Vendredi 18 Janvier 2019

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Renouvellement du bureau du CMTR : Que complote le ministre Koumaré ?

Mamadou-Hachim-Koumare

Le scénario a tout l'air d'un complot en gestation. Objectif empêcher les milliers de membres du Conseil malien des transporteurs routiers (CMTR) à se porter candidat à la succession du bureau sortant.

Le bureau sortant coaché par Youssouf Traoré semble bien ranger les cartes en sa faveur, puisque requinqué par les coups de pouce du ministre des Transports, Mamadou Hachim Koumaré qui continue de multiplier les frasques en piétinant le décret fixant organisation et fonctionnement du CMTR. Ce document stipule, en effet, qu’il faille organiser des élections en vue du renouvellement du bureau du CMTR. Il fallait donc matérialiser cela par un arrêté du ministre des Transports qui fixe les délais du scrutin.

Incohérence et favoritisme

Un seul arrêté repris trois fois par le même ministre. Du jamais vu dans un décor aussi tendu que celui du transport au Mali. Le premier arrêté pris en décembre dernier est étrangement tronqué tant il recèle des incohérences. Tantôt le ministre parle de CMTR, tantôt il parle du CMC (Conseil malien des chargeurs). Le deuxième arrêté, un peu plus volumineux que le précédent, date du même jour avec les mêmes références.

Un dernier arrêté du ministre est tombé le 2 mars dernier avec de nouvelles instructions qui devraient abroger les deux précédents. Hélas ! Quelle ne fut la surprise des milliers de membres du CMTR de voir que seulement une liste restreinte de 134 candidats essentiellement issus du bureau sortant à été maintenue.

Les transporteurs ne semblent en tout cas pas prêts à cautionner ces écarts du ministre Koumaré. Pour eux ce dernier devrait se prévaloir d’une application pure et simple des textes qui régissent le CMTR.

En plus, dénoncent-ils, les délais d’inscription ont été biaisés. Au niveau du Gouvernorat, la cellule censée recueillir les candidatures n’existe plus. Ce qui relève de l’arbitraire pour ces transporteurs qui ne demandent qu’à s’inscrire. Les incartades du ministre cacheraient bien des manigances qui favorisent largement le bureau sortant.

Attendons de voir !

Par David Dembélé

 

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

« Prix Oumar Diallo » 3e édition

Presse (écrite/numérique) et radio

Termes de référence du concours – Modalités générales

Lire la suite

Coup d'gueule

Adame Ba Konaré, à propos de l’hécatombe perpétrée sur les Peuls : « La formidable cohésion a pris un grand coup et un tournant tragique »

Dans une publication, Pr Adame Ba Konaré, ancienne première dame et marraine de l’association Tabital Pulaaku internationale, dénonce les crimes perpétrés contre les communautés peules.

Pour moi, il s’agissait d’ancrer les communautés peules encore mieux dans des cadres étatiques soucieux d’harmonie sociale entre l’ensemble de leurs citoyens regroupés dans une communauté de destin.

Lire la suite

Blog

Lettre ouverte de Doumbi Fakoly à IBK : « La malédiction des Morts et des Vivants s’ébranle »

Ibrahima Boubacar Keïta le sais-tu ? La Spiritualité est la gestion du rapport du Monde Invisible au Monde Visible ; car les deux dimensions du temps et de l’espace sont imbriquées l’une dans l’autre ; tout événement dans l’une a des répercussions dans l’autre.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Président-Fondateur a décidé de s’adresser aux Gondwanais sur WhatsApp

17 Janvier 


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Ali Bongo: première sortie publique

17 Janvier

© Dépêches du Mali 2012 - 2019