Jeudi 09 Avril 2020
Banniere SAma Money

Covid-19 au Mali : 3 nouveaux cas ce mercredi 08 avril, soit 59 malades du coronavirus

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

RapidWomen : l’outil qui améliorera les conditions de la femme et de la fille au Mali

Le Gouvernement malien et son partenaire USAID mènent un plaidoyer ardent pour la mise en œuvre de l’outil RapidWomen afin de permettre à la femme d’être au cœur du développement social et économique.

Le sujet était au centre d’un plaidoyer de très haut niveau organisé vendredi 06 avril à l’hôtel Radisson de Bamako. Cette initiative qui émane du projet HP+ et du département en charge de la femme, vise à attirer l’attention des acteurs et décideurs clés du Mali sur la situation de la femme et de la fille.

Tenue autour du slogan : « nos femmes, nos filles, notre avenir », la session a rassemblé une foule importante d’acteurs et de décideurs.

Après les discours d’usage délivrés par la représentante de l’USAID et la ministre malienne en charge de la promotion de la femme, les invités ont pu assister à la présentation du modèle RapidWomen. Un outil développé par le projet Health Policy Plus (HP+) de l’USAID qui relie la planification familiale aux stratégies centrées sur la femme.

La présentation donne un aperçu de la situation des femmes et des filles dans le pays et présente les résultats du modèle et propose des messages politiques clés.

La mise en œuvre de cet outil de plaidoyer inclut le développement d’une présentation destinée à des publics impliqués dans la politique publique.

RapidWomen vise par ailleurs à assurer le leadership et l’engagement autour des problèmes qui affectent les femmes, augmenter le financement et mobiliser les acteurs pour la planification familiale, et renforcer la réponse multisectorielle aux problèmes des femmes.

Le public a pu réécouter les messages clés délivrés par les jeunes ambassadeurs pour le repositionnement de la planification familiale.

Au nombre des slogans partagés, on peut lire : « la planification familiale contribue à améliorer le statut des femmes ainsi que la santé des femmes et des enfants et à responsabiliser davantage les hommes », « la planification familiale réduit le nombre d’avortements », « la planification familiale responsabilise la femme »…

Un appel en faveur d’un financement accru pour la santé maternelle a été lancé. Idem pour l’adoption d’une loi sur la santé de la reproduction et l’arrêt du mariage de la petite fille et les mutilations génitales…

La cérémonie à pris fin par la signature de la toile d’engagement par les autorités et les invités.

Par David Dembélé

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Coup d'gueule

Serge Coulibaly, journaliste, à propos du Covid-19 : « Ceux qui n’y croient pas creusent la tombe de leurs concitoyens et concitoyennes »

« L’irréparable me sépare des théoriciens qui continuent de croire que coronavirus est une pure invention.

Lire la suite

Blog

Hommage de Birama Konaré, écrivain, à Soumaïla Cissé et ses compagnons : « Il faut agir pour faire tomber la distance entre Soumaïla Cissé et nous »

« Nous sommes tous à Nianfunké jusqu’à ce que vous nous reveniez

Lire la suite

Liberté immédiate pour Ignace

RSF se joint à plus de 120 médias et journalistes d’Afrique de l’Ouest pour demander la libération d’Ignace Sossou

Deux mois et demi après son arrestation et sa condamnation à 18 mois de prison ferme

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Coronavirus et guerre des masques dans la cour de récré

08 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Tchad: quelle stratégie face à Boko Haram ?

08 Avril

 

 

© Dépêches du Mali 2012 - 2020