Samedi 18 Août 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Front social : Le ministre des Transports s’engage à payer aux cheminots six mois de salaire

Réclamant six mois de salaire impayés, les cheminots ont organisé vendredi 27 juillet un rassemblement devant le ministère  des Transports et du Désenclavement pour faire réagir le gouvernement. Le ministre de tutelle a promis de leur payer six mois de salaire en retard dans un bref délai.

“Nous nous sommes aujourd’hui à six mois sans salaire. Le chemin de fer n’avait jamais connu une telle situation. Nous sommes victimes”, a lancé Youssouf Sissoko, chef de division de la formation professionnelle. Les cheminots prévoient d’organiser d’autres mouvements d’humeur dans les jours à venir si leur préoccupation n’est pas prise en compte.

Après leur rassemblement, ils ont rencontré le ministre des Transports et du Désenclavement, Moulaye Ahmed Boubacar, sa réponse a été on ne peut plus claire : “Depuis qu’on est parti dans cette phase transitoire, l’Etat a fourni beaucoup d’efforts. Le ministère de l’Economie et des Finances a payé les salaires jusqu’au mois de janvier. C’est  vrai que depuis février, il y a des difficultés, mais ce n’est pas une mauvaise foi. Nulle part, il n’est question de ne pas les payer. Je vous avoue que dans des meilleurs délais, les dispositions seront prises pour non seulement voir le système de gestion, mais d’abord et surtout payer quelque chose”.

Les agents du chemin de fer exigent aussi une amélioration de leurs conditions de vie et de travail. Sur ces doléances, le ministre des Transports et du Désenclavement a annoncé l’arrivée prochaine de nouvelles locomotives. Selon lui, ça leur permettra de relancer leur activité. Il a décidé de rencontrer les cheminots pour trouver un terrain d’entente.

Zié Mamadou Koné

Source : L'Indicateur du Renouveau 31 Juil 2018

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Abdoulaye Konaré, malien de l’extérieur, à propos du second tour de la présidentielle au Mali : « Si les maliens acceptent ce résultat fabriqué au nord, nul doute qu’IBK se fera remplacer en 2023 à la tête de l’Etat par son Karim Keita »

Blog

L’irrécusabilité du juge constitutionnel : Vers la naissance d’un Dieu au Mali !

« Le juge, gardien de la règle de droit, pacificateur social, protecteur des droits, régulateur des institutions autant de qualificatifs que l’on puisse accorder à un être humain fort et fragile fait de ténèbres, d’orgueil et d’erreurs

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

C'est quoi un facilitateur ? (rediffusion)

17 Août


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Ibrahim Boubacar Keïta réelu

17 AOût

© Dépêches du Mali 2012 - 2018