Mardi 23 Avril 2019
Bannière SWED

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

« Modibo Keïta, portrait du président » : le profil visionnaire et futuriste du père de l’indépendance du Mali, mis en lumière

Il aura fallut près d’un an de collaboration ardue avec l’auteur pour que Cauris Livres se décide enfin à pondre l’ouvrage « Modibo Keïta, portrait du Président » qui rend un vibrant hommage au père de l’indépendance du Mali. Que retenir donc de l’homme d’Etat, 50 ans après le coup d’Etat militaire de 1968 orchestré par le Général Moussa Traoré ?

Le livre «  Modibo Keïta, portrait du Président », 3ème ouvrage du journaliste – écrivain Daouda Tekété rallume, en effet, les lampions sur le premier président du Mali. Celui là même qui a guidé les pas de l’ex Soudan Français vers l’indépendance. L’ouvrage qui sera disponible avant la fin du premier trimestre 2018 est le fruit et l’aboutissement de 30 années de recherches.

Parmi un aéropage de proches et d’anciens collaborateurs, ce vendredi 19 janvier 2018, Daouda Tékété reconnait la touche très particulière empreinte de rigueur et d’abnégation de la Directrice générale de Cauris Livres. « Sans la perspicacité et les directives de Mme Dramé Kadiatou Konaré, ce produit n’aurait sans doute pas vu le jour », lâche-t-il avec un ton de soulagement.

L’œuvre qui se veut un véritable devoir de génération, selon l’auteur, plonge dans l’histoire et met en selle les valeurs qui incarnaient l’homme d’Etat.

Images à l’appui, l’auteur parle de la carrière d’instituteur de Modibo Keïta à N’Tominkorobougou (Bamako), sa fonction de maire de la commune de Bamako et de ses huit années comme président de l’ex soudan français.

Des notes des services de renseignement français aux 17 lettres de Modibo depuis sa prison à Kidal, l’ouvrage livre des informations croustillantes sur la vie de l’homme. « Pendant les 8 ans et 8 mois de prison de Modibo à Kidal, il dormait sur un lit en paille d’1m60 alors que lui-même était géant de 2m02 », révèle-t-il.

L’assistance a pu redécouvrir des extraits d’anciens discours du père de l’indépendance.  Sa vision de l’armée à travers un traitement juste et efficient des hommes en armes, le comportement du bon citoyen et sa vision du mariage comme fondement de la société, ses mises en garde contre la répudiation de la femme. Voilà autant de valeurs de Modibo reprises par Daouda Tékété dans le livre.

Dans la salle, des anciens camarades de Modibo qui n’ont pas tari de mots pour louer l’homme qui voyait tout en grand pour l’émancipation du Mali et de l’Afrique.  « Il était en avance sur son temps et sa génération. Il avait plus de profondeur, de hauteur et d’envergure que nous autres », pouvait-on entendre de part et d’autre.

Le livre n’a pas fait économie de ses valeurs de communistes aguerri et de sa qualité d’homme du peuple. « Il présidait lui-même les conférences économiques et faisait annuellement le tour de toutes les localités du Mali », peut-on lire.

Par David Dembélé

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Coup d'gueule

UNESCO : Les journalistes de Reuters, Wa Lone et Kyaw Soe Oo, lauréats du Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO/Guillermo Cano 2019

Les journalistes du Myanmar Kyaw Soe Oo et Wa Lone sont les lauréats conjoints 2019 du Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO/Guillermo Cano, après recommandation par un jury international de professionnels des médias.

Lire la suite

Blog

Je suis dogon mais pas un génocidaire*

Ici c’est chez moi

Mes ancêtres sont venus de loin.

Du lointain Mandé, ils sont venus jusqu’ici.

Ils ne recherchaient pas de terres.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Avec ou sans Premier ministre

22 Avril 


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Mali : démission du Premier ministre Soumeylou Boubèye Maiga

22 Avril

© Dépêches du Mali 2012 - 2019