Jeudi 09 Avril 2020
Banniere SAma Money

Covid-19 au Mali : 3 nouveaux cas ce mercredi 08 avril, soit 59 malades du coronavirus

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Rentrée littéraire : La 10ème édition s’étend à Tombouctou et Djenné

Prévue du 14 au 20 février 2018, la 10ème édition de la Rentrée Littéraire fera la part belle à des ateliers d’écriture, des formations thématiques, tables-rondes, cafés littéraires, débats, hommages, lectures, conférences, spectacles…

Une librairie composée d’œuvres d’une cinquantaine d’auteurs invités sera également constitué.

Cerise sur du gâteau, la présente édition coïncide avec le 10ème anniversaire de la Rentrée littéraire lancée en 2008.

 Les organisateurs de l’évènement étaient face à la presse mardi pour dégager les contours d’une édition qu’ils veulent très spéciale.

Entourés des ambassades, institution et différentes structures qui appuient l’évènement, ils ont indiqué que la célébration des 10 ans sera meublée par une grande séquence d’exposition photos. Une façon de revivre en image l’événement, de son lancement à nos jours.

Les fleuves, les murs et les ponts seront au centre de l’exposition photos, pour ainsi répondre à l’esprit du thème général estampillé : « L’humanité est un lien ». Ce thème voudrait explorer « les potentialités et les faiblesses de nos sociétés à maîtriser les enjeux de demain et exercer pleinement notre part de responsabilité aujourd’hui, pour oser parler à voix haute d’amour, d’espoir et de paix, pour refuser le fanatisme et l’ignorance, pour « prendre le risque » de la fraternité… », laisse lire le communiqué officiel de l’évènement.

Deux « expo photos » sont au programme. La première concerne exclusivement les auteurs maliens, et la seconde tous les auteurs invités voire au-delà. Cette dernière sera plus populiste que populaire et se fera dans les espaces publics.

Selon Mamadou Bally Diallo, représentant du ministre de la Culture, « la Rentrée offre une vitrine culturelle qui sonne la mobilisation autour des enjeux de la société ». L’évènement, ajoute-t-il, est un exercice de promotion démocratique du savoir et de la culture.

L’innovation cette année est que Djenné et Tombouctou, deux villes emblématiques du Mali, seront associées à la fête. A en croire Ibrahima Aya, directeur de la Rentrée, toute activité qui se passera à Bamako sera reproduite en miniature dans ces localités. « C’est un grand moment de rétrospective, de prospective et de fête ! », souligne-t-il.  

 Première du genre en Afrique, et saluée pour sa réussite dès sa 1ère édition, la Rentrée littéraire fait désormais du Mali l’un des grands rendez-vous de la célébration et de la diffusion de la création littéraire et intellectuelle en Afrique.

La clôture sera marquée par la remise de Prix littéraires, le 24 février.

La rentrée littéraire, cette année, c’est aussi un espace pour les futurs candidats à la présidentielles de 2018 pour exprimer leur idées sur la promotion littéraire. « Une forme d’interpellation des candidats pour les inciter à donner plus de place au livre », explique Aya. 

Par D Dembélé

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Coup d'gueule

Serge Coulibaly, journaliste, à propos du Covid-19 : « Ceux qui n’y croient pas creusent la tombe de leurs concitoyens et concitoyennes »

« L’irréparable me sépare des théoriciens qui continuent de croire que coronavirus est une pure invention.

Lire la suite

Blog

Hommage de Birama Konaré, écrivain, à Soumaïla Cissé et ses compagnons : « Il faut agir pour faire tomber la distance entre Soumaïla Cissé et nous »

« Nous sommes tous à Nianfunké jusqu’à ce que vous nous reveniez

Lire la suite

Liberté immédiate pour Ignace

RSF se joint à plus de 120 médias et journalistes d’Afrique de l’Ouest pour demander la libération d’Ignace Sossou

Deux mois et demi après son arrestation et sa condamnation à 18 mois de prison ferme

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Coronavirus et guerre des masques dans la cour de récré

08 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Tchad: quelle stratégie face à Boko Haram ?

08 Avril

 

 

© Dépêches du Mali 2012 - 2020