Mercredi 20 Septembre 2017
Prévention de exode rural

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Mali : la BEI injecte 50 millions d’euros dans le réseau d’alimentation en eau potable de Bamako

La Banque européenne d’investissement (BEI) va débloquer 50 millions d’euros pour développer le réseau d’alimentation en eau potable et d’assainissement de la ville de Bamako (Mali). Annonce faite par l’institution via un communiqué publié jeudi 8 juin par l’institution.

L’accord de financement a été signé à Bruxelles par Boubou Cissé, ministre Malien de l’économie et des finances, et Ambroise Fayolle, le vice-président de la banque européenne, en marge des 12e journées européennes du développement.

Il s’inscrit dans le cadre du programme sectoriel eau et assainissement (Prosea) qui vise, entre autres objectifs, à doubler les capacités du réseau d’eau potable de la ville, et à augmenter les capacités des réservoirs d’eau de 25 000 mètres cubes.

« Les nouvelles infrastructures vont pouvoir répondre aux besoins d’eau potable des habitants tout en augmentant les capacités de production, améliorer les conditions sanitaires tout en protégeant les ressources en eau de la pollution », a fait savoir Ambroise Fayolle.

Les travaux du programme sont également financés par l’Agence française de développement (AFD), la Banque islamique de développement, la Banque ouest-africaine de développement (BOAD) et la Banque africaine de développement (BAD).

Source : Financial Afrik 13/06/17

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Coup d'gueule

Rokia Traoré à propos de l’insalubrité à Bamako : « Que chacun nettoie devant sa maison ! »

« Je vis à Bamako, mes enfants vont à l'école à Bamako. La différence entre vous et moi c'est que j'ai de l'ambition pour Bamako, Je m'aime en tant qu'africaine et malienne. Je ne vois pas pourquoi la propreté devrait être exclusivement blanche ou européenne. Nous étions propres avant de rencontrer les blancs je crois.

Lire la suite

Blog

 Complicité Algero-Française !

Peut-on avoir une réunion de haut niveau à Alger réunissant autour du Ministre Algérien des Affaires Etrangères les plus hauts fonctionnaires et militaires français pour évoquer la situation au nord du Mali sans les gouvernants Maliens ? Il y a certes une complicité algero-française sur le dos du Mali, mais pas pour le même but. Les gouvernants maliens, comme toujours, semblent être incompétents et inadaptés à la situation qui prévaut actuellement. Le fait que l’ordre du jour ait été consacré au processus de paix sans la participation du Mali laisse la place à la suspicion.

Lire la suite

Youssouf Maïga, PDG de l’OPAM

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Candidat à la candidature

18 Septembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Quelle image avez-vous de l'ONU?

19 Septembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2017