Mercredi 18 Juillet 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Comité exécutif national de l’Agriculture : LES RÉSULTATS DE LA CAMPAGNE AGRICOLE 2017-2018 JUGÉS SATISFAISANTS

Malgré les difficultés rencontrées, notre pays a su tirer des avantages avec des productions agricoles satisfaisantes en céréales et en coton graine

Le ministre de la Défense et des Anciens combattants, Tièna Coulibaly, représentant le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga, a présidé, hier à la Primature, la 8è session du Comité exécutif national de l’Agriculture (CENA). C’était en présence d’autres membres du gouvernement, en l’occurrence Dr Nango Dembélé, ministre de l’Agriculture et Mme Kané Rokia Maguiraga, ministre de l’Elevage et de la Pêche, des responsables des structures nationales d’encadrement et ceux des projets et programmes. Cette session extraordinaire du comité exécutif national de l’Agriculture a permis d’évoquer et traiter des thématiques comme le plan de campagne agricole consolidé et harmonisé 2017-2018 et celui de 2018-2019. L’occasion était opportune pour le ministre de l’Agriculture de présenter les résultats obtenus au cours de la campagne écoulée qui sont encourageants. Selon Dr Nango Dembélé , la campagne agricole 2017-2018 a permis d’obtenir malgré les aléas climatiques 9.514.298 tonnes de céréales avec un excédent de 3.770.070 tonnes. De leur côté, la Compagnie malienne de développement des textiles (CMDT) et l’Office de la haute vallée du Niger ont récolté 726.000 tonnes de coton graine. Cette production place notre pays dans le peloton de tête des pays africains producteurs de coton en Afrique de l’ouest. Toutefois, a précisé le ministre Dembélé, malgré le record de production céréalière, certaines zones connaîtront des difficultés alimentaires. Cette situation est due, selon lui, à l’arrivée massive depuis le mois d’octobre de commerçants céréaliers des pays voisins comme le Burkina Faso, la Mauritanie et même la Guinée Conakry qui sont venus s’approvisionner auprès de nos producteurs. Même l’Office des produits agricoles du Mali (OPAM) n’a pas à ce jour commencé ses achats en raison des poches de déficit créées par ces opérations.

Mais, le Commissariat à la sécurité alimentaire, en relation avec les partenaires et les structures impliquées, s’attelle à adoucir les situations alimentaires critiques des zones déficitaires, a rassuré le ministre Dembélé. Il a rappelé que son collègue en charge du Commerce a évoqué l’accélération du vote de la loi de l’entreposage qui est sur la table de l’Assemblée nationale. Le vote de cette loi permettra d’atténuer les sorties massives de céréales de notre pays, d’une part, et d’autre part à des structures comme l’OPAM de disposer de quantités suffisantes de céréales pour constituer les stocks nationaux de sécurité, a souligné le chef du département de l’Agriculture. Le plan de campagne 2018-2019 prévoit la production de 10 millions de céréales et 750.000 tonnes de coton graine. De son côté, le ministre de l’Elevage et de la Pêche s’est félicité des résultats obtenus à l’issue de la campagne agricole, à savoir 76.294 tonnes de viande rouge, 100.000 tonnes de poissons, 14.194 vaches inséminées, 42,8 millions d’animaux vaccinés, 600 millions de litres de lait cru local produits. Mme Kané Rokia Maguiraga a aussi noté que le Projet d’appui au pastoralisme au Sahel (PRAPS) mènera des activités pour atténuer des difficultés des éleveurs. D’autres activités seront initiées dans le domaine de l’aviculture pour la production d’œufs de consommation et de poulets de chair. Le département en charge de l’Elevage et de la Pêche mise sur un budget de près de 29 milliards Fcfa pour la prochaine campagne agricole. Le président de l’Assemblée permanente des chambres d’agriculture du Mali (APCAM), Bakary Togola, a salué et remercié les producteurs pour les résultats de campagne obtenus. Il a également remercié le gouvernement et le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, pour les efforts de soutien multiples en faveur du monde rural (subvention des intrants, équipements etc).

Dans son intervention, le ministre Tièna Coulibaly a rappelé que chaque année le gouvernement, les représentants du secteur rural et les partenaires se retrouvent pour partager les grandes préoccupations de l’Agriculture, secteur si vital pour notre pays qui y consacre 15% du budget national. Il a invité tous les acteurs du monde rural à s’engager dans des réflexions franches et directes à l’analyse du plan de campagne agricole consolidé et harmonisé 2018-2019 afin qu’ils puissent bénéficier d’une attention particulière de la part des plus hautes autorités. «Notre agriculture ne pourra que gagner le combat de la sécurité et de la souveraineté alimentaire et nutritionnelle», a lancé le ministre de la Défense et des Anciens combattants.

Moriba COULIBALY

Source : l’Essor

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Concours Media INPS, 1ère Edition

Blog

Présidentielle 2018 : Quand les dénouements et les nouements précèdent le scrutin

Le Mali est dans une phase très importante de sa vie politique. Bientôt le premier tour de l’élection présidentielle. Pour la campagne présidentielle, nous y sommes déjà. D’un coté, nous assistons à des séparations ou divisions et de l’autre, des ralliements et coalitions. Ce qui importe est le pourquoi de ces dénouements et nouements ? Pour quelle fin ?

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Le candidat naturel (rediffusion)

17 Juillet


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Quel bilan pour la Coupe du monde en Russie?

17 Juillet

© Dépêches du Mali 2012 - 2018