Samedi 21 Avril 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

275 MILLIARDS POUR FINANCER LA FORCE DU G5 Sahel

Le huis clos des dirigeants du G5 Sahel, avec la participation du président français, Emmanuel Macron, a été largement dominé par les questions de financement de la Force conjointe du G5 Sahel de 5.000 hommes. Le coût évalué de la Force s’élève à 275 milliards de Fcfa.

Ce budget qui comprend notamment la logistique a été révélé par le président de la République Ibrahim Boubacar Keita lors du point de presse conjointement animé à Koulouba avec son homologue français, Emmanuel Macron.

Où trouver cet argent ? C’est justement la grande interrogation à laquelle les chefs d’Etat devaient trouver une réponse. Chacun de 5 Etats (Mali, Niger, Burkina Faso, Mauritanie, Tchad) va faire l’effort de 6,5 milliards de Fcfa, a précisé Ibrahim Boubacar Keïta.

« La question du financement a pris la plus grande place, presque tout le temps » des discussions à huis clos, a-t-il révélé.

Le total des contributions fait 33 milliards de Fcfa. A cela, il faut ajouter les 33 autres milliards de Fcfa promis par l’Union Européenne. Lors de la cérémonie d’ouverture, le président Macron a annoncé un appui logistique de 70 véhicules militaires, des protections pour les soldats et le matériel de communication. Cet appui qui se chiffre à plus de 5 milliards de Fcfa, sera disponible d’ici la fin de l’année.

Une conférence des donateurs doit se tenir dans les prochains mois pour récolter les fonds nécessaires au fonctionnement de la Force. Autre source potentielle de financement, le Conseil franco-allemand pourrait annoncer des engagements communs autour de cette alliance.

A. M. C

Source : l’Essor

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Présidentielle 2018 : l’Interview de la Semaine

Coup d'gueule

« Choguel Kokala Maïga est complice dans le massacre de 200 enfants du Mali le 26 mars 1991 », Dixit Aguibou Koné, ancien de l’AEEM et candidat à la présidentielle 2018

« Choguel Maïga ? Un complice passif des massacres qui doit sa liberté au choix de la réconciliation nationale décidée après le 26 mars; car trop de gens étaient mouillés dans le massacre des enfants du Mali : plus de 200 morts en 4 jours, des milliers de blessés.

Lire la suite

Blog

« Si nous disons la vérité en faisant preuve d'humilité et de bon sens, le Mali va se redresser »

La classe politique dirigeante depuis 1960 y compris Moussa Traoré lui même est celle formée par l'USRDA. Que l'ADEMA et ses partis fils aient imposé une culture de parti unique de fait, ne doit étonner personne, pas plus que leur corruption.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

V comme faire le vide

20 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

20 Avril

© Dépêches du Mali 2012 - 2018