Déchets issus de l’orpaillage traditionnel : Bientôt une usine de traitement à Kenieba, au Mali

Publié le 30 janvier
Source : Dépêches du Mali

C’est une usine ultramoderne qui verra le jour dans les prochaines semaines dans les encablures de Keniéba, région de Kayes. Ce projet se réalise grâce à la pugnacité d’un ressortissant malien résidant au Soudan qui a établi le contact entre les autorités maliennes et le géant soudanais Golden United Group (GUG).

Contacté, le ministre du développement industriel, Mohamed Ali Ag Ibrahim, n’a pas hésité à dépêcher une mission à Khartoum pour passer au peigne fin la technologie et le savoir-faire dont dispose GUG. « C’est une technologie jamais utilisée au Mali », avoue le ministre Mohamed Ali d’où tout son bonheur à présider vendredi 26 janvier 2018 la cérémonie de signature de la Convention d’établissement d’une usine de traitement des déchets de l’orpaillage traditionnel.

La Convention d’établissement, signée par le Gouvernement du Mali et GUG, spécialisée dans la récupération et la transformation des déchets d’or, détermine les conditions générales, économiques, financières, fiscales et sociales dans lesquelles GUG procédera à travers la société LANA – SA à l’installation effective au Mali d’une ou de plusieurs unités de traitement des déchets de l’orpaillage traditionnel.

Mohamed Hassane Ahmed Mohamed, représentant de l’investisseur soudanais, annonce un investissement de 5 Milliards 500 Millions F CFA qui boostera le niveau de l’emploi local et donc du développement local.

Cet évènement s’inscrit en droite ligne du protocole d’accord conclu le 13 novembre 2017 à Bamako.

Il nous revient que l’entreprise soudanaise jouit d’une longue expérience dans le domaine du traitement des déchets. Le travail de l’unité consiste à y extraire de l’or et d’autres produits dans le strict respect des standards mondiaux.

Par D Dembélé

Commentez avec facebook