Santé : Plan-Mali offre 47 réfrigérateurs au MSHP

Publié le 30 mars
Source : L'Indicateur du Renouveau

Dans la mise en œuvre du projet d’appui à la santé maternelle infantile et néonatale, Plan-Mali a offert 47 réfrigérateurs solaires au ministère de la Santé et de l’Hygiène publique pour les Cscom de Kangaba, Kita et Barouéli.

Le matériel contribuera à résoudre l’épineuse question de la conservation des produits dans des zones rurales.

direction nationale de la santé a servi de cadre vendredi à la remise d’un matériel sanitaire solaire homologué d’une valeur de 149 731 063 FCFA à l’achat destiné à la conservation des vaccins au niveau des centres de santé communautaire.

ONG de développement centré sur l’enfant pour un monde dans lequel tous les enfants réalisent leur plein potentiel au sein de sociétés respectueuses des droits et la dignité de la personne, le geste de cœur de Plan-Mali est une réponse au besoin exprimé par les structures de santé de premier niveau des districts de Kita, Barouéli et Kangaba, à travers les centres de santé de référence et validés par le comité de pilotage du projet présidé par la direction nationale de la santé.

La directrice nationale de Plan, Fadima Alaichar, a rappelé que les équipements sont composés de 47 réfrigérateurs solaires homologués d’une valeur de 149 731 063 FCFA. « Ils viennent s’ajouter à différents lots d’équipements médicaux et de matériels roulants d’une valeur de 84 448 360 F CFA déjà transmis aux services de santé des 3 districts tout au long du programme intitulé l’enfant en bonne santé, que Plan-Mali, avec l’appui du bureau de Plan-Canada a obtenu du ministère canadien des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement (MAECD) », a-t-elle expliqué.

Elle a ajouté que le projet a apporté d’autres appuis multiformes aux 3 districts bénéficiaires. Il s’agit de la prise en charge des salaires de 74 agents de santé communautaires pendant 3 ans, la réhabilitation de 9 Cscom, la formation de 108 agents de santé en prévention de la transmission mère enfant du VIH, la formation de 68 agents de santé en prise en charge intégrée des maladies de l’enfant, la formation de 87 agents de santé en soins obstétricaux et néonatale urgence de bas et la formation de 100 agents de santé en audit de décès maternels et autres.

Le chef du cabinet du ministère de la Santé et de l’Hygiène publique, Dr. Moussa Guindo, a fait savoir que le matériel répond à un besoin du département pour l’amélioration de la chaîne de froid. « Il va renforcer le système de santé avec l’amélioration de la conservation des produits dans des zones rurales », a-t-il souligné.

Bréhima Sogoba

Source :  L'Indicateur du Renouveau du 30/03/2015

Commentez avec facebook