Mardi 23 Janvier 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

MALI : La “Permaculture“, un savoir millénaire autrefois transmis par les fondateurs du Mande

Les secrets de la nature étaient connus de nos ancêtres. Les premiers habitants du Mandé cultivaient la terre avec une technique particulière que l’Europe n’a publiée qu’à partir 20e siècle.

Les secrets de la nature étaient connus de nos ancêtres. Les premiers habitants du Mandé cultivaient la terre avec une technique particulière que l’Europe n’a publiée qu’à partir 20e siècle.

La Permaculture est un moyen de cultiver la terre sans arrosage et sans engrais. En prenant quelques dispositions très simples et quasi-gratuites, n’importe quel propriétaire terrien peut cultiver son champ en abondance et durant toutes les saisons.

Pour comprendre que cette technique était connue aux premières heures de l’Empire Mandingue, il faut se référer aux contes et légendes de nos griots et notamment celui de Massa Makan Diabaté dans son roman intitulé “Kala Jata“.

Le Mandé était la terre de l’abondance

Plusieurs recherches scientifiques ont confirmé les informations obtenues grâce à la tradition orale. Les fondateurs du Mandé, sont venus d’Arabie Saoudite. Tout ce qui reste d’eux, c’est leurs légendes qui délivrent un enseignement extraordinaire :

Lawali Simbo fut le premier roi  et le fondateur du Mandé son nom est toujours anobli mais les pratiques de son temps ont été oubliées. Au temps du premier des Simbo, les secrets de la permaculture étaient connus et personne ne comptait sur la pluie pour arroser les plantes. La fertilité du Mandé avait traversé les frontières et c’est pourquoi l’empire a fini par être le plus riche du monde.

Les agriculteurs apprenaient le respect et les secrets de la nature pour vivre en harmonie avec les éléments. Ils pratiquaient l’alchimie et connaissait l’astrologie.

De nos jours encore, un proverbe dit que : « La terre vaut plus que l’or et la poudre de bois vaut plus que la terre ». Ce proverbe vient de l’histoire du premier roi du Mandé et ses deux frères ainés. Dans un monde où les hommes connaissent le sens réel de cette phrase, il n’y a ni guerre, ni famine.

Cultiver la terre selon la technique millénaire des Simbo du Mandé

Pour cultiver toutes formes de vie végétale sans jamais l’arroser et sans utiliser d’engrais, il faut juste comprendre que le bois mort peut nourrir la terre en abondance.

La permaculture se fait très simplement. Il suffit de creuser un trou peu profond dans lequel on broie du bois mort en décomposition. On recouvre bien ce tas avec une couche de feuilles mortes et fraiches pour bien boucher le trou. Sur ce même tas, vous déposez une couche d’environ 20cm de terre puis une autre couche de feuillages par-dessus cette dernière.

Vous n’aurez plus qu’à planter les végétaux de votre choix sur la couche de terre. Cette butte ainsi formée, est un écosystème indépendant en perpétuelle régénération. C’est du bio-mimétisme et de l’agroforesterie.

Les premiers habitants du Mandé connaissaient et pratiquaient cette technique qui de nos jours sauverait des milliards d’êtres humains en perdition.

L’avenir du monde est dans l’écologie

Des méthodes simples et gratuites permettraient à chaque être humain de vivre en profitant de l’abondance que lui offre la nature. Ces procédés sont maintenus sous silence car les engrais et les pesticides sont une manne financière.

La famine et la soif menacent l’humanité toute entière à cause de la culture OGM. Lees engrais et les pesticides appauvrissent le sol qui finira par être totalement stérile. L’humanité ne pourra pas passer le cap des 50 ans si les Hommes continuent à mystifier les lois de la nature. L’écologie est devenue une question de survie et les ancêtres de tous les peuples en connaissaient les astuces.

Ceux qui veulent une vie de liberté et d’abondance alimentaire, pourraient facilement adopter les techniques agricoles des aïeuls de Soundiata Keita. Grâce à la permaculture, le Mandé glorieux où l’on cueillait des fruits et des légumes géants, n’aura rien d’une chimère créée par les griots bien.

Regardez la vidéo sur la permaculture

D. Oumar

depechesdumali.com

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

La Démission manifeste de la diplomatie du Mali face à la rébellion

Une délégation de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) séjourne depuis hier aux Etats-Unis…en l’absence de la diplomatie malienne. Une véritable insulte à l’endroit de l’Etat malien.

« Dirigée par Bilal Ag Cherif du MNLA et Alghabass Ag Intalla du HCUA, la délégation rencontrera les membres du Conseil de sécurité de l’ONU pour, dit-on, émettre son avis sur les blocages du processus de paix. 

Lire la suite

 

Blog

Quand l’histoire donne raison au « King »

L’unité, la construction citoyenne, la liberté, l’égalité, la justice sociale sont autant de valeurs prônées par Martin Luther King. Jeff Kelly Lowenstein, journaliste d’investigation et Professeur à l’Université de Colombia, revient sur l’immense héritage sociétal légué par l’apôtre de la non-violence à l’humanité entière en le confrontant au contexte américain sous Trump.

Lire la suite

« Prix Oumar Diallo » 2e édition

« Comment les pays africains peuvent-ils contribuer à résorber l’immigration clandestine ? »

Termes de référence du concours – Modalités générales

1- Dépêches du Mali, journal d’information en ligne ayant son siège à Hamdallaye ACI 2000, Rue : 390/Porte : 1687/ BP : 1744 Bamako (Mali), organise le concours « Prix Oumar Diallo », 2e édition.

Le concours est organisé en partenariat avec :

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Dieu et Président-Fondateur

22 Janvier


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Trump: bilan d’un an au pouvoir

22 Janvier

© Dépêches du Mali 2012 - 2018