Mercredi 23 Mai 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Kangaba: LA TAXE D’ORPAILLAGE SE FAIT DESIRER

Un atelier d’information et de sensibilisation des élus et autres agents des collectivités territoriales du cercle de Kangaba sur le processus d’élaboration du Programme de développement économique social et culturel (PDESC) et le financement des actions de développement s’est tenu, du 2 au 4 mai dernier, dans la salle du conseil de cercle.

La cérémonie était présidée par le préfet du cercle de Kangaba, Mahamadou Maïga, en présence du directeur général adjoint de l’Agence de développement régional (ADR) de Koulikoro, Nouhoum Traoré, et nombre d’invités. L’ADR de Koulikoro, en référence à sa mission et suite aux élections communales de 2016, a projeté en 2018 d’accompagner les collectivités territoriales de la Région dans la planification des opérations de développement et mobilisation des ressources. C’est dans cette perspective que les présidents des organes délibérants des 10 collectivités territoriales (CT) du cercle de Kangaba ont sollicité l’accompagnement de l’ADR pour l’élaboration de leurs PDESC respectifs. Le préfet du cercle a rappelé que la grande majorité des élus est à son premier mandat d’élu local et demeure confrontée aux défis énormes et complexes du développement local. « La rencontre offre alors une occasion idoine d’outiller les collectivités territoriales du cercle à élaborer leurs PDESC et rehausser les capacités de mobilisation des ressources financières », a précisé le préfet . Le maire de la commune de Minidian, N’Zié Sinayogo, soulignera que le renouvellement récent des conseils communaux exige l’élaboration de PDSEC pour éviter le pilotage à vue mais aussi apporter l’efficacité à la mobilisation des ressources. Pour le président du conseil de cercle de Kangaba, Bakary B. Keita, l’atelier a été marqué par la participation des autorités traditionnelles, des services techniques mais aussi historiques et infatigables partenaires au développement de Kangaba. L’objectif général de l’atelier est de contribuer au renforcement des capacités des élus et agents des collectivités territoriales, des services techniques de l’Etat et organisations de la société civile sur le processus d’élaboration du PDESC et sur la mobilisation des ressources financières en faveur des collectivités.

Les travaux ont duré trois jours au cours desquels, les participants ont planché, non seulement sur les différentes phases et étapes d’élaboration du PDESC mais aussi sur la description des étapes par phase. De la phase préparatoire en passant par la phase de diagnostic, la phase d’élaboration du plan et la phase de finalisation du document, tout a été expliqué, de fond en comble, par les facilitateurs de l’ARD lors des travaux de groupe et en plénière. Quatre recommandations ont été formulées par les collectivités. Les communes mandatent le président du conseil de cercle à adresser à l’ADR une demande pour appuyer les communes dans le recensement de la matière imposable. Deuxièmement, les collectivités sollicitent l’accompagnement de l’ADR dans le processus d’élaboration de leur PDESC. Troisièmement, elles sollicitent l’appui de l’ADR dans la mobilisation des ressources externes. Enfin les collectivités demandent à l’ADR et à Mali-SNGP d’appuyer l’élaboration et la mise en œuvre d’une campagne de plaidoyer pour la prise de l’arrêté interministériel sur la mobilisation de la taxe d’orpaillage, prévue par la loi du 15 juillet 2011, portant ressources fiscales des collectivités.

Sidy DOUMBIA

AMAP/Kangaba

Source : l’Essor

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Présidentielle 2018 : l’Interview de la Semaine

Coup d'gueule

« Au Mali, on sait plus dénoncer la corruption que de la combattre…», dixit Mamadou Ismaïla Konaté, ancien ministre de la Justice

« Au Mali, on sait plus dénoncer la corruption que de la combattre ou de lui résister. Beaucoup vivent de ses fruits ou du bénéfice de ses produits aussi nocifs que mortels que le Sida. Si rien n’est fait par contre, on sera obligé de tout faire pour en guérir sinon en mourir »

Blog

« Cultivez vos propres champs ! », dixit le Pr Clément Dembélé

« Jeunes maliens, Je vous vois un jour tous ensemble dans « le parti du peuple malien » au lieu de vous diviser pour des gens qui n’ont rien donné autre que la désuétude politicienne dans ce pays.

Ne soyez pas porteurs de témoin de cette déception dont vous en êtes victime. Cultivez vos propres champs!!!

Lire la suite

Présidentielle 2018 : La Voix de la Société Civile

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Le futur de Président-Fondateur

21 Mai


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Ramadan: la flambée des prix

22 Mai

© Dépêches du Mali 2012 - 2018