Vendredi 22 Septembre 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Biennale africaine de la photographie : Bamako s’apprête pour la 11e édition

La 11e édition de la Biennale Africaine de la Photographie se tiendra à Bamako du 02 Décembre 2017 au 31 Janvier 2018. En prélude à ce grand rendez-vous des photographes du continent, les organisateurs ont organisé une conférence de presse le jeudi 27 Juin 2017 au musée national du Mali afin d’éclairer la lanterne des journalistes sur l’état des préparatifs de la biennale.

Organisées par le ministère de la Culture du Mali et l’Institut Français, les rencontres de Bamako constituent la principale manifestation consacrée à la photographie contemporaine et aux nouvelles images en Afrique, a indiqué Samuel Sidibé, le directeur du Musée National du Mali et délégué général des rencontres de Bamako.

Il ajoutera que les rencontres de Bamako sont devenues un rendez-vous incontournables dans le calendrier des plus grands photographes d’Afrique et d’autres cieux qui veulent tous y participer de part son impact et qu’elles donnent une image positive au pays malgré la crise. Samuel a invité les décideurs à œuvrer pour la pérennité des rencontres de Bamako qui est en sa 11e édition tout en mentionnant que tout est en train d’être peaufiné afin d’accueillir les hôtes.

Marie-Ann Yemsi qui est la commissaire de cette 11e édition de la Biennale Africaine de la Photographie de Bamako a signalé que le thème choisi est « Afrotopia » qui selon elle est un thème emprunté au titre de l’ouvrage de l’intellectuel Sénégalais Felwine Sarr qui définit Afrotopia comme : « une utopie active qui se donne pout tâche de débusquer dans le réel africain les vastes espaces du possible et les féconder » cette édition invitera donc les artistes à évoquer la contribution africaine dans un monde qui impose de repenser les ressorts du futur ajoute-elle.

Marie-Ann Yemsi a noté que la commission d’organisation a sur sa table plus de 300 candidatures qu’ils doivent trier pour choisir les meilleures. Si Ouagadou est la capitale du cinéma africain, Conakry la capitale du livre, Bamako est bien la capitale de la photographie et tous les grands du continent rêvent de participer en cette biennale de la photographie africaine que la capitale des trois caïmans abrite depuis 11 ans.

Moussa Samba Diallo

Source: Le Républicain

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Coup d'gueule

Rokia Traoré à propos de l’insalubrité à Bamako : « Que chacun nettoie devant sa maison ! »

« Je vis à Bamako, mes enfants vont à l'école à Bamako. La différence entre vous et moi c'est que j'ai de l'ambition pour Bamako, Je m'aime en tant qu'africaine et malienne. Je ne vois pas pourquoi la propreté devrait être exclusivement blanche ou européenne. Nous étions propres avant de rencontrer les blancs je crois.

Lire la suite

Blog

 Complicité Algero-Française !

Peut-on avoir une réunion de haut niveau à Alger réunissant autour du Ministre Algérien des Affaires Etrangères les plus hauts fonctionnaires et militaires français pour évoquer la situation au nord du Mali sans les gouvernants Maliens ? Il y a certes une complicité algero-française sur le dos du Mali, mais pas pour le même but. Les gouvernants maliens, comme toujours, semblent être incompétents et inadaptés à la situation qui prévaut actuellement. Le fait que l’ordre du jour ait été consacré au processus de paix sans la participation du Mali laisse la place à la suspicion.

Lire la suite

Youssouf Maïga, PDG de l’OPAM

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La Cour de Récré à l'ONU

20 Septembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] «La RCA a besoin de la Communauté internationale»

21 Septembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2017