Samedi 15 Juin 2024

Conseil National du Patronat (CNPM) : Mossadeck Bally élu président pour 5 ans

L’Administration Provisoire du Conseil national du Patronat du Mali, (AP-CNPM), mise en place en mars dernier et dirigée par Soya Golfa pour organiser l’élection du CNPM, a procédé, le samedi 1er octobre 2022, à l’organisation de l’Assemblée générale élective de la structure. C’était dans la salle de Conférence Moussa Mary Balla Coulibaly du CNPM. Pour cette assemblée générale élective, une seule liste consensuelle a été présentée, selon le président du bureau de vote, El Hadji Modibo Boundi, et l’huissier de justice, Me Ousmane Bagayoko du Cabinet Sékou Amadou Touré, chargé de la supervision du scrutin. Mossadeck Bally était à la tête de ladite liste consensuelle. Selon Boundi et l’huissier de justice Me Ousmane Bagayoko, le quorum pour tenir l’assemblée élective est de 86 délégués. « Ce qui a été largement atteint, car il y a eu 129 inscrits sur la liste, parmi lesquels 117 ont voté, soit 90,70% de taux de participation. Au terme du vote, Mossadeck Bally a obtenu 117 votants sur les 129 inscrits. Il dirige un bureau de quarante membres jusqu’en 2027 », ont-il déclaré.


Mossadeck Bally, le nouveau président du CNPM jusqu’en 2027, a, dans ses premiers mots, adressé ses félicitations à l’administration provisoire dirigée par Soya Golfa, aux groupements professionnels, au bureau consensuel et à l’ensemble du comité statuaire.

Selon lui, après tout ce processus qui a abouti à la mise en place de l’administration provisoire, c’est le temps de l’effort pour ce nouveau bureau qu’il dirige désormais. « C’est le temps de rassembler. Et notre bureau tend la main à tous les ressortissants du secteur privé sans exclusion. C’est le temps de se projeter vers le futur. Parce que le pays se porte très mal, donc notre économie se porte très mal, nos entreprises se portent très mal, et c’est le temps maintenant de se projeter sur comment relever notre pays, notre économie, nos entreprises. C’est le temps pour nous, en tant qu’organisation faitière du secteur privé, de défendre nos intérêts», a fait savoir Mossadeck Bally.

Il a invité les membres du nouveau bureau à servir et non se servir pour qu’au terme de leur mandat, ils sortent grandis, méritent la confiance placée en eux. «A l’endroit des autres membres de mon bureau, je dirai que nous sommes là, nous avons été mis en place aujourd’hui par la grâce d’Allah et par le pouvoir qui a été conféré aux délégués. Ils nous ont mis en place pour servir. Nous sommes là pour les servir. Nous n’attendons rien à titre personnel du CNPM. Notre plus grande satisfaction serait que dans 5 ans, nous nous retrouvions dans cette salle et que ces mêmes délégués nous disent : « merci, nous vous avons élus il y a cinq ans, vous avez rempli votre mission, et nous sommes satisfaits de votre travail». C’est mon seule et unique ambition dans ce bureau », a indiqué Mossadeck Bally.

A l’adresse des autorités publiques de ce pays, dit-l, je voudrais leur dire en mon nom et tout le bureau, que le CNPM a traversé une crise profonde et que le CNPM aujourd’hui est débout, et qu’il jouera tout son rôle dans la construction de ce pays. «Le CNPM restera un interlocuteur privilégié, professionnel, rigoureux, intransigeant et exigent vis-à-vis des autorités publiques pour qu’ensemble, publique et privé, nous construisions la terre de nos ancêtres», a prévenu Mossadeck Bally.

A l’endroit du secteur privé, il a appelé à l’union, la cohésion entre tous les acteurs. «A l’adresse du secteur privé, je leur dirai de nous donner la main, de nous unir, parce que la division ne mène nulle part. On a coutume de dire en Afrique : « seul on va vite, mais ensemble on va beaucoup plus loin ». Nous ne sommes pas des adversaires. Nous sommes des chefs d’entreprises. Nous créons la richesse de ce pays. Nous créons surtout les emplois que doivent occuper nos enfants, nos petits enfants, et nos arrières petits enfants. Nous avons donc une vision commune. Nous ne sommes pas des adversaires encore moins des ennemis. Donnons nous la main pour avancer, parce que c’est le secteur privé uni et fort qui aura tout le respect vis-à-vis des autorités publiques. Et si nous sommes désunis, personne ne nous écoutera. Soyons donc forts de propositions, soyons unis, rigoureux et professionnels», a fortement recommandé le nouveau président du CNPM, Mossadeck Bally.

Hadama B. FOFANA

Source: Le Républicain

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Mon analyse personnelle sur le projet de constitution :

A prime abord, on remarquera que la constitution n’est pas nouvelle car elle ne met pas sur pied une nouvelle république mais elle  se contente de modifier la constitution actuelle en y ajoutant d’autres institutions.

Lire la suite

© Dépêches du Mali 2012 - 2024