Timbiné reçoit M. Nouhoum Togo, Président de l’Union pour la Sauvegarde de la République.

13 Juillet

© Dépêches du Mali 2012 - 2023