Mardi 23 Octobre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Place de la Liberté : Répression sanglante de la marche de l'opposition, des tirs à balles réelles, de nombreux blessés

La gigantesque marche initiée ce samedi 02 juin par l'opposition républicaine pour des élections transparentes et crédibles a été sévèrement réprimée par les forces de l'ordre.

Les manifestants ayant pris d'assaut la place de la liberté depuis 8h du matin ont été dispersés par des tirs à balles réelles. Conséquence, plusieurs dizaines de blessés et d’asphyxiés. L’hôpital Gabriel Touré ne désemplit pas face aux vas et viens des véhicules de la protection civile.

Une partie des manifestants dont des leaders de l'opposition ont été repoussés à leur dernier retranchement jusqu'au siège de ADP Maliba, près de l'ancienne Primature. Ici gisent de nombreux blessés.

Parmi eux, l'ancien ministre Mamadou Igor Diarra, blessé par balles et molesté. Aussi, l'économiste Etienne Fakaba Sissoko, laissé pour mort après avoir été sauvagement tabassé par les forces de l'ordre à la bourse du travail.

Un communiqué, émanent du gouverneur du district, diffusé à la télévision nationale, avait interdit cette marche; se référant ainsi à l’état d'urgence décrété depuis novembre 2015 suite à l'attentat terroriste sur l'hôtel Radisson de Bamako.

D. Dembélé

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Sory  Ibrahim Guindo, journaliste : « En réponse à la lettre circulaire du ministre des Finance, Boubou Cissé, ordonnant une rétention du salaire des magistrats grévistes, le syndicat des magistrats affirment une sombre affaire de 3,5 milliards CFA disparu à l'hôtel des Finances.

C'est maintenant que nos braves magistrats se sont souvenus de cette scabreuse affaire. Au Mali, chacun défend sa sauce. L'Etat vous paye pour lutter contre la corruption et la délinquance financière, vous vous taisez. Maintenant que l'on menace de vous couper les vivres, vous nous balancer ça ».

 

Blog

« Quand le pays sombre dans la politique politicienne, la démocratie se résume aux luttes électoralistes »

Une petite rétrospective sur la lutte des pères de l’Independence, et du vent de démocratie qui souffla sur l’Afrique dans les années 1990, fait constater aisément l’échec cuisant de toute la classe politique actuelle.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Ministres sans portefeuille

22 0ctobre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Vos questions d'actualité

22 Octobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018