West africa Leaks : L’enquête de Moussa Aksar sur « l’abattoir fantôme au Niger » fait école

Publié le 05 juin
Source : Dépêches du Mali
Moussa Aksar est la 2eme personne a compter de la droite

Mali justice project (MJP) de l’USAID a organisé, en collaboration avec le Réseau Malien des Journalistes d’Investigation (RMJI), une session de formation sur le journalisme d’investigation à l’intention d’une vingtaine de journalistes maliens.

La formation tenue du 28 mai au 1er juin 2018, au Conseil national du patronat du Mali (CNPM), s’est singulièrement penchée sur la thématique de la corruption et les tracasseries routières.

Plusieurs sujets déjà traités dans le cadre de l’investigation journalistique ont été passés en revu pour servir de modèle pour les prétendants au journalisme d’investigation. C’est le cas notamment du travail anecdotique réalisé par notre confrère nigérien Moussa Aksar, du journal « l’Evènement », dans le cadre du projet WestAfricaLeaks publié le 22 mai dernier. 

L’enquête portant donc sur le tristement célèbre abattoir qui n’a jamais pu voir le jour a suscité un intérêt particulier chez le formateur, Vincent Bourquin, rédacteur en chef de la Radio télévision suisse (RTS).

Veuillez cliquer sur le lien suivant pour lire l’article https://cenozo.org/en/articles/87-niger-des-milliards-decaisses-pour-un-abattoir-fantome

La finalité de cette session de formation est la production d’enquêtes journalistiques sur la corruption et les tracasseries routière au Mali.

MPJ a mis toute son expertise à la disposition des enquêteurs pour l’élaboration de meilleurs contenus media sur ces thématiques. Une manière d’alerter les décideurs sur ces fléaux qui plombent l’économie malienne par des manques à gagner, par la cherté des prix des marchandises pour les consommateurs en raison de la faiblesse de leur pouvoir d’achat par l’entrave à la circulation des personnes et des biens.

David Dembélé

Commentez avec facebook