Samedi 21 Avril 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Zones industrielles : les travaux de Koulikoro lancés

Koulikoro aura sa zone industrielle dans 15 petits mois. C’est l’information donnée par le ministre du Développement industriel, Mohamed Ali Ag Ibrahim, vendredi 12 décembre lors de la cérémonie de lancement des travaux d’aménagement et de viabilisation de cette importante infrastructure.

La deuxième région administrative du Mali a assisté au lancement des travaux de viabilisation de sa zone industrielle. Le site situé à la sortie de la ville, sur la route de Banamba, s’étale sur plusieurs hectares.

Le programme consiste à mobiliser le financement, aménager les sites et installer les entreprises industrielles. Les travaux concernent la réalisation d’une voirie, des réseaux divers, des stations d’épuration ainsi que les mesures sociales et environnementales.

Le maire de la commune urbaine de Koulikoro, Elie Diarra, n’a pas caché son émotion. Il reste convaincu que le développement industriel est un vecteur indispensable pour l’émergence d’un pays.  Il entrevoit déjà le développement non seulement de l’hôtellerie, mais aussi du commerce général dans sa circonscription.

Koulikoro est une région aux atouts non exploités, selon le ministre Mohamed Ali. « Toutes les commodités sont à notre portées pour en faire un pôle économique », promet-il. Ces travaux, selon le ministre Ag Ibrahim, s’inscrivent dans le cadre de la mise en œuvre de la politique de développement industrielle du Mali ayant pour but de dynamiser l’industrie malienne.

Pour le DG de l’Agence pour l’aménagement des zones industrielles (AZI SA), le choix de Koulikoro résulte du fait que beaucoup d’industriels ont demandé à s’établir à Koulikoro, ville aux potentialités hydro agricoles. Sa structure confie-t-il veillera à la transparence dans la réalisation des infrastructures.

Si l’une des retombées de l’infrastructure est de développer l’entreprenariat local en créant de nouveaux emplois, une autre est d’accueillir des industries venant de divers horizons. C’est le cas du Groupe pharmaceutique Tobeco, une fabrique de médicaments de marque internationale, qui a d’ores et déjà souscrit à un investissement de 15 Milliards F CFA.  

Avant le coup d’envoi des travaux donné par le président de l’Assemblée nationale, Issiaka Isac Sidibé, des artistes, chasseurs et différents groupes folkloriques, venus de tous coins du terroir du « Megatan », ont tenu le public en haleine à travers chansons et danses.

Par D Dembélé 

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Présidentielle 2018 : l’Interview de la Semaine

Coup d'gueule

« Choguel Kokala Maïga est complice dans le massacre de 200 enfants du Mali le 26 mars 1991 », Dixit Aguibou Koné, ancien de l’AEEM et candidat à la présidentielle 2018

« Choguel Maïga ? Un complice passif des massacres qui doit sa liberté au choix de la réconciliation nationale décidée après le 26 mars; car trop de gens étaient mouillés dans le massacre des enfants du Mali : plus de 200 morts en 4 jours, des milliers de blessés.

Lire la suite

Blog

« Si nous disons la vérité en faisant preuve d'humilité et de bon sens, le Mali va se redresser »

La classe politique dirigeante depuis 1960 y compris Moussa Traoré lui même est celle formée par l'USRDA. Que l'ADEMA et ses partis fils aient imposé une culture de parti unique de fait, ne doit étonner personne, pas plus que leur corruption.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

V comme faire le vide

20 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

20 Avril

© Dépêches du Mali 2012 - 2018