Vendredi 23 Juin 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Kidal : 4,7 Milliards pour la réhabilitation des installations d’eau et d’électricité

Le démarrage des travaux ne va plus tarder. Les fonds sont débloqués. Les dossiers d’appels d’offres sont prêts. Le ministre de l’Energie et de l’Eau a annoncé que l’Etat a décaissé la somme de 4,7 milliards de Fcfa pour le financement de la réhabilitation des installations d’eau potable et d’électricité de la ville de Kidal.

Douane de Kayes : 73 milliards 300 millions de francs Cfa soit un taux de réalisation de 111, 35%

Le sacrifice, le management,  l’engagement et le dévouement pour un résultat remarquable en 2016 dans l’équipe douanière de Kayes !

2ème pont de Kayes – Remise des sites et présentation de la maquette : La victoire de la jeunesse kayesienne !

Dans le cadre du démarrage des travaux  de construction et d’aménagement des routes d’accès du 2ème pont de Kayes, les sites ont été remis officiellement aux différentes entreprises concernées : SOMAFREC et COVEC.

Gestion des boues de vidange domestiques : deux nouvelles stations de traitement à Bamako pour 25 milliards de FCFA

Deux nouvelles stations de traitement des boues de vidange domestiques vont bientôt être construites à Bamako. D’un coût total de 25 milliards de francs CFA, ce chantier est le fruit d’un partenariat entre le gouvernement malien et la Banque Africaine de Développement.

Plus de 2 tonnes de cannabis ont été saisies en 2016 par la Police nationale,

Le Directeur général de la Police nationale, Contrôleur général Moussa Ag Infahi, a animé, le mercredi 01 février 2017, une conférence de presse sur la sécurité.

Mobilisation de recettes douanières: Aly Coulibaly établit un nouveau record

Aly Coulibaly, Directeur général des douanes du Mali

Un mois après sa prise de fonction, le nouveau Directeur général des douanes du Mali, l’Inspecteur général Aly Coulibaly, a engrangé 46.314 milliards de nos francs. Ce qui laisse présager que l’objectif de 585 milliards pour 2017 sera atteint sans grande difficulté.

Timbuktu renaissance : Un projet innovant pour les trois régions du nord

Après 2 ans de mise en œuvre du projet Timbuktu Renaissance, le ministre de la Culture, N’Diaye Ramatoulaye Diallo, et les membres de l’association Timbuktu Renaissance, conduits par sa présidente, l’ambassadrice Cynthia Schneider, ont tenu un point de presse pour faire le point sur les résultats déjà obtenus. C’était le 30 janvier dernier, dans la salle de conférence du ministère de la Culture.

Journée « ville morte » à Bamako : Fronde contre le régime IBK

La tension sociale ne se cesse de monter à Bamako. En effet, les commerçants détaillants de la capitale ont décidé d’observer à partir de ce lundi, une journée « ville morte ».

Coopération Mali-USA: Les Etats-Unis octroient 40 milliards de FCFA au Mali

Le Ministre des affaires étrangères, de la coopération internationale et de l’intégration africaine Abdoulaye DIOP et l’Ambassadeur des Etats-Unis ont procédé le vendredi 3 février 2017 à une signature de convention de plus de 62 188 417 de dollars américains soit environ 40 000 000 000 Francs CFA

Sept mois seulement après sa nomination : La Directrice du CICB veut licencier 85 agents pour préparer la privatisation de l’ex-Palais des Congrès

La directrice du Centre international de conférences de Bamako (Cicb) Pierrette Véronique Sidibé, se trouve aujourd’hui dans le collimateur de son personnel. La raison est très simple : elle veut licencier 85 agents sur un effectif de 111 personnes.

Un réseau de taxation illégale à la frontière entre le Mali et le Burkina

Le passage de la frontière entre la Mali et le Burkina, avec une pièce d'identité en règle, est totalement gratuit (photo d'illustration). © REUTERS/Adama Diarra

Au Mali, depuis quelques mois les agents de la police aux frontières entre le Mali et le Burkina semblent s'être mis d'accord sur un arrangement tout à fait illégal. Selon les voyageurs, une taxe serait ainsi prélevée à chaque passage de la frontière. Or pour des ressortissants de la Cédéao, ce passage est gratuit.

Economie : Pourquoi le Mali taxe seulement les 50 premiers kilos d’or ?

C’est un rapport accablant qui taxe le régime fiscal malien “d’aimant pour le commerce illicite de l’or en Afrique de l’Ouest”. L’ONG canadienne Partenariat Afrique Canada révèle des écarts criards dans les statistiques sur la production et sur le commerce entre le Mali et les Emirats arabes unis. Le Reflet a lu le rapport pour vous.

MARCHANDISES VENANT D’EUROPE : Bamako, la capitale du dépotoir d’articles de seconde main

Aujourd’hui, on a plus besoin d’aller en Europe pour se procurer de certains produits de seconde main. Dans presque tous les quartiers de la capitale malienne, il est facile de trouver des marchandises de seconde main venant d’Europe. Le nouvel travail économique de beaucoup d’Expatriés maliens est d’envoyer de l’Europe ou des Etats-Unis d’Amérique des containers de produits dits de seconde main ou casse ici au pays natal.

Mali-Allemagne : La coopération parlementaire prend du galon

La Bundestag a décidé d’augmenter ses forces au sein de la MINUSMA et de prolonger son programme d’aide à l’équipement pour les années à venir

Payement de la dette intérieure : l’hôtel des finances reste sur sa décision

Pour le payement de la dette intérieure, le ministre de l'Economie et des Finances avait été très clair. Et la position de l’hôtel des finances à propos des mécanismes de payement de la dette intérieure demeure inchangée.

Commission National d’Organisation du Sommet France Afrique : La gestion des 35 milliards investis en cause !

Suite à la publication de la une de notre parution de la semaine dernière titrée ‘’ Après le grand festin, le Vérificateur général  doit sévir maintenant’’, des maliens bien éclairés ont réagi, car pour eux,  les 35 milliards engloutis dans l’organisation 

Après une mauvaise saison agricole, la famine s’installe à Baguinéda

À cause d’une mauvaise saison agricole, les agriculteurs et autres maraîchères de Baguinéda craignent l’installation de la famine dans leur commune. La culture du riz a été plus que catastrophique dans cette localité où les champs de riz n’ont pu donner que 10 sacs à l’hectare. Dans certains villages privés d’eau, les femmes ne pourraient pas faire du maraîchage.

Croissance économique au Mali : la diversification est un catalyseur

Notre pays dispose des potentiels et des opportunités énormes pour entrer dans l’ère industrielle.L’importation massive des produits commerciaux, alimentaires et autres entrave la création de richesses et d’emplois.

Au Mali, des vies sauvées avec le soutien de l'Union Européenne et du Royaume-Uni

Grâce à une étroite collaboration entre l'Union Européenne (UE) et les Gouvernements du Royaume-Uni et du Mali, le Programme Alimentaire Mondial des Nations Unies (PAM) a été en mesure de secourir plus d'un quart de million de Maliens en 2016.

Le club des milliardaires africains s’est encore réduit en 2017 : classement des rescapés selon le magazine Forbes

Le nombre de milliardaires africains continue de baisser et leur fortune ne cesse de fondre depuis deux ans sous l’effet des vents contraires qui soufflent sur le continent.

Coup de gueule

Kiè Jean Marie Sanou à propos du projet de révision constitutionnelle : « Votons non contre le suicide! »

Cette révision est antidémocratique et elle ne servira qu’à renforcer le pouvoir du président en place. Comme on le sait, elle prévoit la création d'un Sénat, dont le 1/3 des membres sera nommé par le président de la République. Avoir la majorité au Sénat et avoir la majorité à l'Assemblée Nationale c'est avoir tout le pouvoir de faire ce qu'on veut quand on veut, sans avoir à rendre compte à qui que ce soit.

Un piège dangereux car désormais c'est le président de la République qui nommera le président de la cour constitutionnelle devant qui il prêtera serment (avant c'était devant la cour suprême). En Afrique surtout au Mali lorsque tu nommes quelqu'un il devient ton obligé du coup il ne peut plus rien te refuser.

Votez oui c'est trahir nos enfants !!!

Kiè Jean Marie Sanou

Blog

Hawa Dème, à propos du projet de révision constitutionnelle au Mali : « Réviser la Constitution est dangereux, nauséabond et suspect »

Le moins que l'on puisse dire, c'est que le projet de révision de la constitution du Mali fait débat. Le texte a suscité l'indignation générale. A l'intérieur comme dans la diaspora, la résistance s'organise sur le terrain, mais aussi dans la plume

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Président-Fondateur ne prendra pas de vacances

22 Juin


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Thomas Sankara : le mystère demeure

22 Juin

© Dépêches du Mali 2012 - 2017