Jeudi 18 Octobre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

A la une

Conflit entre peulhs et dogons à Koro : Le sang continue de couler

De juin dernier à ce jour, plus d’une cinquantaine de personnes ont été tuées dans des affrontements entre Peulhs et Dogons dans le cercle de Koro.

La semaine dernière,  le conflit entre les deux communautés a encore fait des victimes, obligeant le préfet de la localité à tenir hier une réunion de crise pour apaiser la situation.

Les affrontements communautaires entre Peulhs et Dogons ont repris dans le cercle de Koro depuis vendredi 9 mars. Attaques et représailles s’enchaînent. Les heurts auraient déjà occasionné la mort d’une dizaine de personnes et causé d’importants dégâts matériels. La tension reste vive dans la zone. Des dispositions sont en cours pour ramener le calme entre les deux communautés.

Tout a commencé par l’attaque de deux villages dogon Sabérré-Darrah et Diankabou. Plusieurs témoignages désignent les Peulhs comme étant les assaillants.

La riposte n’a pas tardé. Des chasseurs dogons ont aussitôt attaqué et incendié le village Peulh de Madougou hier dimanche 11 mars au matin. Certaines sources locales indiquent qu’un troupeau de 400 vaches appartenant aux Peulhs a été emporté par les dogons.

Ces différents affrontements ont déjà fait une dizaine de morts, des maisons incendiées et des stocks alimentaires partis en fumée. Un habitant sous couvert d’anonymat affirme que : « des notabilités de la localité demandent à l’État d’intervenir pour rétablir la sécurité et protéger les populations des exactions ».

Pour apaiser la tension dans la localité, le préfet de Koro a organisé hier matin 12 mars même une rencontre avec les différentes communautés et les forces de sécurité.

Il faut rappeler qu’en juin dernier, toujours dans le cercle de Koro, des affrontements entre Peulhs et Dogons ont eu lieu dans le village de Douna. Les combats avaient fait selon des sources locales 33 morts et une dizaine de blessés.

Avec ST

Source : L'Indicateur du Renouveau 13 Mar 2018

 

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Sory  Ibrahim Guindo, journaliste : « En réponse à la lettre circulaire du ministre des Finance, Boubou Cissé, ordonnant une rétention du salaire des magistrats grévistes, le syndicat des magistrats affirment une sombre affaire de 3,5 milliards CFA disparu à l'hôtel des Finances.

C'est maintenant que nos braves magistrats se sont souvenus de cette scabreuse affaire. Au Mali, chacun défend sa sauce. L'Etat vous paye pour lutter contre la corruption et la délinquance financière, vous vous taisez. Maintenant que l'on menace de vous couper les vivres, vous nous balancer ça ».

 

Blog

« Quand le pays sombre dans la politique politicienne, la démocratie se résume aux luttes électoralistes »

Une petite rétrospective sur la lutte des pères de l’Independence, et du vent de démocratie qui souffla sur l’Afrique dans les années 1990, fait constater aisément l’échec cuisant de toute la classe politique actuelle.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La VAR aux élections

17 0ctobre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Thomas Sankara: un monument à sa mémoire

17 Octobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018