Dimanche 22 Avril 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Elevage : « Bacan counafoni » tient sa première grande Assemblée générale

C’est dans la ferme de Madou Doumbia sise à Kalaban coro Adeken que les membres de la plateforme « Bacan counafoni » se sont donnés rendez-vous ce dimanche 8 avril pour la toute première assemblée générale de l’Association.

Cette réunion avait pour but de réunir les 240 membres autour d’un même idéal.  « Bacan counafoni » est une association dédié à la promotion de l’élevage domestique. Tout éleveur d’animal domestique peut être accueilli par cette association qui se veut une vraie école pour praticiens de l’élevage.

Ses membres ont décidé de se rencontrer pour la toute première fois après s’être croisés sur le réseau social « Washap ».  

Les questions posées par l’un ou l’autre sur cette plateforme sont systématiquement répondues par des membres qui disposent d’une expérience ou d’une expertise plus avérée.

Venus de Mopti, Touba, Banamba et d’autres horizons du Mali, les centaines de membres qui composent cette organisation entendent lever les goulots d’étranglements qui empêchent le métier de l’élevage de s’épanouir.

L’élevage a un intérêt social, économique et culturel. « Bacan counafoni » se veut un espace d’échange et de partage qui vise à améliorer la condition sociale et économique des éleveurs.

Pour le président de l’Association, Lassana Kouma, l’un des objectifs de « Bacan counafoni » c’est de faciliter l’apprentissage des techniques d’élevage moderne. « C’est une école pour les praticiens », indique-t-il.

Les membres de « Bacan counafoni » espèrent très prochainement sur un appui et un accompagnement constant des autorités maliennes.

Par D. Dembélé

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Présidentielle 2018 : l’Interview de la Semaine

Coup d'gueule

« Choguel Kokala Maïga est complice dans le massacre de 200 enfants du Mali le 26 mars 1991 », Dixit Aguibou Koné, ancien de l’AEEM et candidat à la présidentielle 2018

« Choguel Maïga ? Un complice passif des massacres qui doit sa liberté au choix de la réconciliation nationale décidée après le 26 mars; car trop de gens étaient mouillés dans le massacre des enfants du Mali : plus de 200 morts en 4 jours, des milliers de blessés.

Lire la suite

Blog

« Si nous disons la vérité en faisant preuve d'humilité et de bon sens, le Mali va se redresser »

La classe politique dirigeante depuis 1960 y compris Moussa Traoré lui même est celle formée par l'USRDA. Que l'ADEMA et ses partis fils aient imposé une culture de parti unique de fait, ne doit étonner personne, pas plus que leur corruption.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

V comme faire le vide

20 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

20 Avril

© Dépêches du Mali 2012 - 2018