Jeudi 21 Septembre 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

«Mon histoire, l'histoire de Tom production, celle de Mali Star 2017»

 «En quinze ans dans l'événementiel et la production, c'est la toute première fois que je parle avec le cœur sur les réseaux sociaux. Mon histoire ressemble à celle du continent africain comme l'histoire de mon propre peuple, mon cher MALI. Pourquoi les hommes sont méchants sans se rendre compte qu'ils sont méchants ? Pourquoi faire semblant d'aimer l'autre ?

Pourquoi tout le monde déteste le bonheur de son prochain dans son dos, pourquoi souhaiter le malheur de l'autre, qu'il se casse la gueule ?

Pourquoi nous Africains ne pouvons-nous pas avoir de la jalousie positive, battre son propre record, se fixer des objectifs comme les Occidentaux, et battre le record de l'autre au lieu d'essayer de devenir comme l'autre ? Pourquoi pour se sentir grand il faut dénigrer l'autre ? Mais c'est simple, moi, j'ai compris, c'est pour cela je vous aime. J'ai juste ceci pour vous : un pays comme le mien, qui a besoin de paix et de cohésion sociale, un seul individu avec son équipe arrive à faire venir cinq candidats plus leur manager des dix régions du Mali et des six communes de Bamako.

En tout, 90 enfants dont l'âge varie de 7 à 17 ans, venir séjourner à Bamako, venir refaire la biennale à l'identique, former ces jeunes en musique en leur offrant la chance de jouer en live avec un orchestre ; faire un prime chaque vendredi au palais de la Culture  Amadou Hampaté Ba de Bamako, en plus de diffuser l'émission toute la semaine sur l’Ortm et TMA2 en même temps, en mettant en scène comme nom de compétition, les noms des différentes communes et des différentes régions en interprétant que les chansons du Mali !

Cette histoire ressemble à ton histoire, à la mienne, à celle du MALI. Tout le monde voit tout, mais on fait semblant d'ignorer. Le Mali m'a tout donné, je ferai tout pour donner le meilleur de moi à ce beau pays, malgré les critiques négatives. Je n'écris pas ce message pour avoir votre sympathie ou pour avoir des likes ni des commentaires. Cette histoire est l'histoire de l'émission que j'ai créée, Mali Star. Je remercie mon équipe.

Quand je parle d'équipe, il s'agit de ma vraie équipe qui est avec moi depuis neuf ans : Idriss Minichou, l'orchestre, l'équipe de production, l'administration. Tu peux ne pas aimer Tom, il a formé en huit ans 96 enfants pendant les vacances et les 90 de cette année produiront plusieurs artistes du Mali ; formeront plusieurs cameramen, plusieurs monteurs vidéos et développeurs, plusieurs émissions. Tout ceci ne veut rien dire pour toi, peut-être, il est temps que tu t'exprimes avec le cœur. Tom production, le créateur d'émotion en mode Mali star 2017.»

Boubacar SANGARE Tom

Source: Le Reporter

Commentez avec facebook

Commentaires   

0 #1 RaquelX 14-09-2017 20:10
I have noticed that your page needs some fresh articles.
Writing manually takes a lot of time, but there is tool for this boring task, search for;
Wrastain's tools for content
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Coup d'gueule

Rokia Traoré à propos de l’insalubrité à Bamako : « Que chacun nettoie devant sa maison ! »

« Je vis à Bamako, mes enfants vont à l'école à Bamako. La différence entre vous et moi c'est que j'ai de l'ambition pour Bamako, Je m'aime en tant qu'africaine et malienne. Je ne vois pas pourquoi la propreté devrait être exclusivement blanche ou européenne. Nous étions propres avant de rencontrer les blancs je crois.

Lire la suite

Blog

 Complicité Algero-Française !

Peut-on avoir une réunion de haut niveau à Alger réunissant autour du Ministre Algérien des Affaires Etrangères les plus hauts fonctionnaires et militaires français pour évoquer la situation au nord du Mali sans les gouvernants Maliens ? Il y a certes une complicité algero-française sur le dos du Mali, mais pas pour le même but. Les gouvernants maliens, comme toujours, semblent être incompétents et inadaptés à la situation qui prévaut actuellement. Le fait que l’ordre du jour ait été consacré au processus de paix sans la participation du Mali laisse la place à la suspicion.

Lire la suite

Youssouf Maïga, PDG de l’OPAM

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La Cour de Récré à l'ONU

20 Septembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] «La RCA a besoin de la Communauté internationale»

21 Septembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2017