Mardi 12 Décembre 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Paix, solidarité et cohésion sociale : L’ASSOCIATION « IR GANDA » LANCE SES ACTIVITÉS DEMAIN

L’Association des communautés de culture songhay en mouvement autrement appelée IR GANDA (notre terroir et par extension notre pays) lance officiellement ses activités demain au Palais des sports à partir de 15 heures.

La cérémonie à laquelle est attendu le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, sera marquée par la présentation de l’association, la projection d’un film sur les activités déjà entreprises, des discours dont celui du président de l’association, Ousmane Issoufi Maïga, ancien Premier ministre.

C’est en mai 2017 que l’assemblée constitutive de l’association IR GANDA s’est tenue à Gao en présence de plus de 6000 participants venus de toutes les régions du Mali et de plusieurs pays à travers le monde.

« IR GANDA est une idée, un projet, un processus. Les cadres des régions du Nord se sont rassemblés pour réfléchir sur la situation que traverse notre pays. Une situation assez alarmante qui fait que les gens ne peuvent aller chez eux quand ils le veulent, ce qui fait que les éleveurs ne peuvent aller faire paître leurs animaux, qui fait que les sédentaires ne peuvent pas aller aux champs, qui fait que les populations ne peuvent aller aux foires hebdomadaires. Nous avons connu des rebellions récurrentes (1963, 1990, 2006, 2012) et nous avons failli perdre notre pays avec l’arrivée des jihadistes sur le terrain. Malgré la création de tous les mouvements armés et d’autres mouvements, la paix n’est pas revenue. Malgré la signature de l’Accord issu du processus d’Alger, qui piétine un peu, il fallait que nous cadres, nous cessions d’être aveugles et de ne pas se lever pour aider notre pays à se relever, à trouver de solutions à ces différentes crises », a expliqué Ousmane I. Maïga pour justifier la création d’IR GANDA qui se veut une association apolitique, non confessionnelle et non lucrative.

Elle est bâtie autour des idéaux de paix, de cohésion sociale, de développement des terroirs dans un élan de justice afin de soustraire les populations de l’emprise de l’insécurité, de la criminalité, de la confusion, de l’iniquité et de l’absence de gouvernance. « Nous avons aujourd’hui des problèmes qui empêchent nos populations de dormir, qui empêchent notre pays de travailler pour réaliser le développement. C’est pourquoi nous avons décidé de mettre en place une structure chargée de réfléchir sur le devenir des régions du Nord, d’aider l’Etat à sortir de ces crises. Nous avons convenu de nous rendre à Gao pour lancer ce qu’il convient d’appeler aujourd’hui les communautés de culture songhay en mouvement/IR GANDA. Cette association concerne toutes les communautés qui vivent sur ce terroir. Nous sommes venus parler avec nos frères touaregs, arabes, tamasheqs, peulhs, dogons, nos frères du Sud, du Cendre, de l’Est et de l’Ouest pour leur dire que nous avons un devoir de génération afin que nous puissions nous lever pour aider notre pays à sortir de ces crises. Il faut dialoguer et parler, il faut déposer les armes. C’est ça qui nous a emmenés à travailler sur des thématiques de paix et sécurité, de développement local et gouvernance locale, de l’apport de la diaspora, du vivre ensemble, du rôle des femmes dans la cohésion sociale, des jeunes, de l’école, de l’engagement citoyen, de la santé, de l’environnement. Voilà les questions que nous avons traitées à Gao et que nous voulons toutes rassembler pour lancer le Mouvement le 14 octobre à Bamako en présence du président de la République, de toutes les organisations internationales, des ambassadeurs accrédités au Mali, des Maliens de la diaspora », a détaillé l’ancien chef du gouvernement, ajoutant qu’une soirée culturelle est prévue le 28 octobre également au Palais des sports.

Enfin, le président de l’association a lancé un appel à toutes les Maliennes et à tous les Maliens à se rendre au Palais des sports, demain à 15 heures pour la tenue de cette rencontre fraternelle au cours de laquelle sera livré un message de paix, de solidarité, de cohésion sociale, un message fort pour que l’ensemble des Maliens se donnent la main pour regarder l’avenir qui sera radieux s’ils sont ensemble.

Madiba KEITA

Source : l’Essor

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

 IBK à propos de l’argent : "je ne suis pas un homme d'argent et les Maliens le savent »

«  J'ai été le plus pauvre des principaux candidats à l'élection de 2013 et je ne suis pas devenu le plus riche des présidents...Le montant de souveraineté dont je dispose est ridicule...Je pioche dans mes réserves personnelles pour financer des activités sociales. Je déclare mes biens chaque année et je viens de contracter un prêt pour construire une maison...Mon modeste compte (à l'étranger) à l'agence parisienne de la BMCE est débiteur de 137 euros… ». 

Blog

 Paradis fiscaux : quatre pays de l'Union européenne méritent d'être sur liste noire, selon Oxfam

http://depechesdumali.com/blog/paradis-fiscaux-quatre-pays-de-lunion-europeenne-meritent-detre-sur-liste-noire-selon-oxfam/

Alors que la Commission européenne doit dévoiler sa liste noire des paradis fiscaux le 5 décembre, l'ONG prend Bruxelles de court et énumère ce mardi les 35 pays, hors-Union européenne, qui mériteraient d'y figurer.

Après les "SwissLeaks", les "LuxLeaks" et les "Panama Papers"... les révélations récentes des "Paradise Papers" - sur les pratiques d'optimisation (parfois de fraude) fiscale des grandes entreprises et fortunes de ce monde - exercent une pression supplémentaire sur les décideurs politiques. A ce titre, la Commission européenne, désireuse de frapper "au portefeuilles" les fraudeurs, doit dévoiler le 5 décembre sa liste noire des paradis fiscaux.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La santé de Président-Fondateur

11 Décembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Vos questions d'actualité

11 Décembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2017