Samedi 21 Juillet 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

A la une

Journée mondiale des réfugiés : UNE PENSÉE POUR LES 136.000 RÉFUGIÉS MALIENS

A l’instar de la communauté internationale, notre pays a commémoré, hier à la Maison des aînés, la Journée mondiale des réfugiés.

La cérémonie était présidée par le secrétaire général par intérim du ministère de la Solidarité et de l’Action humanitaire, Amadou Diallo. Y étaient aussi la représentante du Haut commissariat des réfugiés (HCR) au Mali, Mme Angèle Djohossou, le président de l’Union des réfugiés du Mali, Patrice Makilutidi Mvuama, la coordinatrice adjointe par intérim du système des Nations unies, Mme Silvia Caruso et nombre d’invités de marque. Cette année, le thème de la Journée mondiale des réfugiés est intitulé : «Ensemble avec les réfugiés». Il se veut un appel aux personnes, groupes, communautés, entreprises et aux Etats pour soutenir davantage les réfugiés et partout à travers le monde. Dans son allocution, le secrétaire général par intérim du ministère de la Solidarité et de l’Action humanitaire a déclaré que pendant que cette journée est célébrée au Mali, plus de 136. 000 de nos compatriotes sont réfugiés dans d’autres pays. Il a aussi souligné que malgré le contexte sécuritaire qui prévaut, notre pays a accueilli plus de 24.375 réfugiés de différentes nationalités.

Après avoir salué la communauté internationale pour ses efforts de consolidation de la paix et de la sécurité sur l’ensemble de notre territoire, Amadou Diallo a rappelé que cet accompagnement a permis le rapatriement volontaire de 66.747 réfugiés maliens et le retour de 526.505 déplacés internes. En outre, il a salué une progression significative du rapatriement volontaire des réfugiés ivoiriens et centrafricains, grâce aux efforts conjugués de leurs pays d’origine, du HCR et de notre gouvernement. Pour M. Diallo, il est important de rappeler les efforts déployés pour la naturalisation des réfugiés mauritaniens résidant dans la région de Kayes. «Malgré les obstacles liés à l’environnement économique et au contexte sécuritaire, notre gouvernement demeurera attentif à toute initiative que ses partenaires seront amenés à prendre dans l’exécution de la mission de protection des réfugiés, rapatriés et déplacés internes», a-t-il conclu.

Quant à Mme Silvia Caruso, elle a estimé que le rôle du système des Nations unies ne doit pas se limiter à répondre aux crises. Compte tenu de la crise humanitaire actuelle, elle a souligné que les déplacements ont atteint un nombre sans précédent de 68,5 millions de personnes à travers le monde à la fin de l’année 2017. «C’est un nombre en progression depuis quelques années. Il est impératif que nous recherchions des alternatives proactives pour promouvoir la paix, la cohésion sociale et la coexistence pacifique», a déclaré Mme Silvia Caruso.

Pour sa part, le président de l’Union des réfugiés du Mali a témoigné de la reconnaissance des réfugiés à notre pays. Il a interpellé la communauté internationale à s’inspirer du cas de notre pays dans la gestion des réfugiés. « Malgré la situation actuelle, le Mali reçoit des réfugiés», a-t-il affirmé. Et d’ajouter que notre pays fournit des efforts considérables à l’égard des réfugiés. Patrice Makilutidi Mvuama a lancé un appel auprès du gouvernement et des partenaires pour une forte implication dans l’amélioration des conditions socio-économiques des réfugiés.

La représentante du HCR a indiqué qu’en signant la pétition, «Avec les réfugiés», les gouvernements sont invités à concrétiser leurs engagements afin que les trois demandes formulées dans la pétition deviennent une réalité, à savoir que : «chaque enfant réfugié ait accès à l’éducation, que chaque famille réfugiée ait un endroit sûr où vivre et que chaque réfugié puisse soutenir sa famille et apporter une contribution positive à sa communauté».

La cérémonie a été aussi marquée par une prestation d’artistes humoristes et la présentation d’un sketch destiné à sensibiliser sur l’importance de l’enregistrement des réfugiés auprès des services compétents pour l’obtention de cartes de réfugiés.

Mohamed Z. DIAWARA

Source : l’Essor

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Concours Media INPS, 1ère Edition

Blog

Présidentielle 2018 : Quand les dénouements et les nouements précèdent le scrutin

Le Mali est dans une phase très importante de sa vie politique. Bientôt le premier tour de l’élection présidentielle. Pour la campagne présidentielle, nous y sommes déjà. D’un coté, nous assistons à des séparations ou divisions et de l’autre, des ralliements et coalitions. Ce qui importe est le pourquoi de ces dénouements et nouements ? Pour quelle fin ?

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Dieu et Président-Fondateur (rediffusion)

20 Juillet


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

20 Juillet

© Dépêches du Mali 2012 - 2018