Moussow Dèmen Ton (MDT) : Ces amazones qui brillent déjà par leurs œuvres sociales

Publié le 17 mars
Source : Dépêches du Mali

Agée de seulement quelques mois, Moussow Dèmen Ton (MDT) est une constellation de femmes très engagées pour le développement communautaire. Leur objectif : partir de la résolution de l’épineuse équation de l’assainissement, pour contribuer à la réduction du chômage et de la pauvreté.

Kalaban koro Soumanzana est un quartier périphérique de Bamako. Autrefois oublié des autorités administratives locales, il s’est résolument tourné vers un développement endogène grâce à l’implication très manifeste des femmes de la MDT.

Celles-ci ont à cœur de transformer la vie dans la cité. Elles n’ont pas hésité à se regrouper autour du très précieux idéal environnemental. Par ce biais, ces amazones entendent toucher le développement dans différents compartiments tels que la santé, l’éducation, l’emploi, la culture…

Aussi, les femmes du MDT se battent pour l’acquisition d’espaces leur permettant de renforcer la culture et l’exploitation du Moringa. Jusqu’ici, elles n’ont utilisé que l’enceinte du domicile de certains de leurs membres pour cultiver cette plante très reconnue pour ses nombreuses et riches vertus alimentaires et thérapeutiques.

Les amazones de Kalabancoro Soumanzana se regroupent tous les soirs à partir de 16H pour l’entretien des 20 milles plantes déjà existantes. Les sachets d’eau et de lait jetés le long du quartier sont aussitôt ramassés pour servir de réceptacle pour les jeunes plantes. Ainsi, d’une part ces bravent dames assainissent la ville et d’autre part elles font du reboisement.

L’engagement d’une dame de fer

Touré Salé Yattara affectueusement appelée « Nya » est la présidente exécutive de la MDT. Cette amazone, cheville ouvrière de cette brave organisation, se félicite déjà de l’accompagnement du groupe par certains responsables politiques tels que le premier vice président de l’Assemblée Nationale et le Président du Conseil National des Jeunes du Mali, Mohamed Salia Touré. Elle compte absolument sur les plus hautes autorités pour accorder à la MDT un accompagnement particulier. « Cela va de l’appui matériel et logistique à l’attribution de bourses de formation en faveur de nos membres. », souligne-t-elle avant d’ajouter : « nous voulons briller par notre combativité, transformer positivement la cité, et servir de modèle pour nos camarades d’autres localités ».

A signaler que le MDT a déjà reçu la visite de femmes venues notamment de la commune V de Bamako. Celles-ci ont été superbement émerveillées par l’œuvre sociale des leurs avant de promettre d’en faire autant.

A la question de savoir pourquoi s’intéresser tant à l’environnement, Touré Salé Yattaré indique que c’est un secteur vital et accessible à l’ensemble des femmes. Sa devise : « Un Mali propre, des femmes épanouies ». Pour « Nya », l’objectif à long terme de ces chantiers est de pouvoir maitriser le volet assainissement dans la localité et de créer de l’emploi rémunéré pour les femmes de la MDT.

La dizaine de femmes qui ont semé la graine du rassemblement et de la cohésion ignoraient certainement que le cercle MDT s’élargirait à une soixantaine de membres. Pourtant, l’association n’a toujours fonctionné que sur les 500 F CFA cotisés par semaine par chacune de ses membres. Elle a rarement bénéficié de soutiens matériels et financiers.

Cerise sur le gâteau

Pour joindre l’utile à l’agréable, la MDT a mis a profit les festivités du 8 Mars 2015 pour magnifier et célébrer la femme malienne. Une façon de dire merci à ses membres pour leur détermination et engagement pour la cause commune. La grande manifestation festive a mobilisé toutes les femmes de Kalaban-coro Soumanzana Extention autour des mélodies du terroir. Il s’agit des notes de balafon du célèbre Mamadou Dembélé « Dabara » qui a longuement tenu en haleine les femmes.

Animées par un même esprit, ces femmes ont vibré en communion. Comme pour dire que le combat du développement local ne fait que commencer.

Par David Dembélé

Depechesdumali.com

 

Commentez avec facebook