Lundi 23 Avril 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Conférence nationale de l’APR : l’heure de vérité

Prévues le 17 février prochain, les assises de l’Alliance pour la République (APR), les premières depuis la création en mai 2014 de cette formation, seront déterminantes pour les prochaines échéances électorales.  

Le Mali devrait connaitre plusieurs échéances électorales en 2018. L’APR aura bien compris l’enjeu. Elle prend les devants à travers un évènement inédit et combien important pour sa survie. Ainsi, confortée par la kyrielle d’adhésions dans son rang, le parti qui a pour devise la fraternité, le travail et la justice tiendra ses premières grandes assises au Palais de la Culture Amadou Hampaté Ba.

Cap sur de nouvelles orientations

Depuis sa création le 24 mai 2013 le parti connait un engouement que la Conférence nationale va démontrer de toute ses forces. Premier du genre depuis la création du parti, l’évènement se penchera sur différentes questions de la vie de la nation. L’analyse approfondie de la situation politique passera sans doute par là.

L’ensemble des élus de ses élus y prendront part. Idem pour les nombreux conseillers dont les mandats n’ont pas été renouvelés.

Au delà du renouvellement des instances du parti, la Conférence abordera les questions brûlantes auxquelles le Mali fait face. « C’est une conférence qui va rassembler tout le Mali, le Mali dans sa diversité », promet le numéro un de cette formation qui se réclame de la majorité présidentielle. Car, toutes les régions y compris Taoudeni, Menaka et Kidal seront représentées par des militants.

Le président du parti, Oumar Ibrahim Touré, prononcera le grand discours d’orientation du parti. Il abordera des questions telles que la gouvernance politique, la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali. Il se prononcera en faveur de l’approfondissement de la décentralisation, gage du rayonnement de la démocratie au Mali. 

La conférence nationale de l’APR abordera son appartenance à la Convention de la majorité présidentielle (CMP) et évoquera les nouvelles perspectives.

Elle donnera l’occasion de dessiner les perspectives pour une formation qui voit bien au-delà de la conquête du pouvoir. « L’APR est un parti d’action et de contribution », ne cesse de souligner son président Oumar Ibrahim Touré.

Cette Conférence nationale passera au peigne fin les textes du parti. La relecture des statuts devrait ainsi permettre la réduction de la taille du bureau exécutif, et le remembrement dans un objectif de stricte efficacité.

Aussi, des communications seront faites sur la thématique de l’approfondissement de la démocratie.

Par David Dembélé

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Présidentielle 2018 : l’Interview de la Semaine

Coup d'gueule

« Choguel Kokala Maïga est complice dans le massacre de 200 enfants du Mali le 26 mars 1991 », Dixit Aguibou Koné, ancien de l’AEEM et candidat à la présidentielle 2018

« Choguel Maïga ? Un complice passif des massacres qui doit sa liberté au choix de la réconciliation nationale décidée après le 26 mars; car trop de gens étaient mouillés dans le massacre des enfants du Mali : plus de 200 morts en 4 jours, des milliers de blessés.

Lire la suite

Blog

« Si nous disons la vérité en faisant preuve d'humilité et de bon sens, le Mali va se redresser »

La classe politique dirigeante depuis 1960 y compris Moussa Traoré lui même est celle formée par l'USRDA. Que l'ADEMA et ses partis fils aient imposé une culture de parti unique de fait, ne doit étonner personne, pas plus que leur corruption.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La société civile

23 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Sénégal: la révision du code électoral fait polémique

23 Avril

© Dépêches du Mali 2012 - 2018