Lundi 23 Avril 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

13ème Mali Festi Reggae : Lumière sur le panafricanisme

C’est autour de la thématique du panafricanisme que se tiendra les 22, 23 et 24 février 2018 la 13ème édition de Mali Festi Reggae. Au fil des éditions, ce rendez-vous s’est révélé comme une référence vivante de la musique malienne et du reggae en l’occurrence.

Mali Festi Reggae au bel et bien lieu, et au Musée national. L'annonce a été faite mardi 06 février par les organisateurs au cours d'une conférence de presse qui avait pour cadre le Parc National.

Au-delà de son caractère festif et éducationnel, Mali Festi Raggae veut aborder, au détour de débats et d’échanges, le précieux concept du panafricanisme. Ainsi, la présente édition se bornera à expliquer les origines, objectifs et principes du panafricanisme.

Le concept est perçu comme étant incontournable si l’Afrique aspire à une construction libre, endogène et indépendante. Ces contours seront magistralement abordés par le Professeur Balla Konaré et Ibou Sy. Cerise sur le gâteau, une conférence musicale animée par Mr Alkaya Touré va compléter le thème.

Ce festival, il faut le souligner, est l’occasion de ressortir les combats que mène le « rasafarisme » dans le respect des droits humains. Le « rastafarisme » qui se définit comme un Mouvement culturel et spirituel développé à partir de la Jamaïque dans les années 1930. Cette conception sera mieux développée par Charles Traoré dit King ShafaBenJah.

Le troisième thème portant sur le reggae (sources, tendances et rôle social) sera animé par Ras Bath et Alkaya Troué.

Mali Festi Reggae, aux dires de sa directrice Mariam Sangaré alias Sistamam, s’articule autour de la naissance de Bob Marley. Cette star interplanétaire, fervent défenseur des droits de l’homme, est toute la raison d’être de ce festival. Ainsi, Mali Festi Reggae entend inciter la jeunesse à une prise de conscience vis-à-vis de leur devoir social et servir de cadre d’échange.

Aussi l’évènement vise à promouvoir la musique live à travers le reggae étant perçu comme une musique de combat et de sensibilisation.

Des concerts en live, une projection de film, un « Rasta sugu » (marché Rasta)…seront entre autres activités de cette 13ème édition.

Par David Dembélé

 

Commentez avec facebook

Commentaires   

0 #1 DelphiaSmall 09-02-2018 11:30
I have checked your website and i've found some duplicate content, that's
why you don't rank high in google, but there is a tool that can help you to create 100% unique content, search for: Boorfe's
tips unlimited content
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Présidentielle 2018 : l’Interview de la Semaine

Coup d'gueule

« Choguel Kokala Maïga est complice dans le massacre de 200 enfants du Mali le 26 mars 1991 », Dixit Aguibou Koné, ancien de l’AEEM et candidat à la présidentielle 2018

« Choguel Maïga ? Un complice passif des massacres qui doit sa liberté au choix de la réconciliation nationale décidée après le 26 mars; car trop de gens étaient mouillés dans le massacre des enfants du Mali : plus de 200 morts en 4 jours, des milliers de blessés.

Lire la suite

Blog

« Si nous disons la vérité en faisant preuve d'humilité et de bon sens, le Mali va se redresser »

La classe politique dirigeante depuis 1960 y compris Moussa Traoré lui même est celle formée par l'USRDA. Que l'ADEMA et ses partis fils aient imposé une culture de parti unique de fait, ne doit étonner personne, pas plus que leur corruption.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La société civile

23 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Sénégal: la révision du code électoral fait polémique

23 Avril

© Dépêches du Mali 2012 - 2018