Jeudi 21 Septembre 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Réconciliation nationale : la ville de Gao dotée d’une mission d’appui de sept membres

Une importante délégation du ministère de la Réconciliation nationale, avec sa tête Boubacar Kadjoké, chef de mission, et d’autres membres du département, s’est rendue à Gao pour la mise en place d’une mission d’appui à la réconciliation nationale.

La mise en place de cette mission d’appui à la réconciliation nationale vise l’objectif de rapprocher le niveau central des acteurs de terrain en vue d’une meilleure prise en charge des questions de réconciliation et de renforcement de vivre ensemble dans la dynamique de la mise en œuvre effective de l’accord pour la paix et réconciliation nationale. Le thème retenu pour la circonstance était : «Pour un Mali réconcilié, chacun compte». C’est dans ce sens-là, qu’une équipe de sept membres a été mise en place à Gao et est dirigée par l’Iman Oumar Almadi Alpha.

Attacher Ag Ikinan, secrétaire général du ministère de la Réconciliation nationale, dira, dans son allocution, qu’en plus des actions prévues dans l’accord pour la paix et la réconciliation nationale, dont la mise en œuvre incombe à tout le monde, qu’il est indispensable de guérir toutes les plaies provenant des conflits souvent économiques, souvent politiques, souvent religieux et même parfois sociaux.

Selon les acteurs de la septième région, la mise en place de ladite mission est une démarche essentielle pour l’initiative de la réconciliation comme un moyen de relever de nombreux défis auxquels qu’ils seront confrontés. D’après Boubacar Bagayoko, chef de cabinet du gouverneur de Gao, le plus grave problème aujourd’hui à Gao demeure la sécurité, la défense et le retour de la paix et la réconciliation nationale. Et d’ajouter : «En cette période de sortie de crise, nous pensons que l’atteinte de ces objectifs permettra de recoudre le tissu national de Kayes à Kidal».

Le chef d’équipe de la mission d’appui à la réconciliation, Oumar Almadi Alpha, a affirmé mesurer la lourdeur de la tâche qui l’attend. Avant de demander à toute la population de la cité des Askia, de s’impliquer davantage pour la cohésion sociale entre les différentes ethnies.

Pour finir, Attacher Ag Ikinan, secrétaire général du ministère de la Réconciliation nationale, s’est dit confiant quant à la pérennisation des actions qui seront menées par cette équipe. Et de noter que cette équipe est composée de personnalités qui jouissent d’une responsabilité et notoriété avérées dans la région de Gao. Signalons que la visite des locaux qui abriteront la mission et la Fatiha ont mis fin à cette cérémonie d’installation.

Ousmane DIAKITE

Source: Le Reporter

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Coup d'gueule

Rokia Traoré à propos de l’insalubrité à Bamako : « Que chacun nettoie devant sa maison ! »

« Je vis à Bamako, mes enfants vont à l'école à Bamako. La différence entre vous et moi c'est que j'ai de l'ambition pour Bamako, Je m'aime en tant qu'africaine et malienne. Je ne vois pas pourquoi la propreté devrait être exclusivement blanche ou européenne. Nous étions propres avant de rencontrer les blancs je crois.

Lire la suite

Blog

 Complicité Algero-Française !

Peut-on avoir une réunion de haut niveau à Alger réunissant autour du Ministre Algérien des Affaires Etrangères les plus hauts fonctionnaires et militaires français pour évoquer la situation au nord du Mali sans les gouvernants Maliens ? Il y a certes une complicité algero-française sur le dos du Mali, mais pas pour le même but. Les gouvernants maliens, comme toujours, semblent être incompétents et inadaptés à la situation qui prévaut actuellement. Le fait que l’ordre du jour ait été consacré au processus de paix sans la participation du Mali laisse la place à la suspicion.

Lire la suite

Youssouf Maïga, PDG de l’OPAM

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La Cour de Récré à l'ONU

20 Septembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] «La RCA a besoin de la Communauté internationale»

21 Septembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2017